Le bateau-lavoir Saint Julien

Tableau de Jean Baptiste Messager

Dans le passé, il n’y avait pas de machines à laver le linge. Les habitants utilisaient des barques pour laver leur linge directement dans la rivière.

Nous sommes allés  le mardi 4 décembre à Laval , visiter le bateau-lavoir de Monsieur Poirier.

A notre arrivée, nous avons été accueillis par un guide qui nous a fait découvrir ce bateau un peu étrange.

Après la 2ème guerre mondiale, il y avait plus de 20 bateaux comme celui-ci sur La Mayenne.

Le lundi, les laveuses ( poules d’eau ) allaient chercher le linge chez leurs clients . Elles le transportaient dans une charrette ou une brouette. Elles descendaient dans la cale et prélavaient le linge. Elles le battaient et le frottaient pour enlever la crasse. Elles utilisaient un battoir et un carrosse.

Chaque laveuse identifiait son linge avec un numéro puis le plaçait dans une grande cuve d’eau bouillante. Il restait dans les cuves jusqu’au mardi. Monsieur Poirier le sortait des cuves et le mettait sur les bancs pour qu’il s’égoutte et refroidisse. Le mercredi les poules d’eau revenaient pour rincer et essorer le linge. Il y avait une essoreuse dans la cale. Il ne restait plus qu’à sécher le linge avant de le ramener chez les clients.

                

Monsieur Poirier habitait sur le bateau, c’était sa maison. Le vendredi et le samedi, le propriétaire inspectait son bateau et le préparait pour le retour des laveuses le lundi; Il ne se reposait que le dimanche.

Cette visite nous a intéressé et beaucoup plu. Notre guide était très gentille, elle nous a proposé des jeux pour mieux comprendre ce qu’était un bateau-lavoir.

Les élèves de CE1-CE2