Louis Fabre, Arrière du Club Olympique Choletais

Présentation :

Louis Fabre

Louis Fabre est né le 1er  décembre 1886 à Belvès en Dordogne. Son père s’appelait Raymond Fabre et était cultivateur et sa mère s’appelait Marguerite Testut. Ils habitaient Belvès.
Il avait les yeux marron clair, un front moyen, un visage étroit. Il mesurait 1m67. Il avait une cicatrice d’abcès sous le maxillaire gauche.

Avant la Guerre :

Son métier était employé en épicerie puis il a intégré le 77ème RI. Son poste dans l’équipe de football était arrière. Il était marié depuis 1909 avec Mlle Lacarriere Joséphine Elisabeth qui habitait à Cholet. Il est blessé le 14 Décembre 1908 pendant un entrainement de football en voulant arrêter un caporal, tomba et fut atteint d’entorse tibia tarsienne du pied droit.

Il était soldat de 2ème classe. Il est nommé Caporal le 22 septembre 1906  puis il est cassé de son grade pour faute grave contre la discipline le 22 mai 1907 puis renommé Caporal le 1er Janvier 1908 puis Sergent le 25 Septembre 1908.

Pendant la Guerre :

En 1914, il a 28 ans. Son n° de matricule est le 46. Son régiment est le 77ème Régiment d’infanterie. Il est mort très rapidement le 20 août 1914 dès le début de la guerre à Nomény-Lixieres en Meurthe et Moselle. C’est le premier des footballeurs de l’équipe à mourir sur le front.

Adrien, Lévy, Matthieu et Thomas, 4ème B

Ce contenu a été publié dans Le football, Le sport et la grande Guerre, Morts pour la France en 1914, Portrait de footballeur, portrait de combattant, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *