La bataille de Zonnebeke vue par Georges Cottenceau

Extraits du journal de Georges Cottenceau, originaire de Trémentines, 22 ans en 1914.  Revient vivant de la guerre. Orthographe respectée. Collection privée.Portrait de Georges Cottenceau

« J’assistais pendant deux jours à la destruction de Zonnebeke à quelques kms de nous. D’abord un trou dans le clocher puis la toiture enlevée et ensuite la tour rasée ainsi que pour les autres maisons du village. Tous les jours à peine l’aube venue, les canons recommençaient leur musique et donnaient de la voix toute la journée. Le sifflement des obus allant et venant était si fort que l’on se serait crû assister à une formidable tempête comme fait le vent dans la cime des arbres. Puis la bataille, la plus forte qu’il n’y avait encore eu à l’époque commençait (…) tous les soirs, ainsi que des meules de paille, les fermes et les villages flambaient ajoutant leur note d’horreur à la boucherie quotidienne.(…) Le 26 octobre fut un vilain jour pour le groupe en particulier la 5ème batterie. Elle avait soi-disant reçue l’ordre d’aller se placer comme batterie accompagnant l’infanterie à moins de 500m des premières lignes boches. A peine arrivés le matin sur les lieux que plusieurs conducteurs furent tués sur les chevaux. (…)Les jours continuèrent par une canonnade en règle attaques sur attaques si bien qu’à un moment donné, les anglais lâchaient pied sur la droite, si le 9ème corps ne s’était pas une fois de plus sacrifié. (…)

Georges Cottenceau, malade est évacué vers un hôpital à l’arrière. Il passe une nuit à Ypres parmi les blessés.

« Je vis là, un bien triste spectacle, des blessés affreusement mutilés n’arrêtaient pas de se plaindre et la saleté qui régnait autour de nous achevait le dégoût qui me prenait. »

Ce contenu a été publié dans Lieux de guerre, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La bataille de Zonnebeke vue par Georges Cottenceau

  1. bonjour
    mon grand père Henri Charbonneau Caporal au 77 RI fut tué à Zonnebeke le 24 octobre 1914, corrigé 26 octobre sur le certificat de décès, seule pièce que nous connaissons. Un de mes frère a fait le voyage jusqu’à Zonnebeke pour retrouver sa trace, ou son nom pourrait apparaitre sur un monument ou un cimetière, avec l’aide d’un employé de la mairie de cette ville et sur les communes environnantes, mais n’a trouvé aucune trace.
    Si quelques archives pouvaient nous mettre en relation sur ses derniers instants de sa vie. Merci par avance, je porte le même prénom que mon grand père par souvenir. Mon père avait un an et demi lors de la mort de son père est devenu de ce fait pupille de la nation.

    • pierrecharlesfaitsonnumero dit :

      Bonjour

      J’ai envoyé des documents et des précisions par mail. En mettant comme mot clé « Zonnebeke » vous trouvez tous les soldats du 77ème RI morts lors de cette bataille ou blessés ainsi que des témoignages.

      Mme Bossy-Guérin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *