Sortie au musée des déportés de la Mayenne

En arrivant au musée, nous avons posé nos sacs de pique-nique, rangé nos manteaux, puis nous avons fait 2 groupes.

Dans le premier groupe, nous avons vu des objets et des images de la seconde guerre mondiale. Sur « l’occupation Allemande », nous avons vu : un casque allemand, la croix gammée et des photos sur des bâtiments envahis par les Allemands. Pour les résistants : un brassard avec le drapeau français et la croix de Lorraine, le dessin d’Hitler transformé en quatre cochons, des photos de résistants et de juifs, une carte d’identité de juif et une vidéo sur les tickets de rationnement.

Le deuxième groupe visitait le musée : il y avait une carte sur l’Allemagne avec les camps de concentration qui s’y trouvaient. Et le nombre de déportés (résitants , juifs , etc…). Puis nous sommes allés dans une pièce qui montrait se qui se passait dans les camps de concentration. Les allemands jouait, avec des motos pendant que les déportés travaillaient. Il y avait des vêtements que portaient les déportés. Dessus il y avait des numéros et des triangles de couleur pour savoir si ils étaient juifs, résistants, etc… Il y avait une mallette de docteur. Il avait des gens qui échangeait leur repas contre une cigarette. Sur les murs de la pièce, il avait des fresques peintes. Le premier dessin était des déportés collés les uns aux autres dans leur dortoir. Le deuxième dessin était une inscription en allemand qui était inscrit à l’entrée du camp d’Auschwitz . C’était écrit :<<Arbeit macht frei>> qui signifie: « Le travail rend libre ». Le troisième dessin représentait des déportés qui étaient en colonne pour que les Allemands puissent les compter.

Nous sommes allés dans la pièce d’à côté, où, sur les murs, il y avait des photos et des noms des déportés de la Mayenne. Le plus jeune avait 2 ans, il s’appelait Léon. Il y avait une statue qui représentait un déporté. Il était chauve et maigre.

Après nous sommes allés prendre notre pique-nique.

Puis nous sommes allés faire une visite de Mayenne. Nous sommes passés devant un ancien restaurant où, à l’époque, y travaillaient 4 résistants dont 1 qui habitait au dessus du restaurant. Au dessus de la porte, il y avait une plaque. Le directeur du restaurant s’appelait François Chemin. Les 4 résistants s’appelait : Chemin François, Derouet Paul, Peignaud Joseph et Sindic Charles. Ils ont été fusillés par les Allemands en Mars 1942. Les Alliés ont bombardé les gares et les ponts pour ralentir, gêner et freiner les Allemands. Le bombardement de Mayenne a eu lieu le 9 juin 1944. Le Viaduc et le pont ont été détruit. Le 6 août 1944, la ville à été libérée. Le soldat Mac Racken s’est sacrifié pour sauver le pont, c’est pourquoi le pont a aujourd’hui son nom pour lui rendre hommage.

Article écrit par Léonie, Théo et Enora

Ce contenu a été publié dans ACCUEIL. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *