Et de 5 !

Finalement, notre 5e papillon n’a pas souhaité attendre demain ! Il est sorti de son cocon vers 17h aujourd’hui lundi 1er mai. J’en ai profité pour vous filmer son éclosion, un spectacle émouvant que malheureusement je ne peux pas insérer sur le blog de l’école…

Mue du 30avril

Flash info de dernière minute : l’une de nos chenilles issues des oeufs vient d’effectuer sa mue.On commence à distinguer les teintes bleutées à certains endroits.
En revanche, je suis un peu inquiète. Certaines autres ont bien du mal à rester accrochées à leur feuille et sont bizarrement immobiles. J’espère qu’elles ne sont pas malades…

Éclosion des papillons

Vendredi 28 avril 2017 ! Grand jour dans la classe des CM1-CM2 ! Nos premiers papillons ont éclos ! Vraiment impressionnant !
Ils sont désormais 4 ! Deux mâles et deux femelles, qui,depuis leur retour sur leur lieu de vacances pour un long weekend, s’accouplent sans interruption ! Ils ont collé l’extrémité de leur abdomen et ne se lâchent plus. L’un des mâles a malgré tout temporairement abandonné sa première femelle dans l’après-midi de samedi. Il est allé s’accoupler avec la seconde femelle, puis est revenu auprès de la première. Chaque couple s’est alors reformé comme si de rien n’était.
J’ai déposé du carton au fond de la volière afin de pouvoir visualiser les oeufs lorsque les femelles les pondront. J’ai aussi déposé un bouquet de troènes au cas où elles chercheraient des feuilles…
Quant aux 5 autres cocons, pour l’instant, rien ne bouge ! Je pense que, comme leurs 4 premiers camarades, ils attendent d’être de retour en classe !

Les vacances sont terminées ! Ou presque…

Voilà… Les bonnes choses ont une fin.
Demain, les chenilles et les cocons reprendront le chemin de l’école.
Lors du dernier changement de bouquet hier, j’ai trouvé 10 chenilles. Elles ont apprécié les feuilles fraîches et croquent goulûment depuis! Elles ont désormais atteint la taille des L2-L3 que nous avions reçues en mars.

Les cocons, malgré des séjours répétés sous le soleil pour les réchauffer, n’ont pas bougé. Avec un peu de chance, les chrysalides ont peut-être préféré attendre le retour en classe pour que tout le monde profite de l’apparition des papillons !

A demain !

Fin des vacances pour les grillons

Les grillons ont bien profité des vacances pour grandir. Plusieurs sont devenus adultes… Lors de la dernière mue (dite imaginale), le grillon est tout blanc et on peut apercevoir ses ailes qui se déplient.

Femelle

mâle

 

 

 

 

 

 

 

mue

femelle qui vient de muer

19/04/17 des nouvelles des chenilles

Toujours rien de neuf du côté des cocons. Il fait plus froid ici qu’en classe, je me demande si cela n’aurait pas ralenti leur développement… Affaire à suivre…

Nos chenilles continuent à grandir. J’ai trouvé quelques mues, c’est donc bon signe. Certaines d’entre elles mesurent désormais 4cm. Le dernier changement de bouquet a été sportif : elles se cachaient, à l’intérieur de feuilles enroulées sur elles-mêmes. J’ai perdu le fil en les comptant… Je ne sais pas exactement combien il en y a. J’ai réussi à en trouver 7 il y a quelques minutes mais comme il n’y a aucun « cadavre » au sol, je suppose que les autres sont cachées de nouveau.

Les vacances des grillons (ajout du son)

Les grillons sont en vacances et profitent du soleil.

Depuis dimanche, un grillon mâle commence à chanter. c’est court et inattendu. Venez régulièrement sur le blog, un enregistrement sera peut être mis en ligne.femelle grillon adultemâles grillonIl ne chantait pas, maintenant il ne s’arrête plus. De jour comme de nuit, il chante . Grillon (cliquer sur le lien)

11/04/17 des nouvelles des chenilles

Rien de neuf du côté des cocons. Tout est calme.

Les chenilles grossissent à vue d’oeil ou presque. La plupart d’entre elles mesurent désormais environ 2,5 cm. Elles sont toujours blanches.
Mais, surprise ! L’une d’entre elles est encore toute jaune et bien plus petite, environ 1,3cm.

08/04/17 des nouvelles des chenilles

Les 10 chenilles L1-L2 sont bien arrivées sur leur lieu de vacances.Elles ont été installées dans un nouveau bouquet et elles ont l’air de se plaire.
Les cocons sont désormais dans la « volière ».

En revanche, mauvaise nouvelle… Notre dernière chenille L3 est morte dans la nuit. Elle était donc bien malade…

Visite de l’usine Arc en Ciel

Le jeudi 6 avril , nous sommes allés avec les CE2 de la classe de Géraldine à l’usine Arc en ciel qui est un centre de tri. Cette usine est à Couëron près du Pont de Cheviré, nous avons du y aller en car parce qu’il y a une heure de trajet. Nous sommes partis vers 9h30 et nous sommes arrivés sur place un peu en avance.

La visite a commencé dans une petite salle pour voir un dessin animé sur les déchets. Les animateurs nous ont séparés en deux groupes. Nous avons eu une oreillette, chacun, reliée à un boîtier pour entendre ce que l’animateur disait dans le micro parce qu’il y avait du bruit causé par les machines. Nous avons vu une grande fosse à l’entrée où était déposée les déchets par les camions poubelles. Le camion vide les sacs jaunes en ouvrant sa benne et une pelle est actionnée pour pousser les déchets qui ne sont pas tombés dans la fosse.

Cette fosse est séparée en trois parties : une pour les déchets ménagers, une autre pour les déchets des entreprises et une autre pour les sacs jaunes.

Un tractopelle les met dans une grande caisse, ils tombent sur les tapis roulants pour aller dans la machine qui ouvre les sacs jaunes. Après, ils entrent dans le trommel (c’est une machine qui trie par taille). Les plus gros ne participent pas au tri. Ensuite, ils vont dans le trieur qui sépare les déchets plats des déchets creux. Puis le trieur optique range les plastiques en fonction de leur famille (opaque, transparent, transparent coloré). Ensuite des personnes vérifient les erreurs des machines, les intrus sont mis sont mis dans un bac sans fond qui rejoint le tapis roulant.

Lorsque les déchets sont bien triés, ils sont transformés en balle cubique en les écrasant avec un compresseur et enroulés avec du fil de fer.

Enfin, les tracteurs les emmènent dans un camion (un poids-lourd de 30 tonnes) pour les transporter dans une usine de recyclage.

Les déchets de la poubelle noire (ordures ménagères) sont pris par une pince dans une fosse de huit mètres de profondeur puis sont jetés dans l’incinérateur pour être brûler ce qui chauffe de l’eau. Elle se transforme en vapeur qui permet à une hélice de produire de l’électricité pour l’usine.