Archives pour la catégorie CM1-CM2

Chevaliers, châteaux-forts et bataille d’Orléans

Invente-toi un personnage du moyen-âge. Décris qui tu es, qui est ta famille et ta cérémonie d’adoubement que tu as vécu hier et qui a fait de toi un chevalier. Dans une dernière partie, décris enfin le château du seigneur que tu vas rejoindre et la vie que tu vas y mener.

Ton personnage est maintenant chevalier et vit dans un château-fort au service d’un seigneur. Nous sommes en 1428. A l’appel de Charles VII, tu dois rejoindre avec ton seigneur les armées du roi de France pour délivrer la ville d’Orléans assiégée par les anglais. Raconte ton histoire.

Voici vos productions les enfants! Attention amis lecteurs, les éventuelles erreurs d’orthographe n’ont pas été corrigées. Bonne lecture et bon voyage dans le temps!

DEVENIR CHEVALIER

Je suis un chevalier je me nomme Pierre Lance L’eau.Ma famille est riche très riche. Ils m’ont laissé à 7ans en tant que page chez mon parrain . J’ai progressé en tant qu’écuyer chez mon oncle Robert pour devenir chevalier.

A 10 ans je devient écuyer , je m’occupe des chevaux, prépare les habits de mon oncle et je l’aide à se vêtir. Hier à 20 ans j’ai fait la cérémonie de l’adoubement. Mon oncle, seigneur du château d’asgarde me donne la collée, j’ai reçu une armure, un casque, une épée, une côte de maille, un bouclier, une lance et un cheval.

Le château de mon seigneur est immense, il a des meurtrière partout, il a 13 tours 1 pont-levis, des douves avec à l’intérieur des ronces, 2 gardes sont de chaque cotés du pont-levis.Je vais combattre pour le seigneur protéger la veuve, les orphelins, être loyal envers le seigneur, et être poli.

Amandio

Amandio
Dans cette photo il y a deux intrus et un anachronisme. Saurez -vous les retrouver?
Amandio

Je m’appelle Jean. Je suis le fils d’un paysan serf. J’ai eu la chance d’être devenu un chevalier. Ma famille est très pauvre et elle est au service du roi. Ma cérémonie de l’adoubement s’est déroulée hier. Le seigneur m’a tapé sur l’épaule. J’étais chevalier. Le lendemain matin, je suis parti dans un autre château – fort au service d’un seigneur. Il m’a bien accueilli. Il m’a dit que je serais sur un cheval. J’étais trop content. Le château – fort était magnifique. Il y avait trois douves. La première (en partant du château) avait un pont – levis gardé par deux chevaliers. Les deux dernières n’avaient pas de pont-levis mais un espace très étroit. Dans chaque douve, il y avait une trentaine de piranhas. Quelques mètres après la dernière douve, un mur de quarante mètres de hauteur entourait le château-fort. En plus, il était tout lisse! Vraiment, ce château-fort était incroyable… Alec

Alec

Je m’appelle Pierre, je suis brun et j’ai 14 ans.

Je suis issu d’une famille noble de Vendée.

Hier, j’ai fait ma cérémonie d’adoubement.Il y avait ma famille et le Seigneur, qui m’avait beaucoup entraîné. C’est grâce à lui que j’ai pus devenir chevalier.

J’ai reçu un cheval noir, une épée et un bouclier. Nous avions organisé un buffet en l’honneur de la cérémonie. Maintenant que je suis chevalier, j’ai le choix de partir au service du Seigneur que je souhaite servir.

Le château de mon seigneur est situé tout en haut d’une colline rocheuse près d’un bois et d’une carrière. Je le protégerai, y mènerait une vie paisible. (Basile)

Basile
Basile

Si j’étais un chevalier
J’étais une jeune paysanne , qui rêvais d’être chevalier
mais je ne pouvais le devenir. Car dans mon village, on
avait besoin de moi, c’est moi et mon père qui faisaient a
manger .
Les hommes et les femmes étaient tous égaux (seulement
dans le village), mon père était cuisinier, ma mère
bûcheronne, mon frère s’occupait des animaux, ma soeur
était marchande de vin et moi, Lisa, j’aidais mon père à
distribuer les plats.
Tous ces gens vivaient heureux grâce à moi, car c’est
moi qui ai dis que nous sommes tous pareilles et égaux!
Je suis respecté (seulement dans le village) et on me disait
souvent merci quand on me croisais les jours ou je faisais la
cuisine.
Mais Tristan et sa bande étaient jaloux ; donc il faillait
bien qu’ils m’accusent pour prendre ma place .Alors il avait
envoyé un message au roi qui lui a envoyé une dizaine de
soldats et un chevalier pour aller me chercher pour un crime
que je n’avais même pas commis.
Le chevalier a demandé a Tristan quel crime j’avais fait,
sauf que Tristan pensait qu’il allait m’embarquer sans poser
de question sauf que non !
Donc Alexandre de Montfort (je l’avais reconnu) a arrêté
l’accusateur, avant de repartir ma soeur lui a dit que j’avais
quelque chose a lui demander. Mais de quoi elle parle ?
Je ne suis pas aux courant!
Et là elle m’avait fait un sourire en coin …
Elle voulait que je lui demande si je pouvais faire un
apprentissage. Il a dit que j’avais l’air d’avoir bon coeur et il
a dit oui donc je suis partit toute contente. On m’a fait
visité le château, les meurtrières, le donjon, les cuisines…
Le château est énorme et les murailles très longues.
Après les premiers apprentissages, les jeux brutaux de
l’enfance, le temps de pages était terminé et je suis devenu
écuyère, c’est Alexandre de Montfort qui m’a apprit a être
un bon chevalier et c’est aussi lui qui m’a adoubé.
Ça c’est passer exactement comme je l’imaginais : ma
famille, le village, tous les chevaliers du royaume et le roi
étaient présents mais je ne m’attendais pas a ce que Tristan
soi là !
Ensuite je suis partie avec Alexandre à la guerre, nous
sommes revenus tout les deux ensanglantés, mais quand on
se regardait on rigolait, il avait un gros bleu sur la joue et
du sang coulait de son front ; il avait une sale tête !
Alors que moi je ne saignais que du bras ,on s’amusait bien
tout les deux.
Mais un jour il est mort sous mes yeux, tué par son pire
ennemi, j’ai lancé mon épée jusque à l’autre bout du champs
de bataille, elle a attéritssur la poitrine de celui qui l’a tué.
J’ai continué d’être chevalier, je ne sauvais pas de princesse
ni de seigneur riche mais je protégeais les paysans et ma
famille.
En réalité un chevalier ne peut quitté son ordre mais le roi
m’a autorisé a quitté le palais car j’ai terminé la bataille de
la mort de mon ami ;
Et depuis que je suis devenue chevalier le royaume gagne
toutes les guerres .
Je m’appelle Lisa, je suis la seule femme a être devenue
chevalier et je protégerai les gens que j’aime jusque à ma
mort et après je rejoindrais mon meilleur ami au paradis.
FIN
Zoé Vion

Charles Edouard
Charles Edouard
Emie
Emie
Enzo
Enzo
Thibault
Romane
Romane
« Bonjour, je m’appelle Gustave et mon nom de famille est De Grande Cour »
J’ai 14 ans et 249 jours et je fais 1,82 mètre. J’ai les cheveux roux et bouclés. Je suis un Chevalier.
J’ai deux frères, Georges et Charles et trois sœurs, Adalbuge, Isabo et Guenièvre. Mes frères ont sept et onze ans et mes sœurs trois, neuf et seize ans. Ma mère s’appelle Rainette, elle a quarante-sept ans et mon père s’appelle Justin mais il est décédé.
Hier c’était mon adoubement, j’étais heureux de devenir adulte et Chevalier ! Quand on m’a donné l’épée, je l’ai fait tomber… Mais je me sentais plus fort. C’est Jean-René qui m’a adouber, c’est aussi mon entraineur !
Je vais aller au château de St Pierre pour devenir chevalier du seigneur Christophe de la Garde. J’espère que j’y arriverais ! Il y a quarante et une chambres mais trente-sept personnes y habitent, dont dix-sept servantes. Le seigneur et sa dame on quatre enfants donc il y a quinze chevaliers ou gardes ! Le château est gigantesque, il y a quatre donjons et le pont levis fait six mètres de hauteur et trois de largeur. Je suis très excité !!! Je vais m’occuper de garder le château, m’entrainer, faire la guerre, etc…
Plus tard, j’aimerais devenir un grand seigneur, avoir ma femme et huit enfants. (Zoé H)
Zoé H
Kim
Lolyna
Lolyna
Lolyna
Lucas
Lucas
Si j’étais un personnage du moyen âge, je l’appellerai Noémie, je serai un chevalier avec une armure bleue et un bouclier vert.
Ma famille est composée de 3 frères : Simon, Nino et Ronan, de 5 sœurs : Lila , Mia, Caroline , Lilou et moi. Soit 10 membres avec mes parents Julie et David.
Ma cérémonie d’adoubement sera parfaite avec un grand buffet : sanglier, cochon et cerf au menu.
Je rejoindrai le seigneur qui m’a formé.

En photo le château que j’ai réalisé uniquement avec des cartons de récupération. Noémie
Noémie

Je m’appelle Naël, je suis un écuyer de 14 ans, je viens d’une famille modeste. Hier, le seigneur m’a adoubé. Pendant la cérémonie, je me tenais droit, le seigneur m’adoube en me donnant la collée : une forte tape au niveau de la nuque.

Il me donne les équipements: un bouclier,une épée et les éperons .

Maintenant ,je suis chevalier.

Le château est fait en pierre et en bois. Il est construit sur un lieu élevé . Il est fortifié par un mur d’ enceinte, on y entre par un pont-levis .

En tant que chevalier je dois repousser les attaques ennemies, protéger le seigneur et les habitants du royaume.

Je vais partir pour Orléans à cheval avec mon seigneur. J’enfile mon haubert(Cotte de maille), ma tunique,mon fourreau en cuir. Je mets mon heaume et je prends mon écu et mon épée. (Naël)

Naël
smart
Morgan

MON HISTOIRE DE CHEVALIER

Partie 1

Si j’étais un chevalier, je m’appellerais Morgan, j’aurais des yeux bleus et les cheveux courts. J’aurais un cheval marron. Mon papa serait le chevalier le plus fort du monde. Maman serait agricultrice avec ma sœur. Mon frère serait aussi un chevalier.

Ma cérémonie d’adoubement s’est passée hier à 13h00. Le seigneur Charron m’a donné mes armes. J’ai eu une épée, une armure, un casque, un bouclier et tout était en or. J’étais très fier de moi. Je resterais avec le seigneur où je suis, comme mon frère et mon père sous le blason de l’Aigle royal.

Pendant la vie que je vais mener, je me mettrais en alliance avec les châteaux voisins. (Morgan)

Lowan
Margaux

La chevalière
Je m’appelle Lucie je suis une chevalière, enfin je ne le suis pas encore, ce sera ce soir à la fête de l’adoubement. J’ai 16 ans, ma jument s’appelle Kaly sa race est haflinger et elle est très belle. Le château et très beau. Mon papa s’appelle Hugo, ma maman s’appelle Léonor ma soeur EloÏse et mon frère Amory. Le château a un pont-levit, la cuisine est grande et les chambres aussi sont grandes. Le jardin est immense. Toutes les personnes sont gentilles.
La Reine s’appelle Morgane le Roi Louis.
Vivement ce soir !!
Parfois je couds des robes pour les jeunes filles qui me le demandent et aussi quelques-unes pour moi. Je couds aussi des costumes pour les jeunes garçons.
Je me promène aussi avec ma jument KALY dans la forêt pour ramasser du bois ou autre, et vu que je serai chevalière ce soir, demain je commencerai les tournois.
La forêt n’est pas très loin comme ça on peut récupérer plus de bois.
La fête va commencer dans trois secondes. Je serai chevalière.
Trois, deux, un, me voilà CHEVALIERE !
Je vais pouvoir faire des tournois mais aussi des combats. Je vais aller chercher une épée mais aussi un bouclier et ma jument KALY.
Dans la salle des boucliers et des épées c’est très grand et les box des chevaux aussi.
Me voilà chevalière et ma nouvelle vie va pouvoir commencer.
A moi les tournois !!! (Margaux)

Simon
Simon

Créer un hôtel à insectes

Nous avons construit un hôtel pour abriter les insectes et habitants de notre jardin: coccinelles, fourmis, abeilles, mouches, araignées, moustiques …

Pour cela, nous avons utilisé: des bouts de bois, de la paille, des cailloux, de la tuile pour séparer les endroits , de l’herbe séchée, des feuilles de palmier et des écorces d’arbre.

Les oiseaux apprécieront!

Et voici un acrostiche pour l’accompagner:

Hanneton
oiseau
tourterelle
escargot
limace


Arbre


Invertébré
nid
scarabée
érable
coccinelle
têtard
eau
saison

Robin et Amandio

La Grande Lessive du 26 mars

Lydia
Lesly
https://www.lagrandelessive.net/a-vos-fenetres/
Cyan
Miki

Les Incos CM1/CM2

Nos votes et nos productions artistiques dans le cadre de la classe à la maison.

Je veux voter pour « Suzanne aux oiseaux ». J’ai trouvé ce livre triste, émouvant et un peu joyeux. Les images sont très jolies. Le titre a été bien imaginé (Suzanne aux oiseaux). Les prénoms sont très bien choisis. L’histoire m’a touchée. (Noémie)

Noémie

Suite au défi incorruptible j’ai décidé de voter pour « l’incroyable histoire du mouton qui sauva une école ».

J’ai voté pour lui car il y avait un peu de toutes les émotions, et aussi car c’est drôle que ce soit un mouton qui arrive à sauver une école. En plus, Vincent le mouton est rigolo et il aide tout-le-monde, c’est pour ça que j’aime ce personnage ! Cette histoire est, je trouve, intéressante à lire pour les enfants comme pour les adultes. Mon moment préféré, c’est quand Vincent le mouton  trouve un mot et le donne à Jeanne (la fille du maire) et quand elle le lit, se rend compte que c’est le ministre qui l’a écrit  en disant que l’école de Moutonville peux continuer. C’est aussi drôle de se dire qu’un mouton est un élève, qui travaille et apprend comme les autres. Par contre, je trouve que la condition des trente élèves minimum n’est pas correcte, (même si je sais qu’elle n’existe pas), car les enfants sont obligés de déménager ou d’aller en pensionnat, alors qu’ils ne le veulent pas. Mais sinon, j’ai adoré ce livre ! Et aussi une dernière chose que j’ai aimé, c’est que ce soit un roman avec quelques images et ça, je trouve que c’est bien. (Zoé H)

Zoé H
Zoé H

Le livre que j’ai choisi c’est :Mon chien, Dieu et les Pokétrucs . Les deux thèmes parlent de solidarité et de guerre. Pauline est la narratrice, c’est une fille de presque mon âge. Elle va accueillir une famille de syriens dans sa maison car dans leur pays c’est la guerre. Zein est la plus grande des deux enfants syriens, elle a presque le même âge que Pauline.

Au début, Pauline était jalouse car Zein est dans la même école et la même chambre qu’elle. Elle est jalouse car elle trouve qu’on s’occupe plus de Zein que d’elle . Pauline se rend compte que Zein est gentille . Zein ne parle pas très bien français, elle fait quelques erreurs, ça amuse Pauline . Par exemple elle dit : « Je peux feuille . » au lieu de «Est-ce que je peux avoir une feuille . » , ça amuse Pauline . Elles deviennent copines .

J’ai choisi ce livre car je le trouvait rigolo à lire . Il parle un peu d’amitié et ça j’aime bien. Il parle aussi de la guerre, ça j’aime moins, moi je préfère la paix . Cette histoire se finit bien comme j’aime. (Naël)

Naël

Le mouton qui sauva une école: Cette histoire m’a plu avec le mouton qui sauva l’école en convainquant le ministre de l’éducation nationale.Le ministre est drôle parce qu’il n’est jamais contant. Le livre est passionnant parce qu’un mouton qui travaille dans une école c’est du jamais vu. L’histoire est un peu triste, il n’y a pas beaucoup de boutiques pour prendre soin de soi  sur cette île. L’instant d’un élève qui traite madame l’inspectrice en « Madame bouche-cousue » avec le dessin à côté est drôle. (Lolyna)

Lolyna

Moi, le livre que je préfère dans ces livres, c’est » Suzanne aux oiseaux « . Je l’aime parce que ça m’a touché quand Suzanne offre la bague que son mari lui avait offert à Nadim car elle savait qu’elle allait mourir. Vu que Nadim n ‘avait pas d’argent je pense qu’elle voulait l’aider .
Nadim l’a vendue quand il a vu que Suzanne ne venait plus au parc . Avec l’argent il a acheté une petite roulotte qu’il a appelé « Suzanne aux oiseaux « .
Il vend des bonbons au miel, des gâteaux et des graines pour les oiseaux dans le parc. (Isie)

Isie

Le mouton qui sauva une école: J’ai bien aimé ce livre car il est drôle. Aussi j’aime bien quand le ministre est avec le mouton, quand il se réfugie dans une petite cabane en bois au milieu de nulle part. Aussi il y a le moment où l’inspectrice arrive dans l’école de l’île aux moutons et quand les enfants l’ont appelée « bouche cousue ». Il y a aussi le ministre qui a toujours froid et est un peu ronchon. Il y a le moment où le ministre vient juste d’arriver sur l’île aux moutons. Et où il prit le pull de Vincent le mouton. Et grâce à Vincent l’école de leur île est sauvée et du coup il y a bien 30 élèves. Voilà pourquoi j’aime bien ce livre. (Enzo)

Enzo

J’ai bien aimé l’histoire du mouton qui sauva une école parce que cela m’a fait rire quand le « vétérimaire » a inscrit son mouton à l’école. J’ai aussi beaucoup aimé le jeu de mot « vétérimaire = vétérinaire + maire ». (Thibault)

Thibault

Mamie gâteau s’emmêle le tricot: Côme connaît beaucoup plus de mots que les autres enfants mais il les mélange. Exemple : Côme a vu une mouche se poser sur le pot de confiture et il a dit : « Ho, un oiseau ».

La mamie de Côme a une maladie qui s’appelle Alzheimer. Exemple: Un jour mamie madeleine croyait qu’ont était lundi alors qu’on était mercredi.

J’ai aimé cette histoire parce que le roman était un peu rigolo mais triste des fois. Je ne savais pas que certaines personnes vivaient cette maladie. (Lucas)

Mon livre préféré des incos est « La princesse aux doigts d’or », car j’ai bien aimé l’histoire. Le moment que j’ai préféré c’est quand les médecins expliquent pourquoi la princesse n’arrive plus à dessiner des oiseaux. Mais ce qui m’a vraiment plu dans ce livre ce sont les illustrations.  (Jules)

Jules

Mon livre des incos préféré est Suzanne aux oiseaux parce que ça me fait penser au banc de l’amitié de l’école, parce que j’adore les oiseaux et parce que c’est triste. L’objet représentant mon livre préféré est un oiseau en perles « hama ». (Romane)

Romane

Ce livre m’a plu, parce que ça raconte l’histoire de Suzanne aux oiseaux. Tous les jeudis elle va sur son banc au parc. J’ai aimé le moment où elle donne des graines aux oiseaux parce que ça me fait penser à moi quand je donne à manger à mes hamsters.

Le passage que j’ai aimé aussi c’ est quand elle rencontre Nadim et qu’elle lui parle de son mari car elle lui raconte ce qui s’est passé pendant la guerre. (Kim)

Le livre que j’ai choisi est « Suzanne aux oiseaux » parce que j’aime bien l’histoire et les images sont jolies. Ce qui m’a plus dans cette histoire c’est que je la trouve émouvante car Suzanne décède de vieillesse et son mari décède à la guerre. (Sarah) 

Mon livre préféré des incos est « le mouton qui sauva une école ». Je vote pour ce livre car tout d’abord j’adore les romans, ensuite parce que cela a un rapport avec l’école et j’adore l’école et les animaux, et enfin parce qu’il a un rapport avec le ministre de l’éducation nationale donc ça nous concerne. Ce livre, on peut s’en faire un film dans la tête donc on peut mieux le comprendre. Mon moment préféré est quand l’inspectrice revient dans l’école quand Vincent est la dans la classe et qu’à la fin elle découvre que le nouvel élève est un mouton.Le moment qui ma fait le plus rire est quand le maire (vétérimaire) met son écharpe du mauvais côté. (Charles-Edouard)

Charles-Edouard

Je vote pour Suzanne aux oiseaux car cette histoire est émouvante. Et parce que les personnages sont sympas. Le plus émouvant pour moi c’est quand Suzanne donne sa bague à Nadim et que Nadim la vend pour s’acheter une roulotte. J’espère que Suzanne aux oiseaux gagnera. (Lorenzo)

Mon livre préféré de la sélection des incorruptibles est l’incroyable histoire du mouton qui sauva une école. Je l’ai préféré aux autres car il est comique et ça évite d’être sévère comme le 1er ministre. En art plastique, je vais créer un mouton en land art. Je vais récupérer de la laine de mouton, la tête et les pattes je vais les fabriquer avec des feuilles ou fleurs.

En choisissant j’ai hésité avec Suzanne aux oiseaux, Mon chien, Dieu et les Pokétrucs et Mamie Gâteau s’emmêle le tricot. Suzanne aux oiseaux : Car j’ai trouvé ce livre émouvant donc ça m’a plu. Mon chien, Dieu et les Pokétrucs : Car c’est drôle (autant que l’incroyable histoire du mouton …) et pour moi c’est une sorte de morale « il faut aussi s’aider pendant la paix ». Mamie Gâteau s’emmêle le tricot : Car c’est (encore) comique et intéressant: j’ai appris ce qu’est la maladie d’Alzheimer … (Emie)

Emie

Le livre des incos que j’ai préféré c’est « L incroyable histoire du mouton qui sauva une école » parce-que c’est drôle un mouton qui sauve une école. en plus Le ministre est un peu grognon et c ‘était drôle. Et que à la fin il décide de ne pas fermer l’école de  Moutonville. (Amandio)

Amandio

Voici mon vote pour les incorruptibles : L’incroyable histoire du mouton qui sauva une école. J’ai voté pour ce livre car c’est un roman et que j’adore lire. Ma page préférée c’est quand le ministre qui n’aime pas les animaux est enfermé dans la maisonnette avec Vincent le mouton et qu’il ouvre son cadeau pour mettre son pull de laine. J’ai choisi ce livre car c’est une histoire au bord de la mer et j’aime ces livres là. Je trouve que le moment le plus drôle de l’histoire c’est quand le ministre ne peut pas repartir de l’île. (Alec)

Alec

Le livre que j’ai préféré c’est « l’incroyable histoire du mouton qui sauva l’école » car je l’ai trouvé drôle. Mon moment préféré est celui quand la maîtresse est étonnée de voir un mouton dans l’école. Mais celui qui m’a vraiment plu c’est quand le maire de Moutonville attend le ministre avec son écharpe du côté rouge vers le cou. Il y a aussi d’autres moments. (Basile)

Basile

J’ai préféré « mamie gâteau s’emmêle le tricot » parce que c’est drôle. On rigole quand Côme mélange tous les mots qu’il connaît, ce qu’il dit n’a pas de sens. La mamie de Côme perd la tête. Elle cherche souvent ses affaires et elle croit que c’est un fantôme qui lui prend, alors qu’elle les a posées autre part. En fait elle a la maladie d’Alzheimer et oublie des choses. (Morgan)

Morgan

Pour les Incos, le livre que j’ai préféré est « Suzanne aux oiseaux », parce qu’il était très bien. J’ai beaucoup aimé les illustrations car les couleurs sont très belles. L’histoire était jolie, émouvante et super bien!Voila pourquoi j’ai choisi ce livre. (Margaux)

Mon livre pour le quel je vais voter c’est « l’incroyable histoire du mouton qui sauva une école » car il est très drôle. Le moment que je préfère c’est quand l’institutrice se rend compte que Vincent le nouvelle élève est un mouton !!ᅠCertaines images sont aussi très jolies. Ce qui est dommage sur les albums c’est qu’ils se lisent trop vite! Mais les dessins sont super beaux. Ce qui est encore plus bizarre c’est que cette histoire est vrai! J’ai choisi ce livre car j’adore les romans. (Océane)

Emanuel
Solene

Je vote pour « Suzanne aux oiseaux » car cette histoire m’a beaucoup plu et elle parle de pauvreté, d’exil. J’aime bien ce livre car on sent que Nadim fait confiance à Suzanne et Suzanne fait confiance à Nadim en lui offrant sa bague de fiançailles. Avec cette bague il s’achète une caravane en pensant à Suzanne car il l’appelle Suzanne aux oiseaux et tous les jeudis, sauf quand il pleut, elle vient donner à manger aux oiseaux dans le parc sur son banc préféré. Suzanne a aidé Nadim plus d’une fois dans l’histoire. J’ai aussi hésité avec « le mouton qui sauva une école » mais je préfère Suzanne car elle parle de choses que j’aime, les oiseaux et la nature qui me fascinent. (Simon)

Simon

Je vote pour « Rosie Pink » parce que ça m’a touché l’histoire des mauvaises herbes. (Lou-Eline)

Lou Eline
Le livre des Incos que j'ai préféré c'était "L'incroyable histoire du mouton qui sauva une école".
Le plus impressionnant et rigolo c'est qu'un mouton arrive dans une école. J'ai bien aimé aussi le surnom du maire, on le surnomme "vétérimaire". (Vicenzo)
Vicenzo

Pour cette année certains livres me plaisent et d’ autres moins. Mais un livre m’a beaucoup plu il s’ agit de « L’ Incroyable Histoire Du Mouton Qui Sauva Une Ecole ». Pourquoi? Parce que j’ ai adoré le fait que Vincent soit devenu un élève. Je ne  pensais pas qu’un mouton puisse sauver une école, je pensais plutôt qu’un nouvel élève allait emménager sur l’ île. J’ ai également apprécié les dessins très rigolos de Pauline Kerleroux.

J’ ai moins aimé La Princesse Aux Doigts d’Or, Suzanne Aux Oiseaux et Rosie Pink car ce ont des albums et je préfère les romans. (Lowan)

Lowan

Les ateliers du banc de l’amitié

Le mardi 28 janvier, toute l’école a participé aux ateliers du banc de l’amitié. Il y avait 8 ateliers, dont 5 dans les classes et 3 autres dans le hall, le couloir et la salle de motricité. En tout il y avait 16 groupes avec des élèves de chaque classes et des parents pour nous aider. Nous avions 5 minutes pour nous rendre à un autre atelier. Il y avait des jeux, de la relaxation, de la danse, du dessin et de la discutions.

Atelier Danse

La danse s’est déroulée dans la classe d’ Anne. C’est elle qui nous a montré la chorégraphie,la danse s’appelle «holika». Au début nous avons regardé une partie ; celle que nous avons apprise. La voici :

  • une caresse en haut puis une autre en bas
  • une caresse en haut puis on tourne sur nous même
  • ciseaux ouverts/fermés à gauche puis à droite (2 fois)
  • des gestes libres avec nos bras

Tous le monde a dansé, même les plus petits! Nous allons retenir nos pas de danse car nous la referons à la fête de l’école.

Lorenzo, Romane et Zoé V

Atelier Discussion

Les élèves les plus jeunes avec Laurence et l’histoire « La grosse colère »

Pour cet atelier nous étions assis à des tables et nous discutions de sujets importants, comme par exemple :

  • deux camarades se disputent et vont sur le banc de l’amitié pour discuter de leur situation
  • si un enfant est tout seul, qu’allons nous faire  Ensuite , nous avons essayé de répondre à ces questions et nous avons trouvé plusieurs réponses. Après nous avons imité ces situations sur un banc pour voir nos réactions .

Nous avons trouvé ça très intéressant. Cela nous a permis de bien réfléchir au fonctionnement du banc de l’amitié et à comment faut-il réagir si quelqu’un y est assis car il faut aller le voir.

Zoé H, Luna et Basile.

La fresque collective

La fresque est un atelier collectif.

Cet atelier s’est produit dans le hall de l’ école. Le but était de nous dessiner sur une grande page blanche. Nous devions nous reproduire au crayon de papier. Puis repasser tout cela avec un feutre noir. Ensuite nous avons colorié nos dessins. Après on devait écrire nos prénoms près de notre coloriage.

Nous retenons que c’est un atelier qui nous permet de nous voir comme nous sommes. On peut aussi voir comment nos camarades se voient. C’était amusant quand on se montrait nos dessins. Ce qu’on en pense c’est que c’était un exercice très intéressant et que l’on pourrait le refaire.

Vicenzo, Lolyna, Solène et Lowan.

La sophrologie

Les plus jeunes sont allés avec Julie pour un travail de yoga.

Nous sommes allés dans la classe de Céline, et nous avons enlevé nos chaussures. Nous avons demandé ce qu’est la sophrologie? Réponse: c’est un moyen de se détendre, en respirant par le nez, lentement.

On avait un doudou pour le poser sur le ventre, qui nous a permis de sentir notre ventre gonfler quand on respirait lentement. On s’était mis à l’aise en s’allongeant sur un tapis de relaxation. Gwenaëlle nous a raconté une histoire calme que l’on devait imaginer en fermant les yeux. Celle-ci parlait d’un nuage, nous sommes montés dessus tout en suivant un oiseau. Nous sommes descendus du nuage, puis nous nous sommes réveillés tranquillement tout en nous étirant.

Cette séance a été très reposante et relaxante.

Naël ,Isie et Margaux

La construction en kapla

Cette œuvre consiste à réaliser une construction à base de kaplas. Une équipe a réalisé une première œuvre en kapla puis une autre équipe a ajouté son œuvre et ainsi de suite.

À la fin, l’oeuvre ressemblait à un grand garçon. A coté de lui il y avait une maison, un bateau et un chien.

Nous en avons pensé que c’était très bien parce que tout le monde avait des idées et que chaque enfant participait. Ce qu’il faut en retenir, c’est que tout le groupe doit participer pour construire de belles oeuvres.

Shalone, Jules et Alec

Jeux de société

Il se déroulait dans la classe de Cindy. Il y avait 4 jeux coopératifs:

  • «Playa Playa», un jeu de ramassage des déchets.
  • «Sur la banquise», il faut traverser avant que la banquise fonde.
  • «Les pirates», il faut chercher 3 trésors avant que les pirates arrivent.
  • «Le loup», il faut remplir sa plaquette avant que le loup s’habille complètement.

Au début,les accompagnateurs expliquaient les jeux aux élèves,puis on y jouait.

Nous retenons que même dans les jeux il faut rester coopératifs.

Cela nous apprenait à s’aider et ne pas dire «Oh non, tu as pioché(e) la mauvaise!» et se disputer alors que c’est le hazard qui choisit. Nous apprenons tous en jouant.

Emie, Noémie et Sarah

Le cadavre exquis

Nous avions une banderole de feuille de papier plié (une partie de la feuille chacun).

Nous dessinions chacun notre dessin qui rejoignait le dessin précédent, les dessins n’avaient rien à voir.

Puis quand on a déplié les banderoles ça a donné une suite de dessins.

C ‘était assez intéressant de voir ce que chacun a pu faire (des maisons, des jardins etc…). Mais tout à la suite ça leur donnait un aspect plus original. On doit retenir de cet exercice qu’en mélangeant plusieurs éléments différents nous pouvons obtenir quelque chose de plus intéressant et amusant.

Simon et Charles-Edouard

Le banc et la farandole de l’amitié

Le banc de l’amitié

Il s’agit d’un banc, un banc qu’on a appelé le banc de l’amitié. Il sert à s’asseoir quand on ne se sent pas bien, quand on se sent seul. Nous avons décidé de le décorer avec nos empreintes de main. Il fallait se peindre la main avec de la peinture!

Puis on a posé la main sur le banc. Quand on l’a soulevée, on a pu voir notre empreinte.

Nous avons trouvé que c’était bien de décorer le banc de l’amitié!

Tous les élèves ont posé leur main pour montrer que le banc est à tout le monde.

Ce qu’il faut en retenir c’est que quand on ne se sent pas bien et quand on se sent seul, on s’assoit sur le banc de l’amitié.

Les fanions

Les fanions sont des petits drapeaux en tissu qui servent à décorer. On les a décoré avec des crayons de couleur, pour faire une guirlande pour décorer l’école.

On a trouvé que c’était bien et joli.

Amandio, Thibault et Emanuel

Le pont de singe

Le pont de singe est un jeu coopératif.

Son but: Il faut construire un pont avec des chaises pour ne pas mettre les pieds dans la rivière.

Les règles: Il faut se passer les chaises puis monter dessus. Le premier enfant pose sa chaise dans la rivière, le deuxième lui passe sa chaise pour la placer à côté. Le second élève passe alors sur la chaise du premier pour rejoindre la sienne, et ainsi de suite jusqu’à rejoindre l’autre côté de la rivière.

Ce qu’il faut en retenir : C’est que le jeu du pont de singe est un jeu d’entraide: il faut s’aider pour ne pas tomber sinon tout le monde perd. Il faut faire confiance aux autres et il faut aider les plus petits. C’était un jeu amusant.

Morgan, Lucas et Enzo

Vivre ensemble : danse collective !


Holikatho

Nos compétences

Lundi 16 décembre, chacun de nous a présenté un objet qui correspond à une de nos compétences. Cela nous permet de mieux nous connaître, de voir que nous sommes tous différents mais aussi complémentaires.

J’ai présenté ma trompette car j’aime la musique et je la pratique. Je fais aussi de l’équitation, une compétence qui se lie avec celle de Zoé H qui, elle aussi, en pratique depuis 8 ans et nous a présenté des trophées qu’elle a gagnés au saut d’obstacles. Emie

Dans la classe plusieurs camarades ont des compétences de réflexion: Lowan avec ses compétences en grammaire, Charles-Edouard avec celles en maths, Lolyna avec ses compétences au billard et moi avec les échecs. Simon

Dans la classe plusieurs enfants ont des compétences sportives comme moi avec la gymnastique: Isie avec la natation, Enzo avec le basket, Basile et Jules avec le foot, Morgan avec le judo, Kim avec la boxe, Lucas avec le BMX, Lorenzo avec le multisport et Amandio avec le ping-pong. Lilou

Moi j’ai choisi de présenter mon stylo plume car j’aime écrire, comme Solène. Cette compétence se lie avec celle d’Alec et de Sarah qui aiment lire et ont présenté un livre. Océane

Ma compétence est d’être créative en couture, comme Margaux avec le scrapbooking, Emanuel avec la parole, Romane avec le chant, Lou-Eline avec la pâtisserie, comme Shalone et Zoé V avec le dessin et comme Thibault avec les Lego technic . Noémie

On a tous des compétences différentes, qui peuvent se rejoindre. Luna est douée pour s’occuper des animaux, Vicenzo pour les jeux-vidéos et moi pour la mémoire! Naël

Ateliers cuisine de Noël

Lundi 16 décembre 2019 le matin, nous avons mélangé les classes pour cuisiner des recettes sucrées d’inspiration asiatique. La dégustation a eu lieu dans la cour l’après-midi !