Historial – Artistes en guerre

Benjamin Rabier

Benjamin Rabier est célèbre pour avoir créé le dessin de la vache qui rit.
Il a aussi écrit les aventures du canard Gédéon.


Pendant la guerre, Benjamin Rabier a inventé une bande-dessinée : Flambeau chien de guerre.Cette bande dessinée permettait aux soldats de se changer les idées en attendant le combat.

Pour les femmes et les enfants qui restaient chez eux, c’était un bon moyen de se divertir.

Flambeau est un héros qui va réaliser des exploits pendant la guerre.

Dans son histoire, Benjamin se moque des allemands, les ennemis de cette époque.


Flambeau a inspiré Hergé, l’auteur de Tintin.

La vie des camps

Jean Launois, Maurice de la Pintière, Pierre Bertrand et Henry Simon ont tous vécu la vie des camps. Ils étaient prisonniers en Allemagne.

La vie était difficile, il y avait beaucoup de prisonniers et pas beaucoup à manger.

Pour se distraire, certains prisonniers peignaient.

D’autres jouaient de la musique, ou à des jeux cartes.

On organisait parfois des pièces de théâtre.

Grâce à ses peintures, on apprend beaucoup de la vie à cette époque.

Guillaume et Venise

Les monuments aux morts

Au musée, nous avons vu des monuments aux morts.

Il s’agissait de reproductions car les originaux sont restés dans les communes.

Un monument aux morts c’est un monument qui sert à rendre hommage à ceux qui sont morts pendant :
– la première guerre mondiale (1914-1918)
– la deuxième guerre mondiale (1939-1945)
– la guerre d’Indochine (1946-1954)
– la guerre d’Algérie (1952-1962).

Sur le monument aux morts, il  est inscrit la liste des personnes qui sont mortes pendant la guerre. Ici, c’est le monument aux morts d’Olonne sur Mer.


Le monument aux morts de Rosnay représente les femmes qui restaient chez elles pendant la guerre.


-elle est à côté d’une tombe .

On se réunit près des monuments aux morts à deux dates :

– le 11 novembre qui marque l’armistice de la première guerre mondiale

(11 novembre 1918).

– le 8 mai qui marque l’armistice de la seconde guerre mondiale

(8 mai 1945).

Des artistes à l’arrière de la guerre

René Rousseau-Descelle est un artiste qui n’a pas participé à la guerre.

Mais il a imaginé ses peintures car des soldats lui ont tout raconté.
Pour réaliser son tableau, dans un premier temps,
1)     Il a recueilli des témoignages.
2)    Il a réalisé des croquis de soldats.3)    Puis il a dessiné le décor.
4)    Enfin, il a placé ses personnages sur son décor.
La bataille de Mondement (1918) René Rousseau Decelle

Maxence et Kylian

Ce contenu a été publié dans Classe de cycle 3, Histoire, Projets, Sorties, Vie de classe. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.