La Bataille de Zonnebeke : « L’hiver oublié 1914-1915 »

En automne 1914, à Zonnebeke en Belgique, le 9ème corps français composé de 2 divisions dont le 77ème RI de Cholet et le 135ème RI d’Angers , de 2 divisions de cavalerie ainsi que l’armée anglaise combattent contre l’armée allemande .

Cette bataille détruit la ville de Zonnebeke, l’église, les maisons du village, des fermes. La population fuit le village et se dirige vers la France.

Les armes utilisées sont des canons avec des lancements d’obus ainsi que des fusils. Les soldats se réfugient dans des maisons bombardées ou campent dans des fossés et avancent vers l’ennemi en creusant des tranchées. Les conditions de vie sont difficiles avec en permanence le bruit des canons et le sifflement des obus. Les soldats sont souvent dehors dans les tranchées avec beaucoup de morts et de blessés, ils ne peuvent pas toujours dormir. Ils mangent des aliments froids, ils boivent peu d’eau parfois du vin «pinard». Ils n’ont pas de  toilettes, ont souvent des diarrhées et des maladies en lien avec le manque d’hygiène.

Selon les extraits des journaux de Georges Cottenceau et de Joseph Bellouard,   la bataille a complètement détruit la ville, c’est une véritable boucherie quotidienne, les canons et les obus n’arrêtaient pas de se faire entendre, les blessés mutilés n’arrêtaient pas de se plaindre. Le bilan militaire Français est très lourd notamment entre le 23 octobre et le 13 novembre 1914. En 21 jours il y a eu 7 529 morts, 24 571 blessés et 9 150 disparus.

 

Tombes dans le bois de polygone, Zonnebeke

Les pertes Choletaises sont très importantes. On peut notamment citer Marcel Brien footballeur du C.O.C (Club Olympique Choletais) mais aussi Yves Martial Delon, Auguste Bondu, François Chaillou, Henri Frouin et Joseph Bellouard.

Alex et Martin, élèves de 3ème

La Bataille de Zonnebeke,« L’hiver oublié 1914-1915 » est un titre emprunté à Aleks Deseyne, historien à l’origine de recherches sur les soldats français morts en Belgique.

Merci Aleks…

 

Ce contenu a été publié dans Lieux de guerre, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à La Bataille de Zonnebeke : « L’hiver oublié 1914-1915 »

  1. CHEVALLIER René dit :

    Petit fils d’un soldat du 77ème RI de Cholet décédé à ZONNEBECK le 2 novembre 1914:
    RICHARD Jules Henri né le 24 novembre 1882.matricule n°014472.
    J’aimerais savoir si il y a quelques informations qui le concernent. Est il inscrit sur un monument?
    Merci pour tout ce dont vous pourriez me renseigner.

  2. Moreau Jacques dit :

    Je suis l’arrière petit fils du soldat Léon Clément François BOMPAS, né à Saint Saturnin sur Loire (49), matricule 011072, disparu à Zonnebecke le 26 octobre 1914. Il était du 77e régiment d’infanterie de Cholet.
    Quelqu’un aurait-il des informations sur sa disparition ?

  3. pierrecharlesfaitsonnumero dit :

    Vous pouvez trouver en ligne sur le site de la médiathèque de Cholet, l’ouvrage d’Elie Chamard sur le 77 RI à Cholet :
    Il suffit de taper  » Zonnebeke » dans la barre de recherches et de sélectionner l’ouvrage. De très nombreux soldats du 77 meurent à Zonnebeke lors de ces journées d’octobre 1914 : plusieurs témoignages peuvent être lus sur le site.

  4. Henri Charbonneau dit :

    Mon grand-père est tombé le 26 Octobre 1914, face à l’ennemi à Zonnebeke en Belgique., il appartenait au régiment 77 R I. Je souhaiterais avoir des informations sur lui. Un de mes frères est allé sur place il y quelques années et avait rencontré le bourgmestre de cette commune pour voir si il y avait un monument, en l’honneur des français tués en ces lieux . Apparement il n’existe aucune trace symbolique de ces soldats. Le nom de mon grand -père est inscrit au monument aux mort de Dénezé-sous-Doué. Il s’appelait Henri Charbonneau et portait le matricule 014327.
    remerciements par avance

    • pierrecharlesfaitsonnumero dit :

      Il existe à Zonnebeke un monument à la gloire du 77 RI au lieu dit Bellevue où de nombreux soldats du 77 sont morts. Dans le cimetière Saint-Charles de Potyse se trouvent de nombreuses tombes de soldats du Maine-et-Loire et un ossuaire. Je vais mettre des photos de ces lieux en ligne.

  5. Petit Philippe dit :

    L’arrière-grand-père de ma femme , Joseph Louis Turpault, né le 31 mars 1880 à Cernusson et demeurant à Montilliers, appartenant au 77 RI, a été tué le 12 novembre 1914 à Broodseinde, au cours de la bataille de Zonnebeke. Il a été inhumé au cimetière du carrefour de Broodseinde tombe II 45.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *