Le changement de nom de l’école Charles Lebourg

Quand l’école a-t-elle changé de nom?

A l’époque le boulevard « Eugène Orieux » était un seul et unique boulevard. Mais à un moment le boulevard à été coupé en 2. Il y avait un côté Boulevard Eugène Orieux et un côté rue Charles Lebourg. Et notre école qui à ce moment s’appelait L’école Eugène Orieux s’est retrouvée du côté Charles Lebourg.

Un jour un homme nommé  » Jean-Marie Pousseur« , adjoint chargé de l’éducation à Nantes, pensa que cela serait mieux de changer le nom de l’école en la transformant en Charles Lebourg du nom de la rue dans laquelle se situait l’école. Depuis ce jour notre école se nomme « Charles Lebourg« .

Pour quelle autre raison?

Ce n’est pas aussi façile de changer le nom de l’école car Jean Marie Pousseur voulait changer cela pour plusieurs raisons : premièrement pour que l’école ait le même nom que la rue, et deuxièmement pour camoufler l’école qui lorsqu’elle se nommait « Eugène Orieux », avait servi d’atelier lors de la guerre 39-45. La guerre étant finie, l’école changea de nom en « Charles Lebourg« .

Avant les professeurs habitaient dans les habitats qui ce situent au dessus de notre établissement.

 

Voici un avant/après des bâtiments de la cour des maternelles:

 

Djulian

 

Publié dans Histoire de l'école | Laisser un commentaire

La vie quotidienne de l’école Charles Lebourg dans les années 90

La vie quotidienne de l’école

  • L’école Eugène Orieux renommée Charles Lebourg en 1989, est très active: journaux,atelier d’interclasses, fête des enfants (fête de l’école )…

La nouvelle cantine

La cantine a toujours été une question pour l’école. On l’a renouvelée en l’agrandissant et en achetant de nouvelles affaires : mobilier neuf et coloré, nouveau carrelage, nouveaux frigos…Le concierge,Norbert Chatelier,accueillait les enfants durant les deux services du midi.

Les journaux dans L’école

Il existait 3 sortes de journaux:Les champions en culotte courte,l ‘équipe des CM,l’étrange journal de monsieur Lebourg. Le plus vieux est «Les champions en culotte courte» ensuite «L’équipe des CM»et en dernier «L’étrange journal de monsieur Lebourg».

Les plus vieux coutait 5F(75 cent) ou 10F(1€50),et les plus récents 1€.

les fête à l’école

La fête des enfants de l’école :

Les enfants dansaient ,chantaient et défilaient devant les parents de l’école.La fête se déroulait le samedi.

Le certificat de solidarité :

Toutes les écoles de Loire Atlantique aidaient le secours populaire français en organisant un petit déjeuner côté cour en Mars pour collecter de l’argent.

Soazic, Jehane, Celeste

Publié dans Histoire de l'école | Laisser un commentaire

La fresque de l’école

Les fresques de l’école Charles Lebourg

La fresque du préau

La fresque (du préau des maternelles ) de l’école Charles Lebourg fait plus de 6 mètres ² .

Cette fresque est visible du boulevard Eugène- Orieux ( Ancien nom de l’école ).

Elle a pour but de représenter les différents paysages comme dans un livre de géographie .

Pour la construire il y a eu plus de 500 heures de travail .

La fresque est très colorée et donne de la lumière tout à fait nouvelle au préau .

Plusieurs personnages différents y sont présentés certains sont en été et d’autres en hiver.

Le financement de cette fresque a été assuré par la ville de Nantes et était en partenariat avec l’Education Nationale et et la direction Régionale de Jeunesse et Sport.

La fresque près des jeux des maternelles

Cette fresque est plus petite que celle du préau . Elle présente une ancienne CLIS (ancien nom des ulis). 140 artistes se sont mis au travail pour peindre ces deux fresques.

On dit même que l’élue du quartier Christiane Fey est venue déposer une fleur devant les fresques.

Cette fresque montre des enfants qui sont heureux malgré leur handicap. Avant cette classe était spécifique aux trisomiques.

Emma

Et maintenant une photo de la plus petite fresque en mai 2018 :

Avant:

Publié dans Histoire de l'école | Laisser un commentaire

La guerre 14-18

La guerre 14-18 à l’école Charles Lebourg

L’école n’a pas toujours servi à étudier elle a été occupée par l’armée pendant la guerre 14-18.

  • Au début du mois d’août en 1914, un officier viens visiter l’école pour adapter chaque classe à un local pour coudre des vêtements militaires et beaucoup d’ouvriers y travaillent et font de la couture.

  • Elle est occupée à nouveau du 12 au 15 août par la 27e compagnie du 81e régiment territorial, commandée par le lieutenant Guérin, collègue à la Collinière.

  • Les soldats ont coupé toutes les plantes, les arbres etc…

  • Les élèves ont été étudier à l’école de la rue Noue.

Nina,Thalia,Noémie

Publié dans Histoire de l'école | Laisser un commentaire