Mai 16 2016

Jardins bio

A l’école Jean Jaurès, les enfants pratiquent une agriculture biologique : engrais minéraux, insecticides et autres désherbants sont remplacés par des pratiques plus respectueuses de l’environnement.

Quelques exemples

  • Compostage : nous revalorisons les déchets végétaux en produisant du compost, ce compost est ensuite utilisé pour enrichir la terre de nos jardins.
  • Paillage : pour limiter les arrosages, nous paillons une partie de nos cultures.
  • Désherbage : le désherbage manuel est de rigueur.
  • Hôtels à petites bêtes : ils attirent les insectes et petites bêtes utiles au jardin.

 

 

Compost

Ecologique, pratique et économique, le compostage permet de réduire le volume d’ordures ménagères à traiter par la collectivité et d’améliorer la fertilité du jardin à l’aide d’un amendement de qualité. Ce projet est réalisé en partenariat avec l’équipe du composteur collectif du quartier de Trentemoult.

Quels déchets peuvent être valorisés par compostage ?

  • Déchets de cuisine = épluchures, fruits et légumes abimés, coquilles d’oeufs, marc de café…
  • Déchets de jardin = gazon tondu, feuilles d’arbres, branchages et écorces broyés…
  • Déchets de maison = cendres de bois, papier journal, sciures, mouchoirs en papier…

Les règles de base

  • Mélanger entre eux les différents déchets organiques.
  • Aérer et brasser régulièrement le mélange.
  • Maintenir l’humidité (s’il est trop sec, le compost n’évolue que très lentement).

 

Paillage

Dans les jardins, pour ne pas laisser la terre nue (c’est un état anormal dans la nature), le jardinier à recours au paillage : une technique qui consiste à recouvrir le sol de matériaux organiques pour le nourrir et le protéger.

Les avantages du paillage

  • Limite les arrosages : sur un sol nu, le phénomène d’évaporation est important. Le paillage permet d’absorber l’eau et de maintenir l’humidité du sol. C’est donc une excellente méthode pour réduire les apports en eau.
  • Evite le désherbage : le paillage empêche la lumière d’atteindre la surface du sol, cela limite le développement des mauvaises herbes.
  • Protège le sol des aléas climatiques : le paillage évite ainsi le tassement de la terre sous l’action de la pluie et empêche la formation d’une croûte imperméable.
  • Crée un lieu propice aux insectes utiles : les matériaux utilisés servent de refuge pour les insectes utiles.
  • Améliore la structure du sol : en utilisant un paillage organique qui finira par se décomposer en humus, on augmente la fertilité du jardin.
  • Conserve des plantes propres : le paillage évite de laisser les plantations en contact direct avec le sol.
  • Favorise la vie microbienne du sol : en limitant les changements de températures et d’humidité, le paillage favorise le développement des micro-organismes nécessaires à la fertilisation de la terre.

Les matériaux naturels

  • La paille (coupée ou hachée).
  • Les écorces d’arbres (coupées ou broyées).
  • Les tontes de gazon (riches en azote).
  • Les feuilles mortes.

 

Hôtels à petites bêtes

Pourquoi des hôtels à petites bêtes ? Pour attirer les insectes et petites bêtes utiles au jardin, il est possible d’y installer des refuges conçus pour les héberger. Pour obtenir des informations complémentaires, consultez l’article Hôtels à petites bêtes.