Bonne année 1918 !

 » Encore une année de cette terrible guerre qui disparaît  » écrit le journaliste du Petit Courrier à propos de l’année 1917 au moment d’adresser ces vœux. Depuis Angers, le Préfet Paul Bouju s’adresse à la population du Maine-et-Loire :  » Que chacun se pénètre de son devoir immédiat qui est de seconder l’action du gouvernement en acceptant de bonne grâce et en faisant accepter autour de soi les restrictions qu’impose la situation économique du pays. » 

Des restrictions qui se multiplient et qui sont d’autant plus difficiles à supporter que les températures sont très basses en ce début d’année 1918. La neige a fait son apparition dans l’Ouest et les températures dans la régions sont descendues à 9 degrés au dessus de zéro (L’Intérêt Public du 6 janvier 1918) alors que le charbon se raréfie. Toutes les semaines, l’Intérêt Public de Cholet et de Beaupréau annonce des décès et des messes à la mémoire de soldats tombés au champ d’honneur. La population ne le sait pas mais c’est la dernière année de guerre.

100 ans après, et alors que les élèves qui avaient travaillé en 2014 sur des familles choletaises ont quitté – comme moi – le collège Trémolières pour le lycée. Retour sur le destin de quelques soldats étudiés aux Archives municipales de Cholet.

http://passerelle2.ac-nantes.fr/choletetlapremiereguerremondiale/category/vivre-a-cholet/cholet-1914/famillecholetaise1914

Auguste Bondu, soldat du 77 régiment d’Infanterie, a été tué en Belgique près de Zonnebeke, le 29 octobre 1914. Jean Moulinier meurt le 8 mai 1916, Célestin Supiot lui est mort en captivité le 10 mai 1916 , Clément Tignon est tué le 14 mai 1916, Paul Baron, le 7 juin 1916. Le plus âgé, Célestin Richard, meurt noyé lors du naufrage du Gallia torpillé le 4 octobre 1916. Le docteur Emile Coignard meurt le 25 avril 1917 et Elie Perdriau, le 20 juillet 1917.

Beaucoup d’orphelins, de veuves, de parents éplorés pour qui la fin de la guerre n’aura pas la même saveur.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Les victimes du Gallia, Morts pour la France en 1914, Morts pour la France en 1916, Morts pour la France en 1917, Vivre à Cholet en 1914, Vivre à Cholet pendant la Première Guerre Mondiale. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *