MS-GS Mme Charlier

Vendredi 29 mai. 

Bonjour à toutes et à tous.

Cette  nouvelle semaine à l’école s’est bien passée. Actuellement chaque groupe se compose de  neuf enfants et à partir de la semaine prochaine le groupe du lundi et jeudi sera au complet avec dix élèves. 

Comme je l’ai promis aux enfants,  je mets  le lien vers la vidéo que je leur ai montrée pour apprendre à faire les lacets. 

https://www.youtube.com/watch?v=qlSbvxh4YJc

Cette méthode est assez simple et beaucoup d’enfants ont réussi à le faire en classe.  Tous étaient très motivés pour apprendre. Je vous conseille d’encourager votre enfant à s’entraîner à faire seul ses lacets.  Il gagnera en autonomie et aura d’avantage confiance en lui. 

En moyenne section nous avons continué notre travail d’écoute des sons. Nous avons repris les activités autour des sons voyelles et nous nous sommes entraîné à localiser le son dans un mot. 

Un exemple d’exercice que vous pouvez faire :

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/GTTyJdxHgPXxnAp

Nous avons continué l’écriture des chiffres 

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/EiZcKBPxGr4mfHE

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/oisjycqtgMcNbEQ

Et nous avons travaillé sur la notion d’ordre: 

ordre MS

En grande section nous avons travaillé sur la consonne « d ». Nous avons cherché des mots qui commencent par les syllabes da, di, do, du, dé, de. 

Nous avons revu les syllabes des consonnes v et t. 

Nous avons joué à consonne qui es-tu pour ces trois consonnes. (voir plan de travail déjà donné)

Nous avons compté avec la monnaie.

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/NL8jFzNSqycoqn3

Nous nous sommes entraîné à bien observer les lettres qui se ressemblent. 

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/34cewfrEbsKZann

 

Nous avons aussi remis des images dans l’ordre pour raconter des histoires. 

images séquentielles GS

Continuez à bien suivre les activités quotidiennes d’entraînement que j’ai déjà mises en ligne. 

Bon courage et à bientôt. 

Les enfants qui viennent en classe  peuvent apporter une petite bouteille d’eau ou une gourde remplie d’eau qu’ils garderont dans leur cartable pour boire s’il le souhaite.  

Mercredi 20 mai

.Bonjour à toutes et à tous. 

J’espère que vous allez tous très bien et que vous pouvez tous  suivre le plan travail quotidien que j’ai mis en ligne. 

Voici quelques nouvelles depuis le retour à l’école.

Les enfants ont retrouvé la classe après plusieurs semaines de confinement. L’école a bien changé. C’est parfois un peu difficile car les règles sont très strictes et interdisent bien des choses. L’apprentissage des gestes barrières nous prend beaucoup de temps.  Mais globalement ces quelques jours de classes se sont bien passés.

En classe aussi, nous suivons   le plan de travail que j’avais mis en ligne. Chaque jour nous faisons les petits rituels : date, alphabet, comptine numérique, phonologie, …

Nous avons  lu l’album « Nuit Noire ». Cela nous a permis d’entamer une discussion sur le thème de la peur. Une version sonorisée existe ici.

https://www.youtube.com/watch?v=eqSQ91SyVwU

Je mets aussi le texte : tapuscrit_nuit_noire

Voici quelques activités que nous avons faites avec les MS: 

Activités MS du 12 au 20 mai.

 

Et quelques unes des activités que nous avons faites avec les GS

activités gs du 12 au 20 mai

Je vous souhaite une très bonne fin de semaine. 

 

Lundi 11 mai.

 

Bonjour à toutes et à tous. 

J’espère que vous allez bien. 

Avec la reprise de l’école en présentiel pour certains, nous changeons nos habitudes. J’ai préparé un plan de travail pour  les jours où votre enfant reste à la maison. 

A cette époque de l’année, nous avons couvert l’essentiel du programme. Pour les semaines qui restent, nous allons mobiliser nos efforts pour consolider les acquis afin de se préparer pour la rentrée prochaine en donnant priorité aux apprentissages langagiers et à la construction du nombre. 

Vous trouverez dans les documents suivants les activités à reprendre chaque jour. Vous les répartirez dans la journée en alternant avec des moments libres. Même si j’ai essayé de les présenter de façon ludique, la plupart de ces activités vont demander beaucoup de concentration pour votre enfant. Privilégiez des séances courtes. 

La répétition quotidienne permettra à votre enfant de progresser et renforcer ses acquis. J’ai essayé de varier les supports afin que l’intérêt soit conservé. 

Journée type MS

Journée type GS.

Bon courage et portez vous bien. 

Je complète ce message en ajoutant deux documents qui permettront à votre enfant de suivre ses progrès. 

Mon tableau de réussite et de progrès MS

 

Mon tableau de réussites et de progrès GS

 

 

 

Semaine du 4 au 7 mai

 

Lundi 4 mai. 

Bonjour à toutes et à tous. 

J’espère que vous avez passé un bon weekend et que vous allez tous très bien pour aborder cette nouvelle semaine. 

Aujourd’hui nous continuons nos observations de la nature.

Cela fait une semaine que vous compétez chaque jour le calendrier d’observations du printemps. Prenons un peu de temps pour regarder ce que vous avez noté.

La météo :

  • Avez vous remarqué que le temps changeait souvent?
  • Comment était le ciel ? Avez vous remarqué de gros nuages noirs? Au printemps le ciel se couvre souvent de gros nuages noirs.
  • A-t-il plu ? Était-ce toujours le même type de pluie ou avez vous remarquez des averses plus ou moins brutales ? Y a -t-il eu des orages ? Au printemps le temps change souvent.

La nature au printemps .

  • Avez-vous observé des oiseaux ? Les avez-vous entendu chanter ? Avez vous vu leur nid ?
  • Avez-vous pu observer des insectes ? Lesquels ?
  • A la campagne avez vous remarqué des vaches dans des prés ?
  • Peut-être avez vous entendu des grenouilles chanter ?

Au printemps les animaux sont  actifs.

  • Les arbres ont-ils retrouvé leur feuillage ? Avez-vous pu observer des jardins ? Y a-t-il des légumes ? Voyez-vous souvent des gens travailler dans leur jardin ? L’herbe des pelouses a-t-elle poussé ? A-t-il été nécessaire de la tondre ? Avez vous vu des fleurs ? Lesquelles ?

A printemps la végétation se développe.

Les activités suivantes permettront à votre enfant de se familiariser avec le vocabulaire  et de développer leur sens de l’observation.  

Activité 1 : Puzzle pour apprendre les parties d’une plante.

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/oaAADdeiTt4Z6oc

Les images vont par deux : les pièces du puzzle et le modèle à reconstituer. Le document vous propose trois versions dont une version à colorier.

Activité 2 ; Mémory pour reconnaître le nom de fleurs et plantes du printemps.

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/y4JwB86ncqiHixc

Activité 3 : reconnaître quatre espèces de fleurs communes.

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/KB8HKsWT36WXNyA

Activité 4 : compter les pétales des fleurs et trier les fleurs.

Ces quatre activités peuvent être faites aussi bien par les MS que les GS.

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/8nZqwq2r6qmaRGe

Activité 5 (pour les GS)

Observer des plantes pour les différencier.

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/gf3Jez6K6GbiWkR

Je vous invite aussi à reprendre la chanson du printemps mise en ligne la semaine dernière.

Bonnes observations et bonne journée.  

 

Mardi 5 mai

 

Bonjour à toutes et à tous. J’espère que tout le monde va bien. 

Pour commencer je vous propose une petite comptine numérique  à écouter plusieurs fois et à mimer avec les doigts. 

https://www.youtube.com/watch?v=KENv6Ep8PZE&t=84s

Nous reprenons notre travail sur les quantités. 

Nous commençons par le jeu du marchand de fleurs. 

Le document suivant vous donne tout le matériel nécessaire ainsi que les consignes du jeu et ses différentes étapes.  Les deux premières activités s’adressent à tous ; la troisième concerne  les grandes sections. Vous pouvez trier le matériel « commande » en ne gardant qu’un nombre de fleurs total inférieur ou égal à 5 pour les MS. Faites plusieurs petites séances de jeu répartie dans la journée en augmentant les quantités de fleurs totales à retrouver. 

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/8G58eQrJq8iPs2Z

 

Quand votre enfant sera à l’aise avec les commandes de fleurs (activité 1) vous pourrez lui proposer le jeu suivant : 

Au niveau MS :

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/ESbFtXbRrjfBLNH

Au niveau GS : 

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/E2Y8SFYiMMLW4Mk

Ne lui faites pas faire toutes les pages à la suite mais alternez avec les séances du  jeu du marchand de fleurs. 

Pour ceux qui souhaitent reprendre le travail sur le cercle, je vous propose de visionner la vidéo suivante. 

https://www.youtube.com/watch?v=pAry_uD6CSM

N’oubliez pas aussi de continuer vos observations sur le printemps. 

Je vous souhaite une très bonne journée. 

 

 

Mercredi 6 mai

Bonjour à toutes et à tous. 

Comme chaque mercredi, je vous propose une série de jeux de motricité que vous pourrez faire dans la journée ou reprendre pendant la semaine.

La maîtresse folle :

Matériel : des personnages jouets qui figureront les élèves, tous dispersés dans la pièce. .

Vous êtes la maîtresse (ou le maître), et vous voulez que les élèves se mettent en rang. Mais vous  êtes une maîtresse (ou un maître) un peu particulière (particulier) qui fait faire des drôles de rangs à ses élèves. Parfois, vous dites « par 2 », mais aussi « par 3 », « par 4 », « par 1 » ou « par 5 ».

C’est la récréation, votre enfant se promène parmi ses jouets.

Vous taper dans vos mains et vous criez : « en rang par deux devant moi. »

Votre enfant doit alors ranger ses jouets devant vous le plus vite possible comme vous l’avez demandé.

Lorsque le rang est constitué, On joue  à faire classe : on peut  réciter l’alphabet, ou compter jusqu’à 20, ou encore réciter les jours de  la semaine, ou une poésie … Puis vous annoncez une nouvelle récréation et vous dispersez tous les jouets.

Vous recommencez alors en changeant le nombre.

Parcours codé.

Matériel :

  • Une table sous laquelle on peut ramper.
  • Des coussins par dessus lesquels on peut sauter.
  • Une ficelle ou un ruban à côté duquel on peut marcher.
  • Les images des actions à réaliser

Parcours motricité images actions.

Demander à votre enfant d’expliquer les trois actions suivantes en montrant les images correspondantes.

  • « On rampe comme les serpents sous la table» faire mimer par votre enfants ce geste.
  • « On saute par-dessus les coussins comme les kangourous ». faire mimer.
  • « On marche a côté de la corde » faire mimer.

Fixer  les trois étiquettes de gauche à droite sur le tableau support. Par exemple:

  • 1 on rampe sous la table,
  • 2 au saute par dessus les coussins,
  • 3 on marche à côté de la corde.

Expliquer à votre enfant que l’on fera chaque activité dans l’ordre indiqué par le tableau. L’activité 1 en premier. Ensuite, juste après l’activité 2 en deuxième.  Et enfin l’activité 3 en troisième, Quand on a fini les trois activités il faut reprendre le parcours au début.

Vous mettez une musique entraînante et vous demandez à votre enfant de réaliser le parcours.

Au bout d’une minute trente, vous arrêtez la musique et vous annoncez : Attention ! Changement d’ordre du parcours ! Vous changez l’ordre des étiquettes et vous demandez à votre enfant de d’expliquer l’ordre dans lequel il doit réaliser les actions mainteant. Il doit employer les termes : premier, deuxième, troisième.

Vous remettez la musique et le parcours recommence.

Reprendre l’activité en changeant 5 fois l’ordre.

 

Le restaurant des doudous !

Matériel :

  • Une douzaine d’ assiettes en carton (ou à défaut des disques de papier pour les représenter)
  • cinq doudous.
  • Un plateau pour porter les assiettes.
  • De la musique

Au restaurant, il faut se dépêcher.

Les cinq doudous sont assis autour de la table. Quand la musique joue, ils écoutent sagement. Et le serveur peut faire ce qu’il veut dans la salle. Mais quand la musique s’arrête, ils ont faim, Alors le serveur court à la cuisine chercher des assiettes. Attention, il faut autant d’assiettes que de doudous. Ni plus, ni moins. Et le serveur  n’a droit qu’à un seul voyage.

S’il réussit les doudous seront contents et le serveur aura une récompense. (Un câlin par exemple)

Mais si le serveur s’est trompé, il aura un gage.  Si il a rapporté trop d’assiettes, le serveur devra réciter l’alphabet en sautant les pieds joints.

S’il n’a pas rapporté assez d’assiettes, le serveur devra compter jusqu’à 30 en sautant à cloche pied.

Reprendre le jeu en changeant le nombre de doudous.

Variante pour les GS : apporter deux galettes à chaque doudou. Mais toujours en ne faisant qu’un seul voyage !

Prenez soin de vous et passez une très bonne journée. 

Jeudi 7 mai.

Bonjour à toutes et à tous. 

Aujourd’hui nous continuons notre travail sur les syllabes. 

Le document suivant vous propose les activités orales qui pourront être faites aussi bien par les MS que par les GS. 

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/QmjKE5KGsceeLTo

Le lien suivant vous dirige vers un exercice que votre enfant pourra faire en autonomie. 

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/E7d56qbkPZZH3cr

Le dernier document s’adresse uniquement au GS. 

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/BrCBPyNQR6KSGYR

Comme les autres jours, il faut privilégier des séances courtes que vous reprenez  plusieurs fois. Le matériel proposé vous permettra de les varier. 

La reprise de la classe à partir du 12 mai pour les élèves, va nous contraindre à quelques modifications dans notre fonctionnement. 

 Nous allons essayer le fonctionnement suivant.

Je vous indiquerez un plan de travail hebdomadaire avec des activités à refaire chaque jour dans les domaines fondamentaux et quelques  activités écrites que votre enfant pourra faire en autonomie. 

 Ces activités correspondront globalement aux compétences   que nous aurons travaillées en classe. 

Je vous souhaite une très bonne fin de semaine.

Portez vous bien.

………………………………………………

 

 

 

 

Semaine du 27 avril au 1er mai.

Lundi 27 avril

 

Bonjour à toutes et à tous.

J’espère que les vacances  se sont bien passées et que vous êtes tous bien reposés pour aborder une nouvelle semaine d’école à la maison.

Nous allons travailler sur le printemps.

L’objectif de la leçon sera de connaître les caractéristiques principales de cette belle saison.

Pour commencer, je vous propose d’écouter avec votre enfant la chanson suivante.

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/gPQApQqJLCceLFN

Vous expliquez à votre enfant que vous aimeriez qu’il observe le plus de choses possibles en lien avec le printemps. Pour cela il va devoir utiliser ses cinq sens bien sûr.

Donc il faudra utiliser les yeux, mais aussi les oreilles, le nez, les mains …

Si vous avez un jardin vous pouvez inviter votre enfant à sortir dehors. Sinon placez vous avec lui devant  une fenêtre ouverte.

Pour commencer, on regarde.

  • Quelles sont les couleurs dominantes ?
  • La végétation : les arbres, l’herbe, les fleurs, …
  • Quels travaux a-t-on fait dans les jardins ?
  • La faune : y a-t-il des insectes, des oiseaux ? Que font-ils? Voit-on des traces de passages d’animaux ?

On écoute.

  • Quels sont les bruits de la nature ?
  • Écoutons le chant des oiseaux.
  • Combien de chants différents peut-on entendre ?
  • Entend-on des insectes voler ? 

On perçoit avec son corps

  • Comment est-on habillé ?
  • Fait-il chaud ?
  • On touche les murs de la maison, sont-ils chauds ou froids ? Et la terre ?
  • L’herbe est-elle mouillée ? humide ?

On respire.

  • Perçoit-on des odeurs, le parfum des fleurs de l’herbe ?

Comparons maintenant nos observations avec les paroles de la chanson. 

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/rMCaMiP8ZcpjxSy

Quels sont les éléments qui évoquent le printemps ? 

Vous proposez à votre enfant de chercher des images qui évoquent le printemps. Il peut chercher dans des vieux magazines ou catalogues ou utiliser les dessins proposés dans le tableau.

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/JxcKpfittYdH7CC

représenter le printemps

Toutes les images proposées n’évoquent pas le printemps, mais  elles évoquent toutes une saison . Les grandes sections pourront essayer de classer toutes les images selon les saisons.

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/Cy7NbHGZ6skrXny

Pour prolonger ce travail sur les saisons, je propose à votre enfant de compléter chaque jour un calendrier d’observations selon le modèle suivant. À adapter selon vos possibilités.

calendrier observations

Dans la case météo votre enfant dessine l’aspect du ciel à un moment choisi de la journée. 

Dans la case j’observe la nature, il dessine et note avec vous ce qu’il a observé dans la journée. Par exemples : un oiseau, un insecte qu’il a vu, l’apparition d’une nouvelle fleur dans le jardin,la tonte d’une pelouse, la récolte d’un légume du jardin, un événement météorologique particulier (orage, giboulée) …

Peut-être pourrez-vous voir et entendre la mésange charbonnière. 

https://www.youtube.com/watch?v=BRB2KwOJ3C8

ou la mésange bleue

https://www.youtube.com/watch?v=IPUw8tohizs&list=PLb9nIdisDuXmu3NY-cy8SUtFv2EBOwvwG&index=2

ou le rossignol.

https://www.youtube.com/watch?v=rYaFO-06pWU

ou encore le merle noir.

https://www.youtube.com/watch?v=QXeSMGXsALw&list=PLb9nIdisDuXmu3NY-cy8SUtFv2EBOwvwG&index=9

 

Bonne écoute et bonnes observations.

 

Mardi 28 avril

 

Bonjour à toutes et à tous. 

J’espère que vous avez pu mener à bien vos observations de printemps hier. 

Pour les compléter voici quelques images de fleurs que vous avez pu observer dans le jardin. 

Le pissenlit.

des pâquerettes. 

Des crépis

les boutons d’or

Aujourd’hui nous allons travailler sur les formes géométriques et en particulier sur le cercles et ses propriétés.

Vous préparez avec votre enfant des carrés de papier sur lesquels vous avez dessiné une ligne courbe fermée circulaire ou non. 

lignes courbes

Vous demandez à votre enfant d’effectuer un tri : d’un côté les figures « rondes » vous pouvez aussi employer le terme « circulaire » en l’associant au terme « ronde »

Demandez à votre enfant de justifier ses choix. Aidez le en aiguillant ses arguments sur l’équidistance au centre des points du cercle contrairement à ceux des autres figures courbes.

Pour vérifier cette équidistance, vous lui proposez d’utiliser une bandelette de papier.

Si vous possédez  un compas d’écolier, vous pouvez montrer à votre enfant comment il fonctionne.

Votre enfant peut s’entraîner à reconnaître les cercles avec les fiches suivantes.

cercles cachés à colorier

Cercles et intrus GS

Remarques : certains enfants peuvent avoir des difficultés à distinguer les cercles des ovales. Prenez le temps de bien redéfinir ce qu’est un cercle. Un ovale ne correspond pas à la définition du cercle. 

Pour bien comprendre l’équidistance au centre des point du cercle, vous pouvez improviser un compas avec une ficelle et un crayon. 

Vous nouez un bout de la ficelle près de la pointe du crayon.  Vous tenez fermement l’extrémité libre de la ficelle et vous  la coincez avec un doigt à l’endroit du centre du cercle. Veillez à ne pas trop appuyer pour que la ficelle ne s’enroule pas autour de votre doigt. La ficelle étant coincée, vous prenez votre crayon et tendez la ficelle au maximum sans exagérer. Avec la pointe du crayon, commencez le tracé du cercle. Si à aucun moment vous ne relâchez la tension de la ficelle, vous allez obtenir un beau cercle ! Pas toujours facile. mais le résultat vaut la peine d’essayer. 

Vous pouvez aussi suivre les indications de la vidéo suivante. 

https://www.youtube.com/watch?v=_yqmqESN_Oo&feature=youtu.be&t=27

En réalisant plusieurs cercles de tailles différentes et en les découpant après les avoir coloriés, vous pourrez réaliser une jolie composition d’art visuel à la façon de Kandinsky. 

 

Ce jeu que vous pourrez faire en famille permettra à votre enfant de mémoriser le noms des formes géométriques de base. et de travailler aussi son sens de l’observation. 

jeu de reconnaissance des formes

 

Pour terminer :  deux fiches que votre enfant pourra faire en autonomie. 

animaux cercles

  N’oubliez pas de continuer vos observations du printemps en utilisant bien vos cinq sens.

Passez une très bonne journée .

 

 

 

 

Mercredi 29 avril.

Bonjour à toutes et à tous.

Aujourd’hui, je vous propose plusieurs jeux de motricité que vous pourrez refaire tout au long de la semaine. 

Maman poule.

Matériel : des jouets  (poupées, ours en peluche, doudou, robot …) dispersés sans la pièce. Ils représentent les poussins.

Vous êtes « maman poule » (ou « papa poule ») . Maman poule surveille ses poussins qui picorent. Si elle voit le renard, elle les avertit et les cache soit devant elle, soit derrière elle, pour qu’il ne les voie pas.

Votre enfant se promène autour de ses jouets. Vous proposez quatre parties à la suite en alternant : »Vite, le voilà, tous en ligne devant moi ! » et « Vite, le voilà, tous en ligne derrière moi ! » A ce signal votre enfant devra aligner tous ses jouets selon ce que vous avez recommandé.

Les files indiennes.

Matériel :

  • De nombreux jouets en peluche qui  pourront être alignés, dispersés dans une pièce.
  • Deux cuillères à soupe.

Le but du jeu est d’aligner le plus de jouet possible en un temps donné.

Prendre une cuillère dans chaque main. Sans toucher les jouets avec les mains ou le corps, uniquement en utilisant les deux cuillères à soupe, il faut déplacer les jouets et les ranger sur une ligne droite à partir d’un point donné.  Pour cela il faudra les tenir coincés entre les deux cuillères. 

On peut compliquer le jeu en ajoutant des contraintes supplémentaires : 

  • en se déplaçant sur les genoux,
  • en se déplaçant à cloche pied
  • en sautant pieds joints
  • en enjambant des obstacles disposés au sol
  • en passant sous un manche à balai posé en équilibre sur deux chaises sans le faire tomber.

 

Dans la mare / sur la rive.

Matériel : un cerceau ou une ficelle matérialisant un cercle au sol.

Votre enfant est la grenouille, vous êtes est le meneur de jeu. Vous annoncez successivement « dans la mare » ou « sur la rive » à la grenouille qui doit alors sauter (un seul bond) à l’intérieur du cercle ou à l’extérieur. De temps en temps, vous « piégez » la situation en redonnant le même ordre que le précédent.Faites verbaliser ou se trouve votre enfant en employant les mots à l’intérieur de / à l’extérieur de .

Recommencez le jeu en utilisant ces mêmes expressions.

Les petits fours. (jeu de motricité fine)

Matériel :

  • une pince à linge,
  • une grande feuille de papier journal ou deux feuilles de papier pas trop épais

Donnez les feuilles de papier à votre enfant et demandez lui de les déchirer en assez gros morceaux.

Laissez votre enfant déchirer le papier. Si votre enfant a du mal à trouver le bon geste montrez lui comment faire. Quand le papier est déchiré demandez à votre enfant de le froisser entre ses doigts pour former des petites boulettes de papier de la taille d’un pois chiche ou d’une petite noisette. Ce sont les petits fours.

Le pâtissier prépare une assiette de petits fours. Pour des raisons d’hygiène il ne doit pas les toucher avec ses doigts. Mais seulement avec la pince à gâteaux.

Les boulettes de papiers sont posées sur la table, Il s’agit maintenant de les poser dans une assiette sans les toucher avec les doigts seulement en utilisant la pince à linge.

Vous pouvez chronométrer le temps nécessaire. Réussiras-tu en moins d’une minutes ? Moins de 30 secondes ?

A plusieurs faites la course. Qui sera le plus rapide pour déposer tous ses petits fours dans son assiette ?

Entraînez vous bien !

Je vous souhaite une très bonne journée.

 

Jeudi 30 avril

Bonjour à toutes et à tous.

J’espère que vous allez bien et que la pluie n’a pas trop gêné vos observations du printemps.

Aujourd’hui, je vous propose plusieurs activités pour travailler la notion de syllabes. L’objectif sera pour les moyens de bien comprendre cette notion  et de savoir compter les syllabes d’un mot. Pour les GS qui connaissent déjà bien cette notion, l’objectif est  d’utiliser leurs connaissances  pour aborder la lecture écriture à partir de mots connus. 

Les premières activités que je propose s’adressent surtout au MS ; mais les GS peuvent  les faire aussi bien évidemment !

1 : Nous articulons !

Vous expliquez à votre enfant qu’une vitre imaginaire vous sépare et qu’elle vous empêche de bien vous entendre. Mais vous ne pouvez pas crier car il ne faut pas réveiller le bébé. La seule façon de bien se faire comprendre est d’articuler en exagérant pour qu’on puisse « lire sur les lèvres ».

Nous travaillons avec les prénoms de la classe deMS

Vous prononcez les prénoms très lentement en exagérant l’articulation pour bien mettre en évidence l’émission de chaque syllabe. Votre enfant répète après vous en forçant l’articulation.

Vous vous filmez l’un et l’autre (en cadrant bien la bouche) en train de prononcer les mots en articulant. Une vidéo par prénom.

Liste des prénoms pour travailler.

Antoine – Jean – Salomé – Julia – Axel – Amadéo – Margaux – Louna – Titouan – Charles-Edouard – Wyatt .

Séparez bien les syllabes. Et tenez compte des « e » muets.

  • An – toi – ne
  • Jean
  • Sa – lo – mé
  • Ju – lia
  • A – xel
  • A – ma – dé – o
  • Mar – gaux
  • Lou – na
  • Ti – touan
  • Char – les – E – douard
  • Wyatt

Maintenant vous regardez les vidéos.  Gros plan sur les mouvements de la bouche pour bien les observer. Compter pour chaque prénom le nombre de mouvements. Rechercher les prénoms demandant deux mouvements de la bouche. Ceux pour lesquels il en faut trois, quatre, un seul .

2 : Lire sur les lèvres.

Vous choisissez une vidéo d’un prénom. Vous la montrez à votre enfant mais en ayant pris soin de couper le son.

Votre enfant saura-t-il reconnaître le prénom prononcé ?

3 : Compter les mouvements de la bouche

Pour bien percevoir les mouvements de la bouche, demandez maintenant à votre enfant de prononcer les prénoms en posant le doigt sur la bouche et de compter avec les doigts de l’autre main les mouvements. Un mouvement correspond à l’ouverture puis à la fermeture de la bouche.

Il faut bien expliquer  que chaque émission sonore produite par le mouvement de la bouche s’appelle une syllabe. Les syllabes n’ont, la plupart du temps, pas de sens mais c’est en articulant les syllabes que l’on parle.

Exercice : compter le nombre des syllabes des mots dessinés.

Le doigt sur la bouche en articulant exagérément, votre enfant prononce les mots dessinés et compte les syllabes avec les doigts de l’autre main.

Il peut ensuite faire les fiches en autonomie. 

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/75LTn6dJxSsdgYn

Ne faites pas faire toutes les pages en suivant. Faites plutôt des petites séances en alternant les jeux à l’oral et les phases écrites. 

 

Pour les grandes sections.

Je propose de commencer par revoir le prénom des sorcières que votre enfant connait bien.

  • Maraba
  • Mérébé
  • Morobo
  • Murubu
  • Miribi
  • Merebe

Vous trouverez dans les documents suivants le matériel et les consignes des activités.

Les images des sorcières : 

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/4ncEAaAbnWoe4gy

Les activités autour des noms des sorcières: 

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/5BDN8bzfa4xiede

L’objectif est que votre enfant puisse mémoriser les syllabes formant l’écriture du prénom des sorcières. Pour cela il doit s’appuyer sur sa connaissance du nom des voyelles.

Si votre enfant a encore du mal à reconnaître les voyelles dans les trois écritures présentez-lui les images des sorcières et demandez lui s’il peut dire le nom de leur voyelle préférée.

Appelez une sorcière (par exemple Maraba) et demandez à votre enfant de la retrouver parmi les images en regardant bien les voyelles écrites sur la carte.

Quand votre enfant sera à l’aise avec la reconnaissance des voyelles commencez les activités indiquées dans l’ordre.

Reprenez les plusieurs fois en faisant des séances courtes sur chaque activité qui doivent rester ludiques.

En prolongement, demandez à votre enfant s’il retrouve ces syllabes sur d’autres supports comme les boîtes de produits alimentaires, le titre des livres de la maison, les prospectus de publicités…

Je vous souhaite une très bonne journée et un très bon week-end du premier mai. 

 

 

 

………………………………………………………………………….

 

Semaine du 6 au 10 mars

Lundi 6 avril. 

Bonjour à toutes et à tous. J’espère que vous allez tous très bien. 

Nous commençons cette quatrième semaine par des activités de découverte du monde. 

Vous pouvez reprendre la petite poésie que j’ai proposée la semaine dernière ou si vous préférer apprendre la poésie « Mille et une odeurs » que vous trouverez ici. 

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/Jg3q4ePbqCiYmF2

Notre objectif aujourd’hui sera de connaître et d’identifier les quatre principales saveurs. Oui ! nous  alons travailler sur le goût. 

Première activité : le goût fait parti des cinq sens

La semaine dernière, votre enfant a pu découvrir que l’on pouvait identifier des substances en n’utilisant que  l’odorat.  Aujourd’hui, il va découvrir que le goût aussi est un sens utile et parfois indispensable. 

Matériel : deux coupelles contenant l’ une un peu de sel, l’autre  un peu de sucre en poudre. 

Vous demandez à votre enfant quels sens utiliser pour identifier ces deux substances. 

Aidez le en lui demandant d’énumérer les cinq sens et guidez sa réflexion au besoin en lui posant des questions. 

Par exemples : 

La vue : « Regarde, dis ce que tu vois. Décris la couleur, l’aspect , Y a-t-il des différences entre les deux coupelles, … »

Le toucher : « Touche.  Quelles sensations as-tu ? Les grains sont -ils fins, ? ça pique ? Sont-ils semblables pour les deux produits ? . .. »

L’odorat : « Sens avec ton nez. Reconnais-tu une odeur ?  Non ? On dit que c’est inodore. « 

L’ouïe : « Ecoute. Fais tomber un peu de chaque substance dans la coupelle, entends-tu le son produit ? As-tu déjà entendu le même ? Est-ce le même son pour les deux coupelles ? »

Le goût : « Goûte.  Connais-tu ce goût ? A quoi cela te fait-il penser ? Les deux produits ont-ils le même goût ? Peux-tu maintenant identifier les deux substances ? « 

Deuxième activité : Identifier les  quatre saveurs. 

Matériel : bandeau; plusieurs aliments illustrant les quatre saveurs. Par exemples :

  •  Acide : jus de citron, vinaigre, cornichons, …
  • Amer : cacao non sucré, feuilles de pissenlit trouvées dans le jardin, endives, salade type chicorée, certains pamplemousses…
  • Sucré : sucre, gâteau, miel, chocolat sucré, confiture,
  • Salé : sel, chips, jambon fumé, fromage salé…

Les yeux bandée, votre enfant doit goûter chaque aliment en se bouchant le nez afin de ne pas être influencé par son odorat. Demandez lui de décrire ce qu’il ressent en bouche et sur la langue. « Est-ce que tu aimes cet aliment ? Est-ce que ça pique ? A quoi cela te fait-il penser ? 

Vous expliquez à votre  que les aliments peuvent avoir quatre saveurs : sucré, salé, acide, amer. Demandez lui quelle saveur principale il attribuerait à l’aliment qu’il vient de goûter. 

 

Troisième activité : classer les aliments

1- Selon les quatre saveurs.

L’activité 2 a permis d’identifier les quatre saveurs principales. Demandez à votre enfant de classer les aliments dans les quatre ensembles en fonction de la saveur prédominante. 

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/PegpeG9izrZNabF

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/zRBDrmHnMXFQXSn

 

2- selon le goût personnel. 

Tous les goûts sont dans la nature. Il sera intéressant de déterminer avec votre enfant la ou les saveurs qu’il préfère. Il pourra aussi faire le même test avec les membres de la famille et comparer les goûts de la familles avec les siens. 

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/6JetSKL5nMYSQzs

 

Mardi 7 avril. 

 

Bonjour à toutes et à tous.

J’espère que tout le monde va bien. 

Notre objectif aujourd’hui sera d’apprendre  les différentes façons de   représenter des quantités (constellations du dé, doigts de la main , écriture chiffrée.)

On commence par un petit jeu avec les doigts. Il s’agit de montrer le plus rapidement possible 0, 1, 2, …5 doigts sans avoir besoin de compter. A chaque fois faire décrire :

Par exemples :

  • 5 :  c’est tous les doigts d’une main
  • 4 : c’est toute la main , mais on a replié un doigt.
  • 3 : on a replié deux doigts.

Les GS font le même travail avec les deux mains pour les nombres de 5 à 10. Et on décrit bien à chaque fois, pour bien se souvenir et ne plus avoir besoin de compter. 

Par exemples :

  • 6 : c’est cinq doigts et encore un.
  • 7 : c’est 5 doigts et encore deux.

 

Jeu chasse aux nombres.

Vous préparez avec votre enfant des cartes comme celles de ce document.

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/R57R9i6gFksS7x2

Toutes les cartes (sauf les cartes chiffres) sont dispersées dans une pièce la maison. Pour les MS vous pouvez ne prendre que les cartes jusqu’à 5.

Votre enfant tire au sort un nombre écrit en chiffres. Il doit alors chercher le plus vite possible les autres cartes représentant le nombre tiré. Vous pouvez chronométrer.

Bataille des nombres. (pour deux joueurs)

Pour ce jeu, vous devez préparer les cartes du document  précédent en deux exemplaires. 

Chaque joueur reçoit une série de cartes identiques. Par exemples

  • Toutes les cartes correspondant aux les collections de bonbons
  • ou bien toutes les cartes correspondant aux constellations de points (dés ou dominos)
  • Ou bien toutes les cartes correspondant aux images des doigts.
  • Ou encore toutes les cartes correspondant aux écritures chiffrées. 

Les deux joueurs ont les mêmes cartes. 

Chacun mélange bien ses cartes. Et les pose face cachée sur la table.

Au signal chacun retourne une carte. Les valeurs sont alors comparées et celui qui a retourné la carte la plus forte emporte la carte de son adversaire et la garde . 

Si les deux cartes sont de même valeur, il y a bataille ! Chaque joueur retourne une autre carte et celui qui a retourné la carte la plus forte remporte les deux cartes que son adversaire avait retourné.

La partie est gagnée quand on a réussi à prendre toutes les cartes de son adversaire. 

On peut alors recommencer le jeu avec une autre série de cartes. 

Remarque : si il y avait  égalité à la fin de la partie, quand la dernière carte est retournée, le gagnant serait celui qui pourrait  rapporter cinq  objets de la même couleur.

Réaliser des collections :

Un exemple de travail écrit que votre enfant pourra réaliser selon son niveau.Vous adapterez les quantités à l’age de votre enfant 

réaliser des collections.

 

Jeu des cinq jetons (ce jeu permettra de revoir les décompositions du nombre 5)

Matériel : une boîte de jetons de couleurs. 

Vous expliquez à votre enfant que vous voulez  cinq jetons, mais que ces cinq jetons devront remplir certaines conditions. 

  1. Tous les  jetons doivent être de la même couleur. 
  2. Vous voulez cinq jetons,  mais de deux couleurs différentes. 
  3. Cinq jetons en tout, mais un  jeton n’a pas la même couleur que les autres . 
  4.  Cinq jetons mais en utilisant trois couleurs différentes. 
  5. Cinq jetons, mais tous de couleurs différentes. Combien de couleurs? 
  6. Cinq jetons mais deux jetons sont verts et tous les autres sont bleus. 

A la fin de l’activité, vous pouvez demander à votre enfant de dessiner toutes les façons différente d’avoir cinq jetons.

 

Cinq euros. (pour les GS)

Avec des pièces factices de 1 et  2 euros, demandez à votre enfant de préparer différentes façons de constituer la somme de cinq euros. Attention ! c’est assez difficile et cela demande de la réflexion. Si votre enfant ne sait pas comment commencer ses recherches, vous pouvez le guider par des consigne plus précises. Par exemple :  

  • cinq euros avec seulement des pièces de un euro. 
  • cinq euros avec une pièce de deux euros et le reste en pièces de un euro. 
  • cinq euros avec au moins deux pièces de deux euros. 
  • cinq euros en utilisant un minimum de pièces. 

 

A demain, pour une séance de motricité.

 

 

Mercredi 8 avril

 

J’espère que vous allez tous très bien et que tout le monde est en forme pour quelques jeux de motricité, si vous le souhaitez. 

On commence bien sûr par l’échauffement habituel.

Jeu n°1 : le défi du crabe. 

Vous montrez à votre enfant comment marcher en crabe : les mains et les pieds sur le sol, on se déplace latéralement. Une fois qu’il peut le faire, Vous lui donnez un but.

  • En coinçant un coussin sur son ventre, il doit faire en crabe le tour de la pièce (ou une longueur déterminée à l’avance) sans perdre le coussin.
  • Toujours en coinçant un coussin sur son ventre , il doit faire en deux minutes le plus de tours possibles sans faire tomber le  coussin.

 

Jeu n° 2 : les membres fous

Matériel : un lecteur CD avec une chanson amusante

Vous lancez la musique. Votre enfant doit danser en utilisant tout l’espace disponible. Pendant la chanson, vous  arrêtez la musique et nommez un membre du corps. Par exemples 

  •  bras gauche !
  • bras droit !
  • jambe gauche !
  • jambe droite !

Votre enfant doit alors s’arrêter et lever le membre qui a été nommé le plus rapidement possible. 

Pour compliquer, vous pouvez aussi nommez deux membres en même temps et si vous dites, par exemple, jambe gauche et jambe droite votre  enfant va devoir se mettre sur les fesses pour réussir à lever les deux jambes. Amusant, non ?

 

Jeu n° 3 : La chasse aux couleurs. 

Votre enfant doit aller toucher le plus vite possible un objet d’une certaine couleur. Pour cela il devra utiliser différents membres ou parties du corps humain. C’est vous  qui nommez la couleur que votre enfant doit chercher dans la maison et le membre ou la  partie du corps qu’il doit utiliser pour la toucher.  Par exemples :

  • rouge /bras gauche,
  • noir /bras droit,
  • vert / jambe gauche
  • jaune / genou droit
  • gris / index gauche
  • marron / oreille droite

Jeu n° 4 : 5 dans le bus

Matériel :

  • 5 chaises placées les unes derrière les autres simulant un bus. 
  • 4 jouets différents figurant des personnages (poupées, nounours, robots, ..)
  • lecteur cd avec une musique entraînante. 

Les personnages-jouets sont dispersés dans la pièce. Ce sont des touristes descendus d’un bus qui admirent un paysage.

Votre enfant se déplace au son de la musique dans la pièce autour des chaises. Quand la musique s’arrête, attention le bus va partir ! Tout le monde doit vite remonter dans le bus. Votre enfant  doit asseoir ses jouets sur chaque chaise et s’asseoir lui-même sur la  chaise laissée libre. 

Cela fait,  faites lui expliquer la position de chacun de ses jouets et sa propre position sur les chaises. 

  • Qui est assis sur la première chaise ? 
  • Quel jouet est sur la deuxième chaise ? 
  • Sur quelle chaise es-tu assis ? la,première, la deuxième, la troisième, la quatrième ou la cinquième ? 

On regarde bien, puis on disperse à nouveau tous les jouets et on recommence avec une autre disposition. 

Pour compliquer une fois le jeu bien compris, on ajoute une contrainte. Par exemples :

  • Tu ranges les jouets dans le bus, mais tu devras occuper la première chaise.
  • Tu ranges les jouets dans le bus, mais tu seras le quatrième, …  

Si votre enfant le souhaite, il pourra dessiner les différentes positions possibles (en attribuant une couleur différente à chaque personnage. 

bus de cinq couleurs

Bonne fin de journée, A demain. 

Jeudi 9 avril

Bonjour à toutes et à tous. 

Pour notre dernière séance de phonologie avant les vacances, je vous propose de continuer notre travail sur les sons voyelles. 

Voyelle es-tu la ? dans les mots. 

Matériel :

  • Deux cartons de couleur. Par exemple : un rouge et un vert.
  • Des jetons.

Vous choisissez une voyelle, puis vous prononcez un mot. Si le mot contient la voyelle annoncée, votre enfant pose la main sur la couleur verte, si le mot ne la contient pas , il pose la main sur la couleur rouge.

S’il a raison, il gagne un jeton. Mais s’il se trompe il devra rendre un jeton. La partie est gagnée quand on a cinq jetons.

Exemples .

La voyelle choisie est le aaaaaa

matelas ….. oui (vert) – table……oui(vert) – chaise…….non (rouge) – escalier…..oui (vert)- jus ….non (rouge) – nougat ….. oui (vert) – thé …..non (rouge) – ananas…. oui (vert) – matelas…oui (vert) – ami …oui(vert)

La voyelle choisie est le iiiiii

habitude ….. oui (vert) – vélo….non (rouge) – aspirateur….. oui (vert) – chemin … non (rouge) – ortie…. oui (vert) –  ravioli ….oui (vert) – soda…. non (rouge) – papa …non (rouge) – renard…non (rouge)- publicité ….oui (vert) –

La voyelle choisie est le uuu

bulle…..oui (vert) – blouse … non (rouge) – mollusque …..oui (vert) – pont ….non (rouge) – feuille ….non (rouge) – tortue ….oui (vert) – sangsue ….oui (vert)- allumette …oui (vert) – prudence…oui (vert) – grenouille ….non (rouge) – solution…oui (vert)

 

La voyelle choisie est le oooo

mouche …non (rouge) – robinet …oui (vert) – opéra …oui (vert) – pâté ….non (rouge) – photographe …..oui (vert) – macaroni …oui (vert) – brocolis …. oui (vert) – bravo…oui (vert)- olive …oui (vert) – loterie….oui (vert)

la voyelle choisie est le éééé

mécanicien …oui (vert) – blé ...oui (vert) – fumée …oui (vert) – salé ….oui (vert) – scarabée …oui (vert) – purée …oui (vert ) – fromage …non (rouge) – tapis …non (rouge) – maman …non (rouge) – activité …oui (vert) – société …oui(vert)

 

Bingo des rimes (de 2 à 5 joueurs)

Matériel :

  • cartes images des mots qui riment mélangées et disposées en paquet faces cachées.
  • cartes  à compléter.

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/wXrSrRTJLB6b5xE

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/erbjgonGp95LM2S

 

Chaque joueur prend une carte à compléter .

Les joueurs doivent compléter leur carte avec les images des mots qui riment.

Le meneur de jeu tire les cartes une à une et annonce les mots. Si le mot annoncé rime avec le mot de la carte support, le joueur prend l’image et la pose sur une des cases de sa carte. Quand sa carte est remplie ; il cri « Bingo ! » Il a gagné la partie.

Jeu : les  rimes font la paire.

Matériel : cartes images des  mots qui riment. 

Vous préparez des paires de cartes qui riment. Vous distribuez quatre cartes à votre enfant en gardant la moitié de chaque paire pour vous. Vous mélangez les cartes restantes puis vous les piochez une à une, et les montrant à votre enfant. Quand il peut reconstituer une paire à partir des cartes posées devant lui, il l’annonce. Par exemple : «chocolat – koala !»  Si la rime est correcte, il pose la carte devant lui. La partie est gagnée quand il reconstitué quatre paires de rimes.

Jeu : la chasse aux rimes

Matériel : cartes images des mots qui rimes. 

Vous choisissez au moins deux séries de cartes images de mots qui riment. Ces cartes seront mélangées et posée sur la table. Vous choisissez une carte, votre enfant doit trouver toutes les images qui riment avec le mot que vous avez choisi.

 

En autonomie,

  • Votre enfant pourra ranger les images mots qui riment dans différentes boîtes (une par rime). 
  • Il pourra  aussi s’entraîner à faire des paires mots qui riment avec toutes les images mélangées. 
  • Les grands pourront aussi s’entraîner avec  les fiches suivantes: 

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/aNEAEs6q4SqqnLj

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/sPT6TZFJ76P7cmj

 

Bonne journée et à demain. 

 

 

 

 

Vendredi 10 avril.

 

Bonjour à toutes et à tous. J’espère que vous allez tous très bien.  et que vous êtes tous prêts  pour aborder ensemble une nouvelle journée consacrée au graphisme et à l’écriture.

Activités pour mieux tenir son crayon et placer la main. 

Comptine pour apprendre ou  revoir le nom des doigts de la main. 

Vous pouvez reprendre la comptine de la semaine dernière ou si vous préférez utiliser la comptine suivante : 

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/82tTCsZB76fD5id

Pour mémoriser le nom des doigts et pour illustrer la comptine votre enfant pourra aussi tracer le contour de sa main en  nommant tous ses doigts. 

Un  jeu pour améliorer la tenue du crayon. 

Vous expliquez à votre enfant que pour écrire il a besoin en premier du pouce et du majeur et que vous allez placer un point magique sur son pouce et un point magique sur son majeur. Vous dessinez un point au marqueur sur la pulpe de son  pouce et sur le côté de la dernière phalange de son majeur.

Ces deux points magiques font ding lorsqu’ils se touchent. Voici une petite chanson pour les entraîner: 

La clochette :

Ding ding ding
Fait la clochette
Dong dong dong
Fait le bourdon
Dring dring dring
Fait la sonnette
Ding ding dong
Fait le carillon

https://www.youtube.com/watch?v=sFIBNpVBXsE

Lorsque la clochette, le bourdon, la sonnette et le carillon sonnent, les points magiques doivent se toucher. 

 

Activités pour bien bouger les doigts et la main.

Les pelotes de laines (qui deviennent des yeux . )

En tenant le crayon entre la pulpe du pouce et le côté de la dernière phalange du majeur (là où vous avez placé les points magiques) vous demandez à votre enfant de tracer des petites pelotes de laine Pour cela il « enroule » la pelote autour un trait vertical qu’il aura tracé auparavant. Le poignet doit être immobile en appui sur la feuille. Il doit tourner plusieurs fois autour du trait en bougeant seulement les doigts. Il déplace ensuite la main pour en faire d’autres à côté.

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/3xdXfmN8cJGKsgZ

Ainsi réalisée, chaque pelote ressemble à un œil et sera le prétexte pour dessiner une tête en faisant un deuxième œil à côté. Au gré de son imagination, il pourra ainsi représenter des fantômes, des tigres, ou des monstres.

Pour ceux qui préfèrent une fiche, voici des chats dont il faudra dessiner les yeux comme indiqué. 

yeux de chats

Pour aider votre enfant à relâcher sa main et ne pas être trop crispé, vous placez une boule de coton dans le creux de sa main. Vous lui expliquez que c’est un petit poussin. Il faut le tenir bien au chaud mais ne pas l’écraser. Et vous lui faites à nouveaux dessiner les pelotes de laine en gardant le petit poussin dans le creux de la main sans l’écraser. Attention, même avec le petit poussin dans la main, il faut toujours tenir le crayon entre le pouce et le majeur. 

tenir le crayon entre le pouce et le majeur

Pour compliquer encore un peu, vous faites dessiner les pelotes avec un tout petit bout de crayon, ou encore juste une mine de crayon, tout en gardant le petit poussin dans la main. 

Attention, rappelez bien à votre enfant que seuls les doigts bougent. En aucun cas la main ne doit se déplacer sur la feuille. 

Le bulldozer (Jeu pour apprendre à déplacer latéralement la main)

C’est tout simple. Il s’agir de  pousser des cubes, ou des bouchons de lait ou d’autres petits objets de gauche à droite avec le poignet pour les faire tomber de la table. Ce jeu prépare l’activité suivante. 

La course au zigzag.  

Toujours en gardant le petit poussin bien au chaud dans le creux de la main, on dessine des zigzags de gauche à droite en poussant un bouchon de bouteille de lait avec le poignet.

Seuls les doigts bougent pour écrire, la main ne fait que glisser pour se déplacer.

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/zNSPTypn2i68WYX

Demandez à votre enfant de varier la forme des zigzags (étalés, de plus en plus serrés.) et changer les outils comme pour les pelotes de laine.

En autonomie : les oeufs de Pâques à décorer. 

Pour finir, je propose de réinvestir les geste graphique vus les semaines précédentes : en décorant les œuf de pâques avec les boucles, des ronds ou encore des pointes.

oeufs de paques à décorer

modèles oeufs de Pâques à reporduire.

 

La semaine est terminée. Bon weekend à tous. 

Profitez bien  des vacances pour vous reposer. 

Si vous le souhaitez, vous pouvez reprendre les jeux et activités que j’ai proposés pendant cette période en travaillant à votre rythme dans les différents domaines. 

Merci à tous pour votre attention et le travail que vous avez accompli pendant ces quatre semaines. 

Bonnes vacances et surtout prenez bien soin de vous .

 

 

 

………………………………………………………………….

 

Semaine du 30 mars  au 4 avril

Lundi 30 mars

 

Bonjour à toutes et à tous. 

J’espère que tous le monde va bien et que vous êtes tous bien en forme pour une nouvelle semaine d’école à la maison. 

Nous changeons de mois cette semaine. c’est l’occasion d’attirer l’attention de votre enfant sur les éléments principaux qui structure le temps. 

Premier objectif : connaître la comptine des jours de la semaine.

C’est un rituel chaque matin en classe, avant d’écrire la date : nous récitons la comptine des jours de la semaine.

Si votre enfant ne maîtrise pas encore les jours de la semaine, je vous propose de l’aider à les mémoriser  en jouant avec lui.

1er jeu : La semaine chrono !

Il faut dire tous les jours de la semaine dans l’ordre le plus de fois possible et sans se tromper en 30 secondes chrono.

2 ème jeu : Passe moi le jour !

A deux, face à face, à une distance d’environ un mètre, on se fait des passes (avec un ballon si on est en extérieur ou un petit coussin si on est en intérieur) en prononçant chacun à son tour le nom des jours de la semaine dans l’ordre. Un gage si on se trompe de jour !

3ème jeu : la bouteille du jour.

Ce jeu fait travailler à la fois la comptine des jours et la concentration. Il faut une petite bouteille en plastique et trois jetons par joueur disposés au centre de la table en début de partie.

En famille assis autour de la table. On tourne dans le sens des aiguilles d’une montre. Le plus jeune prend la bouteille et la passe à son voisin de droite en annonçant : « LUNDI ». Celui_ci passe alors la bouteille à son voisin de droite en annonçant : « MARDI » Et ainsi de suite. . Chaque fois que l’annonce du jour est correcte, le joueur prend un jeton. Mais s’il se trompe il doit rendre un jeton et le remettre au centre de la table. La partie se termine quand il n’y a plus de jetons au centre de la table. Celui au a le plus de jetons en fin de partie à gagné.

On rendre la partie plus difficile en changeant de sens toutes les 30 secondes. Il faudra alors dire les jours de la semaine à l’envers.

Deuxième  objectif : se repérer dans la semaine.

Le document suivant vous propose un jeu qui permettra aux enfant s qui ont déjà bien mémorisé la comptine des jours de s’en servir pour se repérer dans le temps.

La version semaine et mois permet de travailler avec les GS sur l’apprentissage des mois de l’année. 

Jeux des jours de la semaine

JEU JOURS SEMAINE ET MOIS

Les cinq sens
Après le sens du toucher, l’odorat est un des cinq sens qui demande de l’entraînement pour être développé. Je vous propose mettre en œuvre une démarche scientifique basée sur le questionnement , la proposition d’hypothèse et l’observation.

L’odorat

Phase préparatoire

Sur la table, vous avez préparé de quatre à dix produits que votre enfant connaît bien.

Par exemples : du poivre, du savon, de la moutarde, de la confiture, du miel, des morceaux de fruits, des céréales de petit déjeuner, de la poudre de lait pour bébé, du dentifrice, du chocolat, du vinaigre, de la cannelle, de l’eau de toilette, du liquide vaisselle….

Laissez parler votre enfants sur ces différents produits. Demandez-lui de les nommer, les décrire, dire ceux qu’il aime, ….

Questions et hypothèses : 

Pour aider votre enfant et le guider, vous lui demandez de quelle façon il pourrait reconnaître tous ces produits qu’il connaît bien sans les voir, ni les toucher, uniquement à l’aide de son nez. Vous pourrez discuter des odeurs qu’il aime, de celles qu’il trouve désagréables, de celles qui lui rappellent un événement particulier.

Cette phase de discussion amène un premier questionnement : 

 « Pourrais-tu reconnaître tous ces produits seulement en la sentant? »

EXPÉRIENCES

Vous pouvez choisir de bander les yeux de votre enfant ou de fabriquer avec lui des petites boites opaques dont vous percerez les couvercles et dans lesquelles vous placerez une petite quantité de chaque produit à identifier. Faites parler votre enfant sur chacun des produits à sentir.

« Est ce une odeur agréable ou désagréable ? , appétissante ou écœurante ? Légère ou forte ? C’est doux ou ça pique le nez ? »

« Cette odeur te rappelle-t-elle un événement ?  Un moment de la journée ? »

« Où es-tu déjà senti cette odeur ? »

Votre enfant saura certainement identifier la plupart des substances car elles lui sont familières.  

Vous pourrez l’aider à développer son sens de l’odorat en lui proposant d’autres senteurs auxquelles il est moins habituées. Les herbes aromatiques, les épices, …

Pour ceux qui veulent garder une trace écrite, je mets ce document en ligne .

 

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/AwNZmdJcyp5L9np

 

Mardi 31 mars

 

Bonjour à toutes et à tous

Comme les mardis précédents, je vous propose poursuivre nos activités autour des nombres avec pour objectif, aujourd’hui, la résolution de problème mettant en jeu des situations de soustraction et d’échange.

Rassurez-vous, il s’agit surtout pour votre enfant de manipuler avec les quantités . 

Je mets plusieurs idées d’activités. Vous les adapterez en fonction de votre enfant. 

Il était 5 dans le nid. Comptine. 

Le premier lien vous donne la musique, le deuxième, les paroles.  

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/6t6J4daSfEMaGS4

Ils–taient-5-dans-le-nid

Premier jeu : les bonbons !

Vous mettez cinq bonbons (ou dix pour les grands) dans un sac opaque. 

Vous sortez un bonbon du sac et vous dites : 

 » Il y avait 5 bonbons dans le sac. J’ai pris un bonbon. Combien penses-tu qu’il reste de bonbons dans le sac ? » 

Vous laissez votre enfant deviner, puis vous vérifiez avec lui. 

« Oui, il en reste quatre. regarde, je  remets le bonbon que j’avais pris. Compte les bonbons. Tu vois quand je remets le bonbon que j’avais pris, il y a de nouveau  5 bonbons. »

Vous recommencez en prenant 2, 3, 4 ou 5 bonbons. 

 

Deuxième jeu : le jeu du laveur de carreaux

Vous avez besoin de « cinq barreaux d’échelle » (kaplas, bâtonnets, crayons, …) et cinq pièces de 1 euros. (Votre enfant pourra en réaliser les empruntes en posant une feuille de papier sur une pièce et en frottant la mine d’un crayon de bois par dessus. )

Vous disposez les cinq barreaux de bois devant vous, l’un au dessus de l’autre espacés d’un ou deux centimètres.

« C’est l’échelle du laveur de carreaux. Elle lui permet de laver la vitre de la boulangerie. »

Vous demandez à votre enfant de compter les barreaux. « Combien y a-t-il de barreaux ? » 

Vous expliquez à votre enfant que le laveur de carreaux à un gros souci : un petit chenapan adore faire des farces au laveur de carreaux. Quand le laveur de carreaux rentre changer l’eau de son seau, le chenapan arrive et lui vole des barreaux de son échelle. Alors le laveur de carreau est obligé d’aller à la quincaillerie en racheter. Chaque barreau coûte 1 euro.

Vous expliquez maintenant que c’est vous qui allez jouer le rôle du petit chenapan et que votre enfant doit aider le petit laveur de carreaux :

→« regarde bien, le chenapan arrive. (Vous pouvez mimer la scène avec les doigts ou avec un petit personnage) Il a décidé d’enlever 1 barreau à l’échelle du laveur de carreaux. Combien restera-t-il de barreaux ?

N’enlevez pas encore le barreau et laissez votre enfant deviner dans un premier temps. Ce n’est que dans un second temps que vous proposez à votre enfant de vérifier :

→«  Nous allons vérifier. Le chenapan enlève le barreau, regarde. (vous cachez le barreau) compte les barreaux qui reste . »

 

→Le laveur de barreau arrive. (vous pouvez mimer avec un autre petit personnage ou les doigts) Il dit :

« Oh ! Que se passe-t-il ? Mon échelle n’a plus que quatre barreaux ! Il faut que j’aille acheter un barreau ! Combien d’argent faut-il  que je prenne ? »

Vous demandez alors à votre enfant d’aider le laveur de carreaux en préparant pour lui le bon nombre de pièces.

Attention:  insistez bien avec votre enfant sur le fait qu’il prend une pièce de 1 euro et que cela représente la somme de 1 euros en tout. 

→Le petit laveur de carreau part acheter le barreau. Vous rapportez le barreau et vous le réinstallez.

Vous recommencez le jeu avec deux, trois, quatre ou cinq barreaux enlevés.

Faites toujours prévoir le résultat par votre enfant. Souvent au début votre enfant aura besoin de compter en touchant les barreaux. Laissez le faire au début, mais rapidement, il faudra qu’il s’entraîne à ne plus toucher les barreaux pour compter. Cela dans le but de l’aider à passer au calcul mental.

Prolongement pour les Grandes sections.

Ne jouez qu’avec un petit nombre de barreaux (jusqu’à 5)

Le prix des barreaux a augmenté. Maintenant un barreau coûte deux euros.

C’est un jeu beaucoup plus difficile car votre enfant doit associer une quantité à son double.

Dans un premier temps, vous ne jouez qu’avec des pièces de 1 euro. Votre enfant doit pensez à prendre deux pièces pour un barreau.

Ensuite, vous ne jouez qu’avec des pièces de deux euros. Votre enfant doit alors comprendre la différence entre nombre de pièces et la somme représentée. Certains enfants seront peut-être en difficulté, car c’est une notion difficile. Dans ce cas revenez à la première étape et faites lui faire l’échange entre les pièces de un euro et celles de deux euros.

 

Pour finir si votre enfant est vraiment à l’aise, mélangez les types de pièces.

 

Troisième jeu : Le jeu du quincaillier. 

Dans ce jeu votre enfant reçoit un  nombre de pièces de 1 euros compris entre 1 et 5. 

Il doit aller chez le quincaillier acheter des barreaux pour faire une échelle. Chaque barreau coûte 1 euro. 

Vous lui demandez combien de barreaux il pourra acheter avec toutes ses pièces. 

Faites lui faire ensuite l’échange une pièce de 1 euros pour 1 barreau

Pour les GS, vous donnez une somme comprise entre 1 et 10 euros constituée d’abord uniquement de pièces de 1 euros, puis d’un mélange de pièces de 1 euro et de deux euros. 

Si votre enfant a des difficultés , faites lui faire les échanges :

  •  une pièces de 1 euros = 1 barreau;
  • 1 pièces de 2 euros = 2 barreaux.   

Si votre enfant est vraiment bien à l’aise avec les nombres, vous pouvez allez plus loin. Dites lui :  » Maintenant les barreaux coûtent 2 euros. »

Vous donnez de une à dix pièces de 1 euros à votre enfant. « Combien de barreaux pourras-tu acheter. » Votre enfant devra alors penser à faire des paquets de deux pièces et compter ces paquets. 

Attention, c’est une activité difficile . Aidez votre enfant en lui montrant comment faire les échanges et faites les avec lui au fur et à mesure. 

  •  deux pièces donnent 1 barreau, 

Quatrième jeu : la manucure

On commence par reproduire plusieurs fois, sur une feuille de papier le contour d’une main.

Puis on choisit deux couleurs différentes pour le vernis des ongles. 

En utilisant ces deux couleurs, quelles sont les différentes possibilités pour poser le vernis ? 

Votre enfant devra  chercher toutes les compositions possibles en coloriant les ongles des mains qu’il a représentée. 

ongles main deux couleurs MS

Les GS peuvent aussi faire  la même recherche avec les 10 ongles des deux mains. 

les 10 ongles bleus et rouges GS

 

Mercredi 1er avril

Bonjour à toutes et à tous. j’espère que tout le monde va bien en ce premier jour du mois. 

On commence par un peu de lecture documentaire. 

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/WcNroEmGJ5gFbqX 

Et un petit exercice de compréhension que votre enfant pourra colorier. 

compréhension texte documentaire

 

Et comme d’habitude, continue avec un peu de motricité.

1- Échauffement des articulations

2- Défi des pieds qui sautent.

« Combien de temps pourras-tu sauter sur un pied sans t’arrêter? » 

 On chronomètre le temps pendant lequel on réussit à sauter sur le pied droit sans s’arrêter. 

On recommence avec le pied gauche. 

Avec quel pied est-on le plus doué ? 

3- Le défi de l’aquariophile

Déposez des boules de coton sur le sol. Ces boules représentent des poissons échappés d’un bocal. Placez un bol vide dans une autre pièce. Ce sera l’aquarium . Chronométrez 4 minutes et demandez à votre enfant de ramasser tous les poissons avec une cuillère à soupe (c’est l’épuisette) et de les placer dans l’aquarium à l’aide la cuillère. Les boules de coton sont si légères qu’elles sont susceptibles de voler s’il ne fait pas attention. S’il réussit, défiez-le de le faire en trois minutes !

4- Jeu des poissons dans l’aquarium

Pour ce jeu, vous aurez besoin de toutes les poupées, les nounours, les doudous, les robots, … de votre enfant. Ce sont les poissons. Votre enfant peut dessiner et découper des poissons pour les déguiser.

Les jouets sont dispersés dans la pièce ou la maison. Vous posez au sol une serviette qui matérialisera  un aquarium.

Au signal, votre enfant doit mettre dans l’aquarium tous les poissons, le plus vite possible sans en oublier.

Quand votre enfant a terminé, vous dites : « cet aquarium n’est pas très commode, les poissons sont trop serrés. Il faut les séparer dans deux aquariums. » Vous posez alors une autre serviette au sol et vous laissez votre enfant s’organiser pour installer les poissons dans les deux aquariums.

Vous dites alors que vous auriez bien aimé qu’il y ait autant de poissons dans chacun des deux aquariums. Parce que ça sera plus pratique pour partager la nourriture.

Aidez votre enfant si besoin à bien comprendre le terme « autant ». Dites que les deux groupes de poissons doivent être égaux. Qu’il faut partager en deux, diviser le groupe en deux groupes. Qu’il doit y avoir égalité.

Peut-être votre enfant aura un nombre impair de jouets. Dans ce cas il devra mettre un poisson de côté car bien sûr on ne peut pas le couper en deux.

Le partage en deux aquariums réalisé, vous annoncez un partage en trois aquariums, puis en quatre.

Faites remarquer à votre enfant que plus il y a d’aquariums, moins il y a de poissons dans les aquariums.

5: Au signal deux , trois, quatre ou cinq dans les aquariums

Vous avez disposé quatre serviettes au sol (symbolisant les aquariums)

Vous demandez à votre enfant de mettre 1, 2, 3 , 4 ou 5 poissons dans chaque aquarium, le plus vite possible. Après il compte combien « de poissons  il a utilisé en tout.

Les poissons peuvent être dessinés et découpés par votre enfant. Vous pouvez aussi utiliser ses jouets pour les représenter. 

 

Jeudi 2 avril.

Bonjour à toutes et à tous.

Aujourd’hui, nous continuons le travail de phonologie. N’hésitez pas à reprendre les activités que j’ai déjà proposées les semaines précédentes; surtout si vous constatez que votre enfant a encore quelques difficultés à entendre les sons.

Activité 1 : voyelle qui es-tu.

Nous reprenons l’activité que j’ai proposée la semaine dernière. Mais cette fois en écoutant la fin du mot.

Comme la semaine précédente, n’hésitez pas à accentuer et prolonger la dernière voyelle.

Exemples :

  • matelaaaaas

  • tapiiiiiiiis

  • sitoooooop

  • chocolaaaaaat

  • dominoooooo

  • tortuuuuuuuue

  • scarabééééééée

  • cinémaaaaaaaaa

  • poupéééééééée

  • souriiiiiiiiiiiis

  • repaaaaaaaas

  • mégoooooooot

Quand votre enfant a bien compris le principe « son du début / son à la fin » vous pouvez lui proposer le jeu des intrus.

Activité 2 : les intrus

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/JjKQ4ZBf8M23WyE

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/aQL38NSSZw3RX9F

Les fiches proposent plusieurs séries de mots. 

Dans un premier temps, faites l’activité avec votre enfant. Vous dites les mots des dessins d’une série, votre enfant les répète après vous.

Vous lui demandez alors de vous indiquer le mot qu’il pense être l’intrus de la série.  

Vous lui demandez de bien expliquer son choix. « Qu’est-ce que tu entends dans les autres mots au début (ou à la fin, selon la fiche choisie) ? »Et dans le mot intrus ? qu’est-ce que tu entends ? »

Vous pouvez aidez votre enfant en articulant exagérément les mots et en insistant sur la voyelle du début (ou de la fin selon la fiche choisie.)

Profitez-en pour expliquer les mots inconnus, rechercher des informations dans les livres de la maison ou sur le net.

Quand votre enfant aura réalisé l’activité avec vous vous pouvez lui proposer de colorier les dessins. Tous sauf l’intrus bien sûr ! 

Activité 3 : au début ou à la fin ? Cette activité convient plus au GS. Mais certains MS peuvent essayer.

Vous placez au sol deux papiers de couleurs différentes, Par exemple, un papier bleu et papier jaune.

Le papier bleu symbolise le début du mot. Vous le placez à gauche.

Le jaune symbolise la fin du mot. Vous le placez à droite.

Laissez un espace entre les deux feuilles.

Vous annoncez à votre enfant la voyelle avec laquelle vous allez travailler. Par exemple le AAAAA. Vous pouvez lui dire : 

« Les mots con tiennent tous le son aaaaa. Mais où est-il placé ? Au début (carton bleu) ou à la fin (carton jaune) »

« Regarde bien devant quelle couleur tu entends le son aaaaa »

Vous vous placez avec votre enfant devant la feuille bleue et vous prononcez le mot très lentement en vous déplaçant de gauche à droite pour finir devant la couleur jaune.

   

Aaaaaa b r i c o t

« As-tu bien regardé ? Alors a quel moment as-tu entendu le son aaaa ? Quand tu étais devant le carton bleu ou devant le jaune ?

Oui devant le bleu. Le carton qui est en premier, au début. Le son aaaaa est au début du mot.

Essayons avec un autre mot : chocolat

   

C h o c o l aaaaaaat

« As-tu bien regardé ? Alors a quel moment as-tu entendu le son aaaa ? Quand tu étais devant la feuille bleue ou devant la feuille jaune ?

-Oui ! devant la jaune, celle qui est à la fin . Le son aaaa est à la fin du mot.»

 

Quand votre enfant à bien compris le principe, vous pouvez passer au jeu sur la table.

Votre enfant écoute le mot, et vous montre le carton correspondant.

Si votre enfant entend la voyelle choisie au début du mot, il doit vous montrer le carton bleu. Si c’est à la fin, il montre le carton jaune.

Je fais un exemple.

Vous dites à votre enfant : « Nous allons jouer avec le son A. «  Ecoute bien le mot que je vais dire.

Aaaaaaabricot. Tu entends AAAAAA, dans ce mot, mais le son aaaaaa est-il au début ou à la fin ? Montre le ton carton. Oui c’est le début, c’est le carton bleu.

C’est parfois plus difficile. Si vous constatez que votre enfant a des difficultés revenez à l’étape avec les cartons au sol ou faites lui mimer le déplacement de gauche à droite avec le doigt sur la table devant les cartons de couleur posés dans l’ordre.   

Quelques exemples de mots que vous pouvez proposer: 

son iiii

  • Au début : histoire, idéal, hibernation, irréel, illisible, imaginaire, …
  • à la fin : spaghetti, impoli, endormi, rétréci, rêverie, confetti ,….

son aaa

  • au début : avalanche, arboriculteur, agriculteur, amusement, annuaire, avenue
  • à la fin : pyjama, duplicata, brouhaha, bermuda, rutabaga, opéra

son o

  • au début : opéra, occasion, obéir, obligatoire, olivier, ;;
  • à la fin: imprésario, lavabo, scénario, kimono, maestro, ….

son uuuu

  • au début : ustensile, université, unité, utiliser, unifier
  • à la fin : aperçu,  avenue, défendu, biscornu, reconnu, étendue, …

 

son é

  • au début: émission, émotion, étalage, établissement, étendu, évident, éléphant, étourneau ..
  • à la fin: oreiller, solidarité, karaté, justicier, boulanger, curiosité, identité, crudité …..

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/wH48ai3bNCxn6wm

 

Vendredi 3 avril. 

 

Bonjour à toutes et à tous,

 

Nous terminons notre troisième semaine par l’entraînement au graphisme et à l’écriture.

Notre objectif aujourd’hui sera dans un premier temps d’apprendre à bien positionner la main pour dessiner et écrire, et dans un second temps travailler le geste correspondant au tracé des pointes. (C’est le même geste que pour tracer les boucles, mais on a tellement resserré les boucles qu’elles forment des petits pointus. )

Je vous propose pour commencer une petite comptine  pour apprendre le noms des doigts de la main. 

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/8NLf4qwrYbF7yoa

On continue par la gymnastique des doigts afin de bien les assouplir.

Maintenant que les doigts sont bien assouplis, nous allons travailler la position de la main qui doit être bien dans l’axe de l’avant-bras. C’est important car beaucoup d’enfants ont encore du mal à bien positionner leur main pour écrire. Ce qu’il faut  éviter, c’est les poignets en crosse ou en pont qui empêchent l’acquisition d’un geste fluide et sont sources de crispations

Voici donc, pour à la fois tonifier les doigts, les dérouiller, apprendre à placer la main dans l’axe de l’avant-bras puis tenir et manier correctement le crayon , deux exercices d’assouplissement et de tonification à faire successivement avant d’écrire (ou de dessiner).

Avant de commencer, vérifiez que votre enfant est bien installé. Pour poser ses avant-bras sur la table, il ne doit pas avoir à écarter les coudes. Si c’est le cas, c’est qu’il est assis trop bas. Mettez-lui un coussin ou un oreiller sous les fesses. Votre enfant doit avoir le dos normalement droit et les pieds au sol. (au besoin improvisez un repose pied)

 

Jeu n° 1 : les chenilles pressées.

La main est la tête de la chenille, les doigts ce sont les pattes (oui, ces chenilles-là sont un peu bizarres, elles ont les pattes autour de la tête), le corps c’est l’avant-bras (il rampe au sol, donc il reste en contact avec la table).

Votre enfant doit être assis à une table de hauteur adaptée, le dos normalement droit, les pieds au sol. La moitié de l’avant-bras posée sur la table, le coude pendant le long du corps, il laisse d’abord le poids de ses coudes lui faire descendre les épaules. Il est bien détendu ?  Alors, il peut commencer et pianoter des deux mains sur la table en avançant les deux bras en même temps et en laissant ses avant-bras toujours en contact avec la table. Selon la dimension de votre table, vous pouvez aussi placer des objets au milieu et faire la course en pianotant pour voir qui en rapportera le plus.

Jeu n° 2: ping-pong du bouchon

Vous vous placez face à votre enfant à une extrémité de la table. Si vous avez un petit stock de bouchons de bouteille de lait, c’est parfait, sinon ça n’est pas grave, l’essentiel est que vous ayez au moins un bouchon, ou quelque chose d’analogue.

Il s’agit de vous envoyer et renvoyer le bouchon d’une pichenette du majeur.

Il doit lever l’index, plier le majeur, le coincer contre la pulpe de son pouce et lancer son majeur en avant d’un coup sec pour vous envoyer le bouchon.

Observez avec lui la position : le coté de l’extrémité du pouce touche la table. Le poignet est en contact avec la table. Le majeur est replié. Il est prêt à se détendre. 


A vous maintenant de le lui renvoyer, de préférence sans prendre le bouchon en main. Vous pouvez faire une dizaine d’échanges. 

 

Activités de graphisme et d’écriture / Les pointes 

Première activité / s’entraîner à tracer des boucles de plus en plus fines et pointues, comme sur l’image.

 

Deuxième activité : dessiner la mer.

Vous ne savez plus quoi faire des poissons qui ont été dessinés et découpés le premier avril ? Je vous propose de les remettre à la mer. Pour cela votre enfant devra  tracer des lignes de pointes sur  une grande feuille de papier qu’il pourra colorier ensuite en bleu. C’est la mer avec les vagues. Il ne reste plus qu’à coller les poissons dessus.

Troisième activité : écriture de lettres en cursive. GS

Le geste de la pointe permet de tracer les lettres i et u en cursif.

Vous commencez par faire repasser vivement plusieurs fois de suite sur une même lettre en gardant le poignet en contact avec la feuille et sans déplacer le bras de haut en bas ou de droite à gauche. Ainsi votre enfant apprendra à « attraper le geste ». Autrement dit, il va apprendre à plier et déplier les doigts vivement pour réaliser le geste. C’est le geste qui compte, pas le suivi point par point d’une trajectoire. 

Quand le geste est acquis, vous pouvez lui proposer d’écrire les lettres sur les fiches.

apprendre-a-ecrire-la-lettre-u-minuscule GS

apprendre-a-ecrire-la-lettre-i-minuscule-rin4

 

Bonne fin de semaine. 

 

……….;……………………………………………………….

Semaine du 23 au 27 mars

Lundi 23 mars. 

Bonjour à toutes et à tous.

J’espère que vous allez tous très bien.  Comme la semaine dernière, je reviens avec des propositions d’activités pour chaque jour.  Vous pouvez les réaliser à votre rythme selon vos moyens. Elles doivent rester des moments privilégier de jeux que vous passerez avec votre enfant.  

Aujourd’hui : les cinq sens, le toucher  

Chaque matin en classe, nous avons l’habitude de dire ensemble une poésie. Les enjeux sont nombreux : mémorisation, travail sur l’articulation des mots, travail sur les sonorités, acquisition du vocabulaire, acquisition de la syntaxe, …

C’est pourquoi je vous propose poursuivre ce travail avec votre enfant.

Voici quelques piste pour vous aider :

  • Dire un vers à la fois, votre enfant le répète tout bas, ou d’une certaine façon
  • Dire un vers, votre enfant dit le suivant
  • Dire le début du vers, votre enfant dit la fin…

On peut aussi réciter la poésie en théâtralisant . Par exemple la dire en faisant semblant d’être en colère, ou d’avoir peur, ou d’être content , ou encore très pressé.

On peut aussi la réciter en se faisant des passes avec un ballon ou un petit coussin, ou en se déplaçant de part et d’autre d’une pièce ou du jardin, si on en a un.

Comme nous avons travaillé sur les cinq sens en découverte du monde, je vous propose la poésie suivante.

cinq sens

Elle peut se travailler en faisant les gestes et en montrant les parties du corps mentionnées.

Votre enfant pourra ensuite en faire l’illustration et même se dessiner lui-même.

 

Pour poursuivre le travail du vocabulare, je vous propose quelques petits jeux simples.

Devinettes. Vous choisissez en secret un objet dans la maison .

            Vous dites : « J’ai un secret caché, sauras-tu le retrouver ? ».

Pour l’aider, vous donnez à votre enfant des indices :

  •          « Mon secret est …. (dur, moelleux, mou, lisse, rugueux,  arrondi, pointu, …. »
  •      « Mon secret est …..(en bois, en métal, en tissu, ….)

Les objets cachés: 

Vous placez quelques objets dans un petit sac ou une taie d’oreiller (par exemple un cube, une éponge, un morceau de coton hydrophile, une balle, un fruit, …) et vous demandez à votre enfant de retrouver tel ou tel objet sans regarder. A son tour, il pourra lui aussi cacher des jouets dans un petit sac et vous les faire retrouver .

Vous pouvez aussi faire le même jeu en utilisant des formes géométriques que vous aurez découpées dans du carton épais.

Fabriquer un jeu de reconnaissance tactile

Découper d’abord une des  formes géométriques de base. (voir le document suivant)forme géométrique

La coller sur un support plus rigide (carton)

Recouvrir la forme avec une texture particulière : par exemple : du coton, du papier d’aluminium froissé, du papier glacé récupéré dans un vieux magasine, du tissu doux ou rêche, ..

Recommencer de façon à obtenir plusieurs rectangles, ronds, triangles ou carrés recouverts chacun d’une texture différente.

Les pièces du jeu étant prêtes, on peut jouer les yeux bandés :

Par exemple :

« Cherche et trouve le carré moelleux. ». « Chercher et trouve le rond lisse. … ».

 

Mardi 24 mars

Bonjour à toutes et à tous. 

J’espère que tout le monde va bien. 

Aujourd’hui nous allons continuer notre travail en numération.

La semaine dernière nous avons travaillé la décomposition des nombres. Vous vous souvenez certainenement des coccinelles. 

En reprenant le dessin de base de la coccinelle, je vous propose les activités suivantes: 

1ère activité : compléter des collection jusqu’à 5 ( ou 10 pour les GS)

La coccinelle doit avoir 5 points. Vous placez 1, 2 3 ou 4 graines de haricot d’un côté de la coccinelle. Et vous demandez à votre enfant de compléter l’autre côté en allant chercher ce qui manque pour que la coccinelle ait  5 points au total. Pour que l’activité prenne tout son sens, il faut éloigner la réserve de haricots de la table de travail. Ainsi, votre enfant devra vraiment se déplacer. Si rapporte le bon nombre, il a gagné. Si il s’est trompé, il remet tous les haricots qu’il a pris dans la réserve et fait une nouvelle tentative.

Faites bien expliquer à votre enfant ce qu’il a fait : 

Par exemple : je veux 5 graines en tout. Il y a déjà 2 graines, pour aller à 5, il faut 3 graines. 

ou 2 graines et encore 3 graines font 5 graines. 

Les grandes sections sont capables de traduire ce qu’ils viennent de faire sous la forme d’une égalité. 

par exemple : 

5 = 2 +3

Vous pouvez mettre 5 graines. Votre enfant devra comprendre qu’il  faut zéro graines. (Ce n’est pas toujours facile pour certains enfant. 

Vous pouvez aussi mettre 0 graine; dans ce cas votre enfant comprend qu’il faut en chercher 5. 

Demandez toujours à votre enfant d’expliquer sa stratégie.

Ce n’est pas une activité facile. Souvent les enfant rapporte 5 objets car il ne parviennent pas à prendre en compte ce qui a déjà été posé dans la coccinelle. Si votre enfant a des difficultés diminuez le nombre de départ.

Bien sûr si votre enfant est à l’aise, vous pour pouvez aller jusqu’à 10 graines.  

2ème activité : Combien sont cachés ?

Avec 5 graines de haricot, dans un premier temps, vous avez complété une coccinelle selon les modèles de la semaine dernière.

Votre enfant ferme les yeux et vous cachez les graines de la moité de la coccinelle.

Maintenant vous demandez à votre enfant «  Combien de points sont cachés ? » 

Vous recommencez avec toutes dispositions possibles.

Les grands peuvent jouer avec 10 points.

 

3ème activité : Dominos à trier.

Si vous avez une jeu de dominos classiques (avec des points) vous pouvez demander à votre enfant de chercher tous les dominos ayant 5 points au total..

Un défi pour les GS : combien existe-t-il de dominos avec 10 points au total.

(En fait, il n’en existe que deux!)

4ème activité. Défi des allumettes. (vous pouvez bien sur remplacer les allumettes par des crayons de même longueur. )

défi allumettes

Mercredi 25 mars

Bonjour à toutes et à tous. Comme la semaine dernière je vous propose un peu de motricité. 

1- Échauffement : comme la semaine dernière.

2 -Sauter (sur place) le plus haut possible en demandant à un adulte de prendre la photo quand on est  en l’air. Votre enfant pourra recommencer  le droit de recommencer autant de fois qu’il le veut, jusqu’à la photo parfaite !

3- La visite guidée : dans une pièce de la maison, la chambre, la salle de jeux, dans le jardin,… vous vous déplacez avec votre enfant qui nomme et qui décrit les différents éléments qui composent l’espace (tables, chaises, bureau, escalier, toboggan …, ainsi que leur position les uns par rapport aux autres ou leur situation dans l’espace. ) Cette activité servira de préparation pour l’activité suivante. 

4- Jeu de l’aveugle. Votre enfant a les yeux bandés, vous devez le guider vers un espace désigné au préalable, par des consignes simples (avant, à droite, à gauche …), en lui faisant éviter les obstacles disposés dans l’espace. Ensuite , votre enfant pourra a son tour vous guider en utilisant le vocabulaire approprié.

5 – Twister . Ce jeu convient très bien pour travailler les notions de droite et gauche. 

 

6-Élaborer un parcours de motricité. 

Je vous propose le lien suivant qui vous montrera comment élaborer un parcours de motricité à la maison. 

https://apprendreaeduquer.fr/comment-creer-parcours-motricite-maison/

Le parcours ayant été construit et pratiqué, faites parler votre enfant sur ce qu’il a fait.

En premier tu as …..

En deuxième, tu as ….

En troisième tu as ….

En dernier, tu as ….

J’es père que ces quelques conseils vous seront utiles et que les journées ne sont pas trop longues.

Jeudi 26 mars

Bonjour à toutes et à tous.

J’espère que la journée d’hier s’est bien passée. 

Aujourd’hui, nous allons continuer notre travail de phonologie. 

La semaine dernière nous avons joué à bien entendre les sons voyelles dans les mots, mots d’une syllabe pour commencer puis plus difficile peut-être  les mots de plusieurs syllabes. Ne soyez pas inquiet si votre enfant a encore quelques difficultés à bien entendre. C’est à force d’entraînement qu’il pourra progresser.

Les activités que je propose, sont de difficultés croissantes et  sont conçues  pour entraîner votre enfant à bien percevoir les sons qui composent les mots. 

1ère activité : Jeu d’écoute. (ce jeu s’adresse à tous les enfants)

Préparez avec votre enfant les fiches gestes sonores en les découpant à partir du document suivant ou en les reproduinant.

schéma geste mains écoute sonore

Vous montrez une fiche et votre enfant reproduit le geste pour jouer un son avec sa main.

A votre tour, vous jouez un son avec votre main, votre enfant montre la fiche correspondante.

Une fois les gestes bien assimilés, vous pouvez commencer à jouer.

Vous produisez deux sons successifs. Votre enfant sélectionne les deux fiches correspondantes et les range dans l’ordre, de gauche à droite, conformément à la succession des événements sonores.

Vous augmentez progressivement le nombre de sons émis, de deux, puis trois,  jusqu’à cinq maximum.

Votre enfant devra chaque fois verbaliser cette succession. Par exemple :

« J’ai d’abord entendu le claquement de doigts, ensuite les applaudissements et enfin les mains frottées. »

«  Au début, j’ai entendu les frappés sur la poitrine, après les mains frottées et pour finir les applaudissements. »

 A chaque fois, votre enfant range les fiches dans l’ordre, de gauche à droite, en fonctions des suites de sons que vous aurez produit.

 Vous pourrez alors ensemble jouer la partition crée. 

2ème activités : Voyelle qui es-tu ? (au début du mot)

Préparez avec votre enfant les cartes voyelles selon  lemodème du document suivant : 

cartes voyelles

Vous expliquez à votre enfant que vous allez prononcer des mots qui commencent par une des cinq voyelles :

  • « a » du petit chat
  • « i » de la pie
  • « é » de la fée
  • « u » de la puce
  • « o » de la moto

Votre enfant devra alors montrer la carte voyelle correspondant à ce qu’il entend au début.

N’hésitez pas à prolonger exagérément le son du début.

Proposition de mots : 

  • aaaaavion, 
  • oooopéra
  • aaaaasticot
  • aaaaspirateur
  • hiiiiirondelle
  • oooooreille
  • aaaaaabeille
  • ooooolive
  • hiiiiistoire
  • uuuuuusine
  • hiiiiiiver
  • uuuuuutile

Une fois ce travail oral fait, votre enfant pourra  colorier les dessins en respectant les couleurs et sans dépasser puis découper les image et les coller dans le tableau correspondant.

Voyelle qui es tu liste de mots

ranger les mots qui commencent par

3 ème activité : (Pour les GS uniquement)

Les grandes sections ont appris à construire les familles de syllabes pour certaines consonnes

En classe, nous avons travaillé avec les prénoms des sorcières qui n’aiment qu’une seule voyelle.

  • MARABA n’aime que les A
  • MIRIBI n’aime que les I
  • MOROBO n’aime que les O
  • MURUBU n’aime que les U
  • MÉRÉBÉ n’ame que les É

Vous pouvez construire avec eux un jeu de cartes des syllabes des sorcières.

carte syllabes sorcières

Dans un premier temps aidez votre enfant à mémoriser les syllabes écrite. Pour cela, sous choisissez une famille de syllabes. Par exemple celle de la lettre R.

Vous dispersez les cartes de cette famille dans la pièce où vous vous trouvez.

Vous demandez à votre enfant d’aller chercher et de vous donner la syllabe que vous demandez.

« Donne moi la syllabe ra… donne-moi la syllabe ri …… donne-moi la syllabe ré…… »

Quand votre enfant à bien mémorisé les syllabes, vous lui demandez maintenant de vous rapporter la première syllabe des mots que vous prononcez.

Vous pouvez vous aider du document suivant pour les mots. 

famille de mots syllabes m r b

Quand votre enfant est à l’aise avec une famille de syllabes (par exemple (ra, ri, ru, ro, ré) vous pouvez lui proposer le même jeu avec une autre famille de syllabe,  puis quand il sera vraiment très à l’aise vous pourrez mélanger les familles de syllabes. 

Pour ne pas trop fatiguer votre enfant, je vous conseille de faire plusieurs séances courtes plutôt qu’une très longue. Respectez le rythme de votre enfant et  gardez à l’idée que ce doit être un jeu. 

Le document suivant  pourra être proposé en autonomie ou servir de base à un jeu pour la famille. 

images mot syllabes famille m b r

En autonomie. Votre enfant colorie dans les bonnes couleurs et sans dépasser les images proposées. Puis il les découpe et les trie en fonction de la première syllabe du mot. 

  • « Je recherche tous les mots qui commencent par ma . »
  • « Je recherche tous les mots qui commencent par mo . »
  • « je recherche tous les mots qui commencent par mi. ».
  • « je recherche tous les mots qui commencent par mu »
  • ….

En famille, on prépare les cartes syllabes en un paquet  placé au milieu de la table de jeu. 

Les cartes images-mots qui ont été  coloriées et découpées par votre enfant sont distribuées en nombre égal à tous les joueurs. 

La première carte syllabe au dessus du paquet annonce la syllabe recherchée.

A tour de rôle,  chaque joueur peut 

  • Soit poser  une carte image-mot  commençant par la syllabe annoncée. Il doit alors bien dire le mot de son  image.
  • soit faire semblant de poser une carte image en proposant un mot commençant par la syllabe annoncée. (s’il n’a pas de carte image qui convient. ) Mais attention ! dans ce cas, il n’a pas le droit de proposer un mot qui a déjà été joué.  

 Le  joueur

  • qui  commet une erreur de mot  (ou qui propose un mot déjà joué) 
  • ou bien qui ne peut pas poser de carte ni proposer de un mot qui convient alors qu’il lui reste encore au moins une carte

ramasse toutes les cartes qui ont déjà été jouées .

La carte syllabe qui était au dessus du paquet et qui vient d’être jouée est alors placée sous le paquet et on recommence avec une autre carte syllabe. 

La partie est finie et gagnée quand un joueur n’a plus de carte image-mot  à jouer.

 

Vendredi 27 mars

Bonjour à toutes et à tous

Aujourd’hui, nous allons poursuivre notre travail autour de la maîtrise des gestes en graphisme.

Comme la semaine dernière, nous allons commencer par une petite gymnastique des doigts.

Vous pouvez reprendre la vidéo de la semaine dernière.

Ensuite je vous propose de faire avec votre enfant un petit jeu d’ombres chinoises à partir de la comptine suivante que vous pourrez lire à votre enfant.

l’ombre du lapin comptine

Ce petit jeu tout simple qui peut se refaire chaque jour, aidera votre enfant à améliorer sa tenue du crayon et à mieux positionner ses doigts.

La semaine dernière nous avons fait  des exercices permettant de travailler le geste de la boucle. Je vous invite à les reprendre afin que votre enfant les maîtrise parfaitement.

A partir du geste de la boucle, nous allons travailler le tracer des ronds dans le bons sens ; c’est à dire dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Il est important de respecter le sens du tracer. Beaucoup d’enfants savent dessiner des ronds, mais ils les font à l’envers. Le rond se commence en haut légèrement sur le côté droit de façon à tourner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

Activité 1 : Autour d’une chaise, d’un coussin, d’une bassine.…

Vous avez disposé différents objets au sol. Pour chaque objet, demandez à votre enfant de se placer devant (l’objet sera donc derrière lui) légèrement à droite. Quand votre enfant est bien placé, vous lui demandez de montrer sa main gauche et de tourner autour de l’objet en allant vers la gauche.

Par exemple.

« Place-toi devant la bassine, Elle doit être derrière toi, dans ton dos . Décale-toi légèrement à droite. A mon signal tu dois faire un tour autour de la bassine en allant vers la gauche » 

Recommencez plusieurs fois avec les différents objets que vous avec disposé au sol.

Activité 2 : traces sur la table

Vous demandez à votre enfant de reproduire avec l’index le déplacement qu’il vient de faire autour des objets. Il doit bien positionner son doigt pour commencer (en haut légèrement à droite) et tourner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

Pour donner plus de sens à l’activité,  vous pouvez saupoudrer un peu de farine sur la table. Votre enfant prendra plaisir à tracer des ronds dedans. 

Mais, vous pouvez aussi remplir un récipient plat avec du sable si vous en possédez et laisser votre enfant jouer à faire des traces de ronds dans le bon sens autour de bouchons ou d’autres petits objets.

Activité 3 : traces sur un miroir.

Quand votre enfant aura bien acquis le geste du rond autour d’un objet, vous pourrez lui proposer de tracer des ronds avec l’index sur un miroir sur lequel il aura produit un voile de buée avec son souffle.

Activité 4 : arts visuel avec des ronds.

Votre enfant peut inventer des dessins ne comportant que des ronds. 

Par exemple : 

Tracer trois tout petits ronds ou plus n’importe où dans l’espace de la feuille de papier et tracer autour de chaque rond d’autres ronds concentriques très proches mais dont les traits ne doivent jamais se toucher.

En continuant pour occuper tout l’espace disponible, on peut obtenir de jolis dessins comme les modèles du document suivant: 

arts viisuel avec des ronds .

Activité 5 : écriture GS

Le tracer du rond se retrouve dans plusieurs lettres de l’alphabet en cursif. Par exemple les lettres a, o, d

Votre enfant pourra réinvestir le geste du rond en s’entraînant à écrire ces trois lettres toujours en respectant le geste d’écriture et le sens des tracer.

apprendre-a-ecrire-gs-la-lettre-o

apprendre-a-ecrire-la-lettre-a-minuscule gs

apprendre-a-ecrire-la-lettre-d-minuscule-gs

La semaine est terminée. On se retrouve lundi prochain.

En attendant, je vous souhaite de passer un excellent weekend. 

 

 

…………………………………………………………………………

Semaine du 16 au 20 mars

Informations pour la journée du 16 mars

Bonjour à tous.

Quelques conseils pour aborder cette première journée de classe à la maison.

Profiter de ces moments partagés avec votre enfant pour travailler le langage et l’acquisition du vocabulaire. En classe nous avions travaillé avec les MS sur le sens du toucher. Profitez des moments d’habillage, rangement des jouets, préparation du repas, … pour utiliser avec votre enfant le vocabulaire en insistant sur les contraires :

Exemples : doux / rugueux ; pointu (piquant) / arrondi ; dur/ mou (moelleux) ; lisse / rugueux ; froid (glacé) / chaud (tiède, brûlant) …

En grande section, nous avons travaillé sur la matière. Comme pour les moyens, ce sera l’occasion pour les élèves de s’exprimer sur ce qui compose les objets de la vie courante. Le papier, les tissus, le bois, le plastique, le métal. Toucher ces différents matériaux et décrire leurs propriétés.

– C’est souple, flexible ou au contraire, c’est rigide.

– C’est solide ou au contraire fragile. Cela peut être cassant ou friable.

Avec le papier les enfants pourront s’entraîner à réaliser des petits éventails et les décorer.

Vous trouverez ci-après la musique de notre chanson et le texte de notre poésie.

 

Je donnerai de nouvelles  indications pour la journée de demain. 

Vous pouvez me contacter par mail à l’adresse suivante : 

marie-noelle.charlier@ac-nantes.fr 

 

Je vous invite aussi en complément à consulter le document suivant où vous trouverez des liens et des idées pour allez plus loin avec votre enfant selon ses possibilités. .Continuité pédagogique maternelle mission maternelle 49 (1)

 

Journée du 17 mars

Bonjour à tous et à toutes.

J’espère que vous allez bien et que la journée d’hier s’est bien passée.

Notre principal objectif aujourd’hui sera les nombres. Attention, il ne s’agit pas seulement de connaître la comptine numérique c’est à dire de savoir compter le plus loin possible comme on récite un alphabet, il s’agit de manipuler avec les nombres. 

Aujourd’hui nous allons travailler sur des quantités simples avec un petit nombre d’objets.

Première étape : associer une quantité à un nombre.

Je vous propose de jouer avec un dé. Votre enfant lance le dé et annonce à voix haute le résultat. Puis il montre  le même nombre de doigts. Au début votre enfant aura peut-être besoin de compter un par un les points du dé ou ses doigts pour représenter le nombre. Laissez le faire dans un premier temps, mais aidez le à mémoriser les constellations du dé et les représentations avec les doigts. Faites-le décrire ce qu’il voit sur le dé (la position des points, leur arrangement) Comment as-tu fait 5 avec tes doigts ? – Oui tu dois montrer toute la main. Et pour 4 ? Oui, tu replies un doigt  L’objectif est que votre enfant  puisse dire le nombre et montrer ses doigts sans recompter. 

Si votre enfant est suffisamment à l’aise avec un  dé vous pouvez faire le même jeu avec deux dés en ayant pris la précaution de masquer sur les deux dés la constellation du six de façon à travailler avec le nombre 10. Dans ce cas chaque main représentera un dé.

Dans cet exemple, l’enfant pourra  énoncer le résultat le chaque dé (5 et 2) et il montrera donc 5 doigts avec une main et 2 doigts avec l’autre main. Puis vous lui demanderez : « combien de doigts en tout ?  -7 doigts.  Insistez bien avec lui  : « 5  et encore 2 cela fait 7. Peux-tu me montrer 7 doigts sans recompter ? « 

Votre enfant pourra aussi donner le résultat des deux dés ensemble. Vous lui ferez remarquer que 7 avec les dés c’est 5 et encore 2. 

Les grandes sections ont appris à traduire mathématiquement avec une égalité ce type de situation. Vous pourrez donc les inviter à écrire  l’égalité correspondante : 5 + 2 = 7. Il faut là encore les faire parler et expliquer. « Cinq points sur le premier dé et j’ajoute encore deux points du deuxième dé ça fait sept points en tout. Ce que les mathématiciens vont écrire cinq plus deux égal sept. « 

 

Deuxième étapes : réaliser des collections de 5 objets. Inviter votre enfant à chercher dans la maison cinq objets ayant une propriété commune. Ce sera l’occasion de revoir le vocabulaire étudié hier. 

« Peux -tu me rapporter cinq objets lisses ? – Cinq objets arrondis ? Cinq objets en papier ? 

Faites préparer à votre enfant des petites boulettes de papier ou utilisez des graines de haricot ou tout autres objets de petite taille. puis demandez  lui de remplir chaque alvéole d’une boite à œufs vide  avec 5 objets.  (10 pour les grands)

Troisième étape : décomposition du nombre 5 (puis du nombre 10 pour les GS)

C’est le moment de dessiner. Votre enfant devra dessiner une coccinelle selon le modèle suivant. Vous pourrez l’aider si nécessaire. 

Il s’agit maintenant pour votre enfant de trouver toutes les façons de réaliser des coccinelles à cinq points en utilisant les collections de cinq boulettes de papier ou cinq graines qu’il a préparées dans les alvéoles de la boite à  œuf. 

Les grands peuvent réaliser la même recherche des nombres plus grands sans dépasser 10.

N’oubliez pas de toujours faire expliquer par votre enfant ce qu’il a fait afin qu’il mette du sens à toutes ses activités. 

Quatrième étape : écriture des chiffres. 

Je vous propose de préparer de la pâte à sel avec votre enfant / la recette est simple : deux verres de farine un verre de sel. Mouillez avec de l’eau pour obtenir une pâte facilement malléable. 

Demandez à votre enfant de rouler la pâte à sel de façon à former des colombins de pâte avec lesquels il pourra écrire les chiffres. de 0 à 5 pour les MS et de 0 à 9 pour les GS. 

 

Journée du 18 mars.

Bonjour à toutes et à tous. 

Oui,  je sais c’est mercredi et il n’y a pas classe. Je donne toutefois quelques pistes pour ceux qui le souhaitent.

Aujourd’hui, je vous propose de travailler l’espace / temps avec votre enfant au travers de jeux de motricité et d’écoute. C’est possible, même en intérieur, même si vous ne disposez pas de beaucoup d’espace.  

On commence  par un échauffement qui fera travailler toutes les articulations. Votre enfant est habitué à cet échauffement au cours duquel on remue seulement le cou (en faisant des grands « oui » et des grands « non »avec la tête). Puis on bouge les épaules, les coudes, les poignets, les hanches, les genoux et enfin les chevilles . 

On continue en par différents sauts : le plus haut possible, en avant et en arrière de part et d’autre d’une ligne, sur le côté de gauche à droite, en faisant le petit pantin (bras et jambes écartés puis serrés )

Pensez à bien faire décrire à votre enfant ce qu’il fait en utilisant un vocabulaire précis : « Je saute devant la ligne / derrière la ligne » « Je saute vers la gauche, vers la droite. « 

Interrogez le. « Es-tu devant la ligne ou derrière la ligne ? De quel côté as-tu sauté? à gauche ou à droite ? « 

Le premier jeu a pour objectif l’acquisition du vocabulaire de position.  Vous avez besoin d’une chaise.

Vous donnez des consignes à votre enfant qui doit les exécuter le plus vite possible sans se tromper. Par exemple : « Assis sur la chaise; debout derrière la chaise; debout devant la chaise; assis à côté de la chaise; allongé devant la chaise, allongé sous la chaise; debout à côté de la chaise, assis derrière la chaise,  …  » Enchaîner rapidement les consignes.  Si votre enfant  réalise une quinzaine de consignes sans se tromper il aura gagné.   

Vous pourrez alors compliquer le jeu en utilisant deux chaises. Cela vous permettra de travailler sur les notions de droite et gauche ou encore « entre »

Exemple : assis sur la chaise de droite ; debout derrière la chaise de gauche;  allongé entre les deux chaises,  accroupi devant la chaise de gauche …

Le deuxième jeu est un jeu d’écoute. Les yeux bandés, votre enfant doit déterminer votre position au son de votre voix .  (Devant / derrière ; à droite/ à gauche ;  près/ loin. ) variez la tonalité de votre voix. Chuchotez, sifflez, frappez dans les mains, …

Le même jeu peut être repris en utilisant d’un objet sonore (une bouteille contenant quelques graines, une feuille de papier froissé, ). 

Variez les sonorités.  

Le troisième jeu est un jeu de description. Vous choisissez avec votre enfant cinq objets différents . Par exemple  une casserole, une bouteille en plastique , une timbale, une boite en carton, une chaussure. Dans un premier temps   vous recherchez avec votre enfant plusieurs façons de disposer ces objets les uns par rapports aux autres. Chaque composition réalisée sera prise en photo de façon à pouvoir facilement être reproduite à l’identique. 

Vous choisissez une photo et vous décrivez la composition que votre enfant doit reproduire avec les objets. Par exemple : « La boite en carton est posée par terre. Sur la boîte il y a la bouteille. La chaussure est devant la boîte.  La casserole est à gauche de la boîte. La timbale est à droite de la boîte. »  

Votre enfant choisi une autre photo et c’est lui qui la décrit pour vous permettre de réaliser la composition qu’il a choisie. 

Vous choisissez une photo de composition. Vous placez le premier objet. Votre enfant doit trouver la place des autres objets en vous posant des questions auxquelles vous répondrez par oui ou par non.  

Journée du 19 mars

 

Bonjour à toutes et à tous

Aujourd’hui, je vous propose de travailler la phonologie avec votre enfant.  Les deux activités suivantes s’adressent surtout aux  enfants de moyenne section mais les grands peuvent aussi les faire sans problème . 

L’objectif est de bien entendre et percevoir les sons voyelles. .

Nous commençons par un premier jeu : bien nourrir nos animaux. 

  • Le petit « chaaaat » ne mange que des mots avec le son [A] 
  • Le petit « louuuup » ne mange que des mots avec le son [ou]
  • La piiiiiiiiiiie ne mange que des mots avec le son [i]

On commence par proposer des mots d’une syllabe. Il faut prononcer les mots très lentement en insistant exagérément sur les voyelles. Après chaque mot, vous demandez à votre enfant de le répéter en articulant bien. C’est aussi l’occasion de lui expliquer le vocabulaire qu’il ne connaîtrait pas. 

Voici une proposition de mots à une syllabe : 

       vis ; bras ; tour ; trousse ; riz ; table ; poule ; scie ; crabe ; clou ; ours ; lit ;         vase ; livre ;  balle ; vache, grille, joue, grue, pouce;  …

 Quand votre enfant sera à l’aise, vous pourrez lui proposer des mots de plusieurs syllabes : 

    banane ;  ananas ;   kiwi ; cerise; saucisse; verrou; bouteille; tomate;           béquille; genou …

mots sons a i ou

Pour finir, si votre enfant n’est pas trop fatigué,  vous pouvez lui demander  de chercher- lui-même des mots qui conviendraient au petit chat, ou au petit loup, ou à la pie. Il pourra aussi découper des images dans de vieux catalogues et les coller sur trois feuilles de papier , une pour chaque  son. 

C’est quelquefois une activité difficile pour certains enfants. Ne vous inquiétez pas si vous constatez quelques difficultés. Continuez tranquillement à attirer son attention sur les sons qui composent les mots . Avec le temps votre enfant prendra l’habitude de mieux écouter et il entendra mieux les sons. 

Si votre enfant est à l’aise avec le jeu précédent, vous pouvez lui proposez le jeu des intrus. 

Vous proposez une suite de cinq mots comportant le même son voyelle  mais avec un intrus. Par exemple : 

  • chat, bras, vase, tache, pot. 
  • ville, fille, fée, cil, guide. 
  • roue, sous, fou, vache, jour
  • dé, dos, eau, pot, chaud.
  • grue, mur, chut, gris, vue,  
  • dur, prêt, dé, nez, fée. 

On travaille avec des mots d’une syllabe, c’est plus simple au début. Prononcez très lentement chaque mot, en articulant et en insistant sur les sons voyelles. Demandez toujours à votre enfant d’expliquer son choix. Pourquoi penses-tu que c’est lui l’intrus ? Quel son entends-tu dans les autres mots ? 

chercher l’intrus série 1 MS

Les grandes sections ont déjà abordé l’écriture des sons voyelles (sauf le son [ou]) . L’objectif est d’associer le son entendu à son écriture phonétique et de reconnaître les voyelles dans les trois écritures (capitale, scripte, cursive) .  

Vous leur ferez préparer des cartes  avec les voyelles. 

  • Première série : écriture en capitale :    A       É     E    I    O     U    
  • Deuxième série : en script.        a e é i o u
  • Troisième série en cursive.      

Vous leur proposez des listes de mots.  Ils devront nommer et montrer la voyelle ou les voyelles entendues et les ranger dans l’ordre d’apparition dans le mot. 

Vous commencez par des mots d’une syllabes. Vous alternez les graphies. Capitale, script ou cursive. « Montre la ou les voyelles en capital / en script / en écriture attachée,  que tu entends dans les mots et dis leur nom dans l’ordre.  » 

  • fille; sac; grue; puce; bac; fée; dos; gros; feu; car; grille; dur; plume; nez; jeu; pneu; mot; bille; scie; sucre, as; pied; …
  • cheval ; pédale ; petit ; cerise; dessus; bassine; usine; rabot; sirop, grelot;  judo; pilule ; armure; mûrir; renard; bureau ; tricot; vélo, tomate; ….
  • asticot; haricot; appétit ; radoter; rigoler; ruminer; pédalo;  samedi;  ….

Attention à bien prononcer les mots en articulant exagérément. Faites toujours répéter à votre enfant le mot et assurez vous qu’il en comprend le sens. 

Une fois cet exercice bien réalisé. Vous pourrez avec les grandes sections jouer aux devinettes des sons voyelles. 

Vous prononcez un mot en ne disant que les sons voyelles.  Attention, c’est un exercice qui n’est pas toujours facile. 

Par exemple:

  • Dans mon jardin, il y a des  ha-i-ots, et des -o-a-es. 
  • Je bois du –o-o-at chaud le matin. 
  • Je fais du -u-o chaque mercredi.
  • J’ai vu une -i-a-e au zoo. 
  • j’ai bien -i-o-é ce matin.
  • Après demain on sera -a-e-i
  • A midi, j’ai mangé du -a-a-i et du é-é-i

Si il est à l’aise, il pourra à son tour vous proposer quelques devinettes. 

 

Journée du 20 mars. 

Bonjour à toutes et à tous .

Aujourd’hui,  je vous propose de travailler en motricité fine et en graphisme avec votre enfant. L’objectif est d’améliorer la tenue du crayon et la mobilité des doigts en travaillant un graphisme de base pour l’écriture : la boucle.

Le graphisme repose sur une bonne tenue du crayon et une bonne motricité des doigts. C’est pourquoi nous allons commencer par un petit échauffement des doigts de ma main.

Activité 1 : échauffement des doigts. 

En cliquant sur le lien suivant vous verrez  comment faire.

https://www.youtube.com/watch?v=BPvT03ecM74

Activité 2 : vivre le geste avec le corps et la main. 

Votre enfant doit d’abord prendre conscience du geste graphique nécessaire. D’abord avec tout son corps puis avec la main.

Pour commencer votre enfant se place debout devant sa chaise. Vous lui demandez de tourner autour de la chaise dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Il peut faire plusieurs tours. L’important est qu’il puisse décrire précisément   ce qu’il fait en se situant bien par rapport à la chaise. 

Ce mouvement du corps vous allez lui demander de le reproduire avec l’index de sa main en tournant de la même façon autour d’un petit objet posé sur la table. Variez la forme de l’objet autour duquel il doit tourner son index et proposez lui des objets de plus en plus petits. Mettez-le au défit d’en faire le tour sans lever ni déplacer son poignet de la table, juste en faisant bouger son index. Cela renforcera sa capacité à bouger les doigts et le fera progresser vers une écriture plus efficace. 

A ce stade votre enfant a surtout réalisé des ronds. Pour arriver à la boucle, il faut reprendre la même démarche mais avec plusieurs chaises disposées en ligne et espacée régulièrement. 

En commençant à gauche et en tournant autour de chaque chaise dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, votre enfant réalise des boucles avec son corps. Pour qu’il en prenne bien conscience, il faut lui faire verbaliser son déplacement avec ses mots à lui comme vous l’avez déjà fait quand il n’y avait qu’une seule chaise.  

A nouveau, ce qu’il vient de vivre avec son corps, il va le reproduire sur la table avec l’index de sa main en tournant autour de petits objets préalablement alignés.  Proposez lui un nouveau défi.  Ne pas déplacer le poignet autour des objets, mais simplement le faire glisser dessous. seuls les doigts ont le droit de tourner autour des objets.

Activité 3 : tracer des boucles au crayon ou au feutre. 

Soyez vigilent quant à la tenue du crayon. 

Vous alignez des objets sur une feuille de papier et votre enfant dessine des boucles autour en reproduisant le  geste appris précédemment. . Comment toujours à gauche et tourne toujours dans le sens inverse des aiguille d’une montre. Il change de couleur  et peut recommencer plusieurs fois . 

Pour affiner le geste, vous pouvez préparer des bandes de papier de différentes largeurs sur lesquelles vous aurez tracé des ronds espacés régulièrement pour des boucles bien rondes ou des petits traits verticaux régulièrement espacés pour des boucles plus allongées.

Veillez toujours à ce que votre enfant ait une bonne tenue du crayon et qu’il fasse bien bouger ses doigts dans la réalisation de ses tracés.

Quand votre enfant sera à l’aise avec le geste du tracé de la boucle, vous pourrez lui proposer d’en couvrir une feuille en essayant de les faire bien régulières.

Pour les grandes sections qui maîtrisent le geste de la boucle il va s’agir de réinvestir leurs compétences dans l’écriture de lettres en cursives.

Je propose de revoir avec eux l’écriture de la lettre l et de la lettre b.

Activité d’écriture GS

On commence par approprier le geste avec tout le corps en tournant autour d’un balai couché sur le sol, en commençant à gauche et en tournant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. On matérialise le parcours effectué avec une cordelière . Le dessin obtenu ressemble  à la lettre l en cursive. 

On reproduit le même déplacement avec l’index de la main en tournant atour d’une allumette posée sur la table. puis de plusieurs allumettes alignées sur la table. Seul l’index doit bouger. Le poignet ne fait que glisser latéralement sous les allumettes. 

Quand le geste est maîtrisé. Vous pouvez proposer à votre enfant d’écrire la lettre l en cursive entre deux lignes . Intervalle entre les lignes compris entre 2 et 0,8 cm. 

Pour la lettre b en cursive, la démarche sera la même. Mais à droite du balai , vous ajoutez  à un tiers du bas de l’extrémité, légèrement décalé un petit objet rond autour duquel votre enfant devra tourner pour réaliser le « bec » du b cursif. 

IL faut toujours associer l’écriture à la lecture. 

Activité de lecture GS

Demandez à votre enfant de « lire » les lettres qu’il vient d’écrire en cursive. Ce sont des consonnes. « Quel est leur nom ? Quel est leur bruit ou leur son? « 

En cherchant dans des catalogues il pourra découper des images de mots qui commencent par la lettre l et par la lettre b. En les triant montrer à votre enfant  qu’il peut, pour beaucoup d’entre eux , écrire seul et « lire » la première syllabe en cursive si le mot commence par « la, lé, lu, lo , li »  ou bien  « ba, bu, bi, bé,  bo, ,  »  C’est l’occasion de se constituer  un petit répertoire de mots en les collant dans un cahier ou en les réunissant dans des petites boîtes « mots qui commencent parla syllabe  la, l,i le, lé, lo ou lu. »  » Mots qui commencent par la syllabe ba, be, bé, bo, bi, bu »

Exemple : 

  • lapin, limace; gume, lumière, livre, lime, lunettes, logiciel, lotion, losange,  levier; licorne, levure,lacet …
  • biberon, bateau, banane, bassine; bureau, bidon, ret, bonhomme, balançoire ; bavoir, balai, ballon,  bibliothèque, barrette, barrière, ton, bonnet; burin, buvard,bigoudi, bijou ….

La semaine se termine.  J’espère qu’elle s’est bien passée pour vous. 

Bonne fin de semaine. 

A lundi. 

 

 

 

 

Des informations sur l'école de Douces