«

»

Nov 15

Voyage dans le temps : la Préhistoire

Cette année à la maternelle, nous allons voyager dans le temps grâce à l’album fil rouge d’Orianne Lallemand et Eléonore Thuillier que nous lirons petit à petit au cours de l’année :

« le loup qui voyageait dans le temps ».

Loup a découvert dans son grenier un livre magique : dès que l’on tourne une page, on voyage dans le temps !!! Loup a été envoyé au temps des dinosaures ! Mais comme il a failli se faire dévorer par un tyrannosaure ! Il a tourné la page et s’est retrouvé au temps des Cro-Magnons !

 

Nous avons lu l’histoire « CROMIGNON » de Michel Gray pour découvrir comment vivaient les hommes préhistoriques. C’est l’histoire d’un petit garçon qui vit à l’époque de la préhistoire. Il chasse le mammouth.

Voici notre travail en art visuel :

  • Nos hommes de Cro Magnon :

Nous avons froissé du papier kraft, puis défroissé la feuille. Avec des craies grasses marrons et blanches, nous avons frotté la feuille pour imiter les murs des grottes. Nous avons déchiré un morceau de papier imitation « peau d’animaux » que nous avons collé au milieu de la feuille. Puis nous avons dessiné la tête, les bras, et les jambes à la craie grasse noire.

  • Nos mammouths :

Nous avons colorié en marron un mammouth en frottant avec la craie grasse marron. Puis nous avons découpé des petits bouts de laine marron. On a mis de la colle blanche sur le corps du mammouth puis collé les petits bouts de laine.

  • Nos peintures rupestres

Nous avons dessiné des animaux avec des fusains (bois brûlés) à partir de modèles (la maîtresse nous a guidé dans les étapes du dessin) et peint avec des pigments. Comme nous n’avions pas d’ocres, nous avons utilisé des épices.

  • Nos empreintes de main

Nous avons fait des empreintes positives et négatives de nos mains. Pour les empreintes positives, on a mis de la peinture marron sur la paume de la main et appuyé ensuite très fort sur la feuille. Pour les empreintes négatives, on a mis de la colle blanche sur la feuille, puis on a posé notre main dessus. Cécile a ensuite soufflé des pigments (cannelle) sur notre main. Quand on l’enlève, on voit le contour de notre main

Voilà le résultat !