Archives par mot-clé : graphisme

JOURNAL DE PS/MS (38) – Les ronds (1)

Pendant cette période, les élèves se familiariseront avec le rond.

Pour cela, le rond sera travaillé dans différents espaces.

  • En motricité fine, en plaçant des pions autour des ronds :

  • En mathématiques, en plaçant les pions en rond sur un anneau de motricité, en suivant un algorithme :

  • En graphisme, dans la farine, en tournant autour des coquilles de noix ou tout seul :

  • En graphisme, en posant un aimant sur la fresque, puis en l’entourant au pastel :

 

JOURNAL DE PS/MS (24) – VERTICALES BLEUES (suite)

Les MS continuent de travailler en graphisme sur les lignes verticales (voir ICI).

Cette fois-ci, il faut tracer à la gouache (toujours) bleue des lignes verticales en descendant, sans modèle, puis en remontant.

Ainsi, on travaille les deux gestes importants : de haut en bas, mais aussi de bas en haut. Et comme il faut aller jusqu’en bas sans s’arrêter, le corps tout entier est obligé de suivre le mouvement (il faut s’accroupir pour aller jusqu’au bout), ce qui aide les enfants à assimiler le geste.

 

JOURNAL DE PS/MS (5) – Activités avec un adulte

Après la découverte des espaces, les élèves sont sollicités pour venir participer à une activité encadrée par Mathieu ou Sonia. Ils sont libres de venir quand le cœur leur en dit, et tant que l’activité est ouverte.

  • Dans l’espace « Arts, écriture et graphisme », les élèves ont rangé les crayons de couleurs dans les bons emplacements. Les PS devaient retrouver les couleurs ; les MS devaient prendre seulement 3 crayons à la fois, de couleurs différentes, et les ranger :

  • Dans l’espace « Littérature et langage », les élèves ont fait parler Petit Ours et Herbert, qui avaient faim.

« Que veux-tu manger, Petit Ours ? » « Aimes-tu les fraises ? »

  • Dans l’espace « Arts, écriture et graphisme », il y a une fresque affiché au tableau, chacun peut la décorer à sa façon, avec son imagination. Les outils disponibles : des craies de trottoir, des pastels secs, des pastels gras. Seule consigne : les yeux peuvent suivre la main, qui doit faire des gestes calmes et mesurés. Donc, du gribouillage, oui, mais du gribouillage appliqué ! Certains font des ronds, d’autres des lignes brisées, d’autres du coloriage, d’autres des boucles, d’autres des vagues… De quoi fabriquer un grand « répertoire graphique » :

  • Dans l’espace « construction », il faut construire un château en groupe, en utilisant toutes les pièces de la boîte. En plus d’avoir de l’habileté dans la construction, il faut respecter les idées des autres et construire ensemble :

Les châteaux terminés :