Bilan de la troisième semaine de classe à la maison en TPS/PS/MS/GS

J’espère que tout s’est bien passé pendant cette troisième semaine, et que le travail était adapté aux besoins et possibilités matérielles de chacun.

Au programme de la semaine prochaine : des tours en légos, un extra-terrestre, des coquillettes, un hérisson et le départ pour le tour du monde !

Je vous souhaite un bon weekend, à lundi !

Un message de Sonia

« Bonjour les élèves et familles de l’école !!!
J’espère que vous vous portez bien et que le temps ne vous paraît pas trop long !
Les TPS/PS/MS/GS, je vois que Mathieu vous propose plein de chouettes activités !!!
D’ailleurs, je soutiens les enseignants qui doivent passer beaucoup de temps à rechercher des activités adaptées…
A bientôt.
Prenez soin de vous.
Sonia. »

L’activité du jour en TPS/PS/MS/GS (22) – La quatrième page d’Emilie Jolie

Le texte à lire aux enfants après la chanson des parapluies :

Les activités :

1) Appelle les lapins bleus au téléphone (leur numéro est le 22-555-33-88) et parle-leur des parapluies qui pourraient les protéger de l’orage pour qu’ils ne s’enrhument plus.

(Quelqu’un peut jouer à être le lapin bleu qui te répond : il sera sûrement bien content de venir chercher les parapluies.)

2) Prends un parapluie et imagine que tu es un lapin bleu, très heureux d’avoir enfin de quoi te protéger de la pluie. Aujourd’hui, il fait beau : danse avec le parapluie pour montrer ton bonheur.

[Aux parents : pouvez-vous faire une vidéo de la danse de votre enfant et me l’envoyer à classepsmsgsalamaison@laposte.net ? Vous pouvez en faire plusieurs, ou faire des répétitions avant de filmer, comme vous voulez ! J’enverrai la mienne en retour lundi !]

BONUS :

Le numéro de téléphone des lapins bleus est un code !

Chaque numéro entre tirets (il y en a donc quatre : 22, 555, 33, 88) représente une lettre sur le clavier d’un téléphone qui a des touches: par exemple, il faut appuyer deux fois sur le 4 pour faire le H, car il est en 2e position sur la touche 2, et ainsi de suite …

Sauras-tu décoder le numéro de téléphone des lapins bleus ?

GS/CP avions en papiers

Vous trouverez ICI un site qui vous propose 44 façons différentes de plier une feuille pour réaliser des avions en papier. Je vous conseille de choisir le niveau « facile » (« easy » car c’est un site anglais). Puis votre enfant choisit un avion et il n’a plus qu’à suivre les étapes de fabrication (en photos ou en vidéo).Les enfants adorent faire des pliages. Sans en avoir l’air, il devront utiliser de nombreuses compétences: se repérer sur la feuille, se concentrer longtemps, suivre les étapes de fabrication, faire des gestes précis, découper…

Lorsque l’avion est terminé, il n’y a plus qu’à le décorer: formes, lettres, mots…

L’activité du jour en TPS/PS/MS/GS (21) – Jeux de cartes (2)

J’ai déjà présenté des jeux de cartes ICI, vous pouvez bien sûr les refaire aussi souvent que vous le voulez.

En voilà aujourd’hui des nouveaux, toujours avec un jeu de cartes à jouer.

  • En TPS :

Si le tri des noires et des rouges est bien compris, vous pouvez commencer à faire trier selon les dessins.

D’abord, refaire trier par couleur (noires d’un côté, rouges de l’autre).

Ensuite, faire remarquer que les dessins noirs ne sont pas tous les mêmes : il y a des « trèfles » et des « piques ».

De même, pour les dessins rouges : il y a des « cœurs » et des « carreaux ».

Faire trier le tas de noirs, puis le tas de rouges, pour obtenir 4 tas.

  • En PS :

Classe les cartes par signe, comme la dernière fois : les piques, les trèfles, les cœurs, les carreaux.

Ensuite, fais des paires avec les cartes noires et avec les cartes rouges : le 1 de pique avec le 1 de trèfle, le 1 de cœur avec le 1 de carreau ; etc.

  • En MS :

C’est le jeu bien connu de la bataille.

Pour commencer, il est préférable d’enlever les figures et de ne garder que les cartes numérotées.

Distribuer toutes les cartes entre les joueurs (2, 3 ou 4).

Chacun tient son paquet face cachée, et retourne sur la table la première carte de son paquet. La carte « la plus forte » emporte toutes les cartes.

(Pour aider les enfants à déterminer la « plus forte carte », vous pouvez demander où il y a « le plus de dessins »)

Si deux cartes sont les mêmes et les plus fortes, vous pouvez :

– mettre toutes les cartes de ce tour de jeu de côté, elles ne sont gagnées par personne (méthode de jeu plus rapide)

– mettre toutes les cartes de ce tour de jeu de côté, et refaire un tour: le gagnant de ce nouveau tour gagne aussi les cartes mises de côté (méthode de jeu plus long)

  • En GS :

Toutes les cartes sont en paquet face cachée au milieu de la table.

Chaque joueur à son tour pioche une carte et la pose devant lui.

Puis, chaque joueur pioche une nouvelle carte et la place devant lui à la bonne place (c’est-à-dire avant ou après la première, selon l’ordre des numéros).

S’il pioche une carte qu’il possède déjà, la carte est défaussée (c’est-à-dire posée face visible à côté de la pioche).

Quand il ne reste plus de cartes à piocher, on mélange la défausse et on retourne le paquet : il devient la nouvelle pioche.

Le gagnant est celui qui a fait la suite, de 1 au roi, le premier.

Variante 1 :

On peut enlever les figures, et ne garder que les cartes de 1 à 10.

Variante 2 :

On peut tenir les cartes piochées dans sa main et les ranger dans l’ordre… en éventail, comme on l’a travaillé la dernière fois !

CE1/CE2 : arts visuels

Bonjour !

Aujourd’hui, je vous propose une séance d’arts visuels. Elle sera peut être un peu longue, donc vous pourrez la terminer la semaine prochaine si besoin.

La première étape consiste à reproduire un des dessins ci dessous :

  • On prend une feuille blanche, un crayon de bois et une règle. On commence par faire un « cadre » en faisant une bordure à 2 cm du bord.
  • Ensuite on dessine au milieu de la feuille en grand soit un œuf, une poule, un poussin ou un lapin ( vous avez des modèles ci dessous ).
  • Puis on trace à la règle des grands traits, qui traversent toute la feuille ( cf modèle ).


Je vous propose ensuite de faire un peu la même technique que celle que nous avions utilisée pour l’arbre de Loretta Grayson :

Vous vous souvenez ?

Pour l’arbre, nous avions utilisé des pastels. Aujourd’hui je vous propose de prendre soit des crayons de couleurs soit des stylos feutres.

Ensuite, vous choisissez 2 ou 3 couleurs claires et 2 ou 3 couleurs plus foncées ( cette fois ci on ne travaille pas sur les couleurs chaudes et les couleurs froides ).

Enfin, pour la mise en couleurs, les couleurs claires et les couleurs foncées doivent être séparées : les unes à l’intérieur de la forme choisie, les autres à l’extérieur. Libre à vous de choisir si vous mettez les couleurs claires à l’intérieur de la forme ou à l’extérieur. Même chose pour les couleurs foncées. Vous devez aussi penser à ne jamais faire toucher deux couleurs identiques.

Voilà quelques exemples ! Amusez vous bien et envoyez moi vos productions à classece1ce2alamaison@laposte.net !

L’activité du jour en TPS/PS/MS/GS (BONUS) – le doudou Paul-Émile

Et ce doudou Paul-Emile, alors ? Quel drôle d’animal, n’est-ce pas ?

L’as-tu reconnu ? Non ?

Eh bien, c’est normal, c’est une animal qui n’est pas très connu : c’est un maki catta ! Il fait partie de la famille des lémuriens, qui font partie de la grande famille des singes.

Tu as peut-être vu un maki catta dans le dessin animé Madagascar, c’est le Roi Julian XII, le roi des lémuriens de l’île :

Et sais-tu pourquoi le doudou de « Mon premier voyage tout autour de la terre » s’appelle Paul-Emile ?

C’est le prénom d’un très grand voyageur, qui s’appelait Paul-Emile Victor :

Il a organisé des expéditions au Pôle Nord, et il a vécu avec les Inuits. Il a même appris à parler leur langue.

La petite fille de notre livre a appelé son doudou comme Paul-Emile Victor parce qu’elle rêve de voyager comme lui !

Et toi, aimerais-tu partir à la découverte du monde comme eux ?

L’activité du jour en TPS/PS/MS/GS (20) – Phonologie

En phonologie, on s’entraîne à écouter (les parents qui lisent la comptine), à mémoriser (les mots qui manquent quand les parents lisent en « oubliant » des mots), à répéter (des morceaux de phrases, puis toutes les phrases).

L’objectif n’est pas d’apprendre la comptine, mais de l’écouter et de la dire avec toute l’aide nécessaire.

  • En TPS/PS, deux comptines tic-tac, pour repenser à l’autruche de l’histoire d’Emilie Jolie, qui est toujours en retard :
  • En MS, deux comptines écrites par des poètes, pour bien prononcer :
  • En GS, on continue le travail avec les rimes.

Il n’est pas obligatoire d’imprimer les fiches, il peut suffire de montrer sur l’image les mots qui riment comme il est demandé.

De plus, il est préférable de faire une seule fiche à la fois, et sans les « enchaîner », pour ne pas créer de confusion dans l’écoute des sons. Pour cela, ce travail peut donc être fait sur plusieurs jours.

D’abord, on révise les rimes en -a, -o, -i de la dernière fois :

Et on continue avec des rimes plus complexes (-ou et -on ont été travaillées en classe juste avant le confinement) :

Et des nouvelles rimes, en -in, -an, -é :

GS/CP Sciences: croissance d’une graine de haricot et expériences

C’est le printemps, et donc la période des semis. Je vous propose d’observer avec votre enfant le temps du confinement la croissance d’une graine de haricot (blanc ou rouge),de courge, de courgette, de pastèque, de pois chiche…. Choisissez une graine assez grosse pour que les racines soient bien visibles.

Installez du coton au fond d’un petit récipient transparent et arrosez pour que le coton soit humide. Déposez sur le coton une graine et veillez pendant plusieurs jours avec votre enfant à ce que le coton soit humide. Vous pourrez alors observer la graine germer et croître, car celle-ci n’a pas besoin de terre au début de sa croissance, seulement d’eau.

Vous pouvez également essayer de mettre une graine a germer au réfrégirateur (comme si c’était l’hiver)… celle-ci ne germera pas car les graines ont besoin d’eau ET de chaleur pour germer, tout ce que l’on trouve au printemps !!

Votre enfant peut ensuite faire d’autres semis dans un bac en plastique rempli de terre ou dans des pots de yaourt : radis, lentilles, pépins de pomme… toute graine à votre disposition. Ce bac sera celui de votre enfant et il devra s’en ocupper (arrosage, vérifier que les plantes sont à la lumière…). Avec lui vous pourrez constater que la plante dans le coton finit par dépérir car il lui manque quelque chose: de la terre. Expliquez que c’est dans la terre que les plantes trouvent leur nourriture.

Enfin, dernière expérience, vous pouvez plonger dans le noir une plante qui est arrosée et dans de la terre (au placard, dans une boîte), pour démontrer que la plante a également besoin de lumière. En effet, après plusieurs jours de ce traitement la plante dans le noir dépérit également…

Bon jardinage !

L’activité du jour en TPS/PS/MS/GS (19) – Le nouveau livre de la classe à la maison

[ATTENTION : ne dites pas tout de suite le titre du livre, le travail d’aujourd’hui consiste à observer la couverture !]

Puisqu’on doit rester chez soi, voyageons en livre !

Ne dites pas tout de suite le titre du livre et demandez d’abord à votre enfant de bien observer la couverture (cliquez sur l’image pour agrandir). « Que vois-tu ? »

[Les personnages : une petite fille sur un vélo, avec un sac à dos sur le porte-bagages, une remorque est accrochée au vélo, avec un drôle d’animal dedans.

Le décor, très riche de détails, est à bien observer : des montagnes (dont une en forme de fraise géante!), des nuages (avec des maisons dessus), des fleurs, des maisons (une ville), un arc-en-ciel, des panneaux indicateurs, un lapin, une rivière, un pont, un tigre, des petits poissons, le soleil, des petits moutons sur une colline…]

« À ton avis, que fait la petite fille ? »

Laissez les idées venir, et si votre enfant ne pense pas au voyage, faîtes-lui re-remarquer le sac à dos, les paysages très différents, les panneaux indicateurs.

Si l’idée ne vient pas, dites-lui le titre du livre, ça devrait faire l’affaire! Et si l’idée est venue, c’est aussi le bon moment pour lire le titre du livre.

C’est donc l’histoire de « Mon premier voyage tout autour de la terre ».

Dites à votre enfant : « La petite fille va partir en voyage pour très longtemps, de quoi a-t-elle besoin ? »

Pour l’aider :

  • elle va aller dans des pays où il fait très froid et des pays où il fait très chaud
  • elle devra faire sa toilette
  • elle voudra garder des souvenirs de son voyage
  • elle voudra camper
  • elle voudra trouver son chemin dans des endroits qu’elle ne connaît pas
  • elle devra se soigner si elle tombe de vélo
  • elle devra réparer le vélo ou la remorque si ça tombe en panne ou si ça casse

Vous pouvez écrire sur une feuille ou dans un dessin de grand sac à dos les mots dits par votre enfant (que vous pouvez dessiner vous-même, recopier ou imprimer avec le modèle ci-dessous), et me l’envoyer à classepsmsgsalamaison@laposte.net !

Merci, et à cet après-midi pour la page du livre avec le matériel préparé par la petite fille !

Auras-tu rempli son sac avec les mêmes objets qu’elle ?