La bataille de Zonnebeke vue par Joseph Bellouard

Extrait du journal de guerre de Joseph Bellouard, originaire de Toutlemonde, mort à 33 ans le 10 décembre 1914 des suites de ses blessures. Son carnet s’arrête au 12 novembre 1914. Il appartenait au 32ème RI. Orthographe respectée. Collection privée. Son portrait est à découvrir sur ce lien :Portrait de Joseph Bellouard

 » Le 241 départ de Hypres (Ypres). Le 25 on avance un peu le matin. (…) Le 26 nous restons dans notre maison bombardée. Le lieutenant Buchman 2 est blessé.  A 2 heures nous avançons sous une grêle d’obus, le soir nous campons dans un fossé derrière un bois. Le 27, départ du bois, Sauvêtre 3 est blessé à côté de moi. Je lui défais son sac et son équipement. Perret (Perray)  lieutenant blessé. Diletr (Delaître) lieutenant blessé, Morineau 4 blessé.

Le soir nous faisons une nouvelle tranchée. Bonne nuit couché dans la paille à volonté. le 28 au matin un petit éclat me tombe sur le pouce pas de mal, le soir nous avançons sous une pluie de  balles et d’obus, pas de blessé à notre section, nous faisons de nouvelles tranchées et nous y passons la nuit, forte fusillade une partie de la nuit. Le 29 toujours dans les mêmes tranchées à dix heures nous tirons les premiers coups de fusils, nous passons la nuit dans la même tranchée. Le 30 réveil au son du canon, terrible rafale  d’artillerie toute la journée la plus terrible depuis que je suis arrivé. Le 31 la journée commence par la mort de Pradeau (?), 1ere section même canonnade que la veille. Lebartre (?) Gourdon5 blessés, Musset6 mort, Pasquier 7 mort terrible canonnade toute la soirée. La nuit nous faisons de nouvelles tranchées.  1er novembre toujours le bruit assourdissant du canon, forte canonnade sur les aéroplanes (…) « .

1 Il s’agit du mois d’octobre.

2Lieutenant Georges Buchman, Blessé le 26 octobre à Zonnebeke (Belgique) par  fracture du cubitus, de l’humérus et éclatement de l’articulation gauche. Meurt à Cholet de suite de blessures le 8 septembre 1918.

3Probablement Henri Sauvêtre, décédé le 20 décembre 1914 à l’hôpital de Vlamertinghe (Belgique) des suites de blessures de guerre : éclats d’obus dans la région lombaire.

4 Probablement Henri Morineau, mort le 26 octobre 1914 à Zonnebeke par blessures de guerre et originaire de Toutlemonde comme Joseph Bellouard.

5Probablement Francis Gourdon, mort le 5 novembre 1914 des suites de blessures à l’hôpital de Dunkerque.

6 Louis Jean-Marie Musset, mort le 31 octobre 1914 à Zonnebeke (Belgique).

7Jacques Pasquier, mort le 31 octobre 1914 à Zonnebeke (Belgique).

Ce contenu a été publié dans Lieux de guerre, Mémoires familiales, mémoire nationale, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La bataille de Zonnebeke vue par Joseph Bellouard

  1. Brouard dit :

    Mon grand père Joseph Oger agé alors de 26 ans a été blessé le 12 novembre 1914 à Zonnebecke : je savais qu il avait côtoyé des Choletais car notamment un certain Boissinot qui lui avait fait promettre de veiller au cas ou sur sa jeune sœur Marie Boissinot (Sinotte) …C’est ce qui arriva et jusqu’à sa mort vers 1972 celle ci fut en relation d’amitié non seulement avec mes grand parents mais avec toute notre famille…

  2. pierrecharlesfaitsonnumero dit :

    Merci pour ce récit d’une promesse faite au front et tenue si longtemps, un beau témoignage de camaraderie.

Répondre à Brouard Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *