Grandir en U.L.I.S et puis s’en aller…

Je suis Marie et je suis une enfant trisomique, je le sais, et à l’école Clairefontaine, je suis vraiment bien et très heureuse mais je vais vous quitter aussi. Ca fait 6 ans que je suis en U.L.I.S et j’ai appris plein de choses. Je sais lire, je sais compter et je connais toutes les adresses des maîtresses aussi car j’ai une mémoire incroyable et que je parle avec elles sur la cour de l’école.

Au début, quand j’étais petite, je me cachais dans l’école, ma maîtresse était affolée et me cherchait partout. Elle a couru ma maîtresse, je suis une vraie coquine et je le suis toujours mais j’ai grandi depuis, je ne le fais plus, je fais d’autres choses mais c’est plus rigolo et ça fait rire ma maîtresse.

Cette année, j’aime bien surtout quand elle me tend la main pour venir me chercher pour aller dans la classe, je l’attends sa main parce que c’est ma dernière année dans cette école et vous allez me manquer. J’ai aussi une chance incroyable parce que ça me rend triste de partir et ce n’est pas facile de quitter ma classe : des parents extraordinaires, un petit frère merveilleux, des grands parents que j’aime trop et le souvenir aussi de la classe de Madame Morineau où je me sentais bien. Je suis allée aussi dans la classe de Mr Allaire quand ma maîtresse était en réunion et il est trop gentil. Merci aussi à Audray, Valérie, Nadine et Rachelle qui m’ont accompagnée dans la classe ou à la cantine. Je m’en vais.

Marie, une pirate exceptionnelle et inoubliable !

Ce contenu a été publié dans Ulis. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Grandir en U.L.I.S et puis s’en aller…

  1. Ollivier Yves dit :

    Un grand merci à toute l’équipe pédagogique de l’école Clairefontaine qui a encadré Marie pendant 6 ans. Tout n’a pas toujours été simple, mais Marie a commencé, avec vous et en particulier Isabelle, à tracer sa voie.
    L’avenir de Marie passe maintenant par l’IME Malécot et sa classe externalisée à l’école Gérard-Philippe. Mais il est une chose dont je suis sûr, c’est que Marie ne vous oubliera pas.
    Merci encore.
    Le papy de Marie.

  2. isabelledemeurant dit :

    Je suis très touchée par vos mots. Merci ! Marie va me manquer terriblement, quelle aventure merveilleuse avec elle ainsi que dans l’école parce qu’elle est extraordinaire, c’est un rayon de soleil pour nous. Elle part. Elle a intérêt surtout à revenir l’année prochaine me parler comment ça va. Lorsqu’ils arrivent dans ma classe, ce sont déjà princes et princesses. Ils en ressortent reines et rois mais avec des larmes dans les yeux. Un joli cadeau que j’ai envie de partager avec des grands parents exceptionnels !

    Petite Marie, je parle de toi
    Parce qu’avec ta petite voix
    Tes petites manies, tu as versé sur ma vie
    Des milliers de roses

    Petite furie, je me bats pour toi
    Pour que dans dix mille ans de ça
    On se retrouve à l’abri, sous un ciel aussi joli
    Que des milliers de roses

    (Francis Cabrel)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *