Rencontre avec Isabelle Renaud prix Roman Jeune

Nos questions sur le métier d’écrivain

Depuis combien de temps êtes-vous écrivain?

J’ai écrit un premier livre à 18 ans mais il n’a pas été publié. J’ai publié mon premier livre à 29 ans.

Pourquoi aimez-vous écrire? Est-ce une passion?

Depuis toute petite, j’ai toujours adoré lire et écrire. C’est une passion.

Est-ce dur d’être écrivain?

Oui, mais je prends du plaisir à écrire. Quand on aime ce qu’on fait, c’est moins dur.

Quel est votre livre préféré?

Mon livre préféré est « Baby Sittor », mon dernier roman. En général, c’est toujours le dernier parce que j’ai l’impression de m’améliorer.

Petite faisiez-vous beaucoup d’erreurs d’orthographe? Aimiez-vous déjà écrire?

Je faisais quelques erreurs, mais comme je lisais beaucoup, je connaissais beaucoup de mots.

Enfant, pensiez-vous déjà à faire ce métier?

Petite, je voulais être « psychologue-bibliothécaire »:  soigner les gens avec des livres.

Dans votre famille, y a-t-il d’autres écrivains?

Non

En ce moment écrivez-vous un autre livre?

Oui, c’est « Mon royaume pour un renard ». Je viens de l’envoyer chez mon éditeur.

Faites-vous un autre métier?

Oui, je suis journaliste.

Avez-vous déjà eu des prix?

Je vais recevoir le prix du roman jeune, cette après-midi. C’est mon premier prix.

Ecrivez-vous aussi des livres pour les adultes?

Oui, j’ai écrit des nouvelles.

Nos questions sur le roman « Baby sittor »

Combien de temps avez-vous mis pour écrire ce livre?

Pour ce livre, il m’a fallu 2 ans de travail.

Est-ce une histoire vraie ou inspirée de la réalité ?

Cette histoire est inspirée  de la réalité.

Comment l’inspiration vous est venue?

Moi aussi, pour ma fille je cherchais un baby-sitter. J’étais inquiète quand j’ai vu la moto du baby-sitter. Je lui ai demandé d’essayer la moto, pour voir si il était prudent.

Comment avez-vous choisi le titre?

J’ai fait un mélange de baby-sitter et Terminator.

Comment décidez-vous le nombre de pages de votre roman?

Au départ je ne choisis pas. Au début je voulais seulement une nouvelle de dix pages et ensuite au fur et à mesure, la nouvelle s’est transformée en un roman de 138 pages.

Combien avez-vous fait de brouillons pour écrire ce livre?

J’écris sur un ordinateur donc je me corrige régulièrement…

Comment avez-vous choisi les prénoms des personnages?

NiNe: Les deux N symbolisent les parents et le i la petite fille coincée entre ses parents. Nine c’est aussi un mot catalan qui veut dire petite fille.

Anil, comme le vent en tamoul.

Avez-vous dans ce roman voulu nous faire passer un message?

Oui, j’ai voulu dire qu’il ne faut pas surprotéger ses enfants. Si on les surprotège trop ça les amène à faire des bêtises et à se mettre en danger.

Où vendez-vous vos livres?

Je ne choisis pas . C’est mon éditeur qui distribue dans les librairies.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.