Youpi ! On va voir Adrien Albert !

Les 19 élèves de la classe de Grande section et CP  ont participé à un concours de créations collectives organisé par la librairie Récréalivres et l’éditeur l’école des loisirs : « les tribulations d’Adrien Albert« . Il s’agissait de lire les albums de l’auteur-illustrateur, d’en choisir un et de réaliser une œuvre collective.

C’est l’album Train Fantôme qui a été choisi par les élèves. Les CP ont réalisé des monstres qu’ils ont installés dans un wagon construit par les élèves de grande section. Leur œuvre a été appréciée du jury, car son visuel faisait tout de suite référence à l’album et il était aussi facile d’y retrouver la « patte » des enfants. Ainsi, parmi les très nombreuses classes ayant participé, les élèves ont été désignés lauréats du concours et pourront rencontrer Adrien Albert le mardi 4 juin au carré Plantagenêt. Ils sont ravis et très impatients. Mieux encore : parmi les 5 lauréats, c’est leur œuvre qui a été choisie pour représenter la librairie Récréalivres et la Sarthe lors du concours national à Paris. Une bonne raison d’être fiers de nos artistes en herbe !

Publié dans GS-CP | Un commentaire

Championnats académiques d’échecs scolaires

Nous avons eu les honneurs de la presse pour la participation de 10 de nos élèves à ces championnats. Voici les articles du Ouest-France et des Alpes Mancelles, en attendant de récupérer celui du Maine Libre.

Publié dans Actualités de l'école | Un commentaire

La fête du court métrage

Cette semaine, c’est la fête du court métrage dans toute la France. Nous avons découvert 5 courts métrages. Les voici :

Zéro

Réalisateurs : Célérier Anthony, Tony T. Datis.

Production Buffalo Corp Musique Etienne Forge.

Année 2015.                       

Court métrage de 10 min.

C’est un petit garçon qui veut devenir un super héros comme son copain. Il essaie de faire des choses comme les super héros pour entrer dans la bande de son copain, il crie énergie, il essaie d’hypnotiser le chien, il essaie de casser le mur. Mais quand il a essayé de casser le mur, il s’est fait mal. Son copain lui dit de ne pas regarder. Puis son copain met un masque de panda et il s’envole. Il va voir sa bande sauf  qu’il est tout seul dans sa bande.

 

Pourquoi il est tout seul dans sa bande?

Parce que personne n’arrive pas à faire les choses de super héros.

 

Pourquoi le film s’appelle zéro?

Parce que le petit garçon n’a pas de pouvoir et l’autre lui dit qu’il est «zéro».

Mais aussi parce que dans la bande du super héros il est tout seul, il a zéro ami.

 

Ce qu’on a aimé :

On a aimé parce que c’était drôle, aussi parce que le petit garçon essaie de faire des choses de super héros mais il se fait mal.

 

Ce qu’on n’a pas aimé :   

On n’a pas aimé quand on a découvert que le super héros était tout seul dans sa bande.

Article d’Enola, Sarah-Bella et Ethan

 

Cul de bouteille      

2010 ‧ Court métrage/Animation ‧ 9 min

Film Bretagne

Réalisateur: Jean-Claude Rozec

Scénario: Jean-Claude Rozec

Bande originale: Arnaud Bordelet

Producteurs: Mathieu Courtois et Jean-François Le Corre

Un petit garçon très myope va voir l’opticien. En sortant, il a des lunettes qu’il n’aime pas parce qu’elles sont moches. Du coup, il ne les porte presque pas. Quand Arnaud enlève ses lunettes, il voit des choses irréelles : un coquillage devient un petit bonhomme, une usine se transforme en château, un poste-radio devient un extraterrestre, un parapluie se transforme en chauve-souris. Son maître lui dit de remettre ses lunettes et les élèves de la classe l’appellent « cul de bouteille ». Un soir après l’école, Arnaud enlève ses lunettes et voit des choses merveilleuses. Un moment il fait tomber son coquillage qui atterrit sur un chemin de fer. Un train arrive mais le garçon croit que c’est un dragon. Arnaud a eu très peur, il aurait pu se faire écraser. Il se fait gronder par ses parents. Il accepte de porter ses lunettes même si les élèves se moquent de lui.

On a aimé les objets qui se transformaient.

On n’a pas aimé quand les élèves l’appellent cul de bouteille.   

Article de Pearl, Kylian et Ladislas

Dripped

court-métrage d’animation français

réalisé par Léo Verrier (comme le CM2 dans notre école)

8 minutes

Le film a remporté un vif succès en festivals en étant notamment finaliste aux Oscars en 2013.

 

Une  personne vole des tableaux dans un musée et les mange. Il se transforme en ce qui est sur le tableau. Il commence à se faire poursuivre par la police. Il rentre chez lui et mange tous les tableaux qu’il avait volés. Le lendemain matin, il n’a plus de tableaux. Il peint un tableau lui-même. Il croque dans le tableau mais il recrache tout. Il n’aime pas son tableau. Il s’énerve et jette de la peinture partout sur le tableau. Et c’est là qu’il aime ce qu’il a peint. Il goûte son nouveau tableau et trouve ça bon. Il se transforme en taches de peinture et se promène dans la ville. Ses tableaux sont dans les musées.

Ce court métrage parle de Jackson Pollock.

Ce qu’on a aimé : quand il mange tous les tableaux, il se transforme en plein de formes avec plein de couleurs, c’est marrant.

Ce qu’on n’a pas aimé : ça ne parlait que de peinture.

Article d’Augustin, Gabin et Rayan

Swimming pool

Court-métrage d’animation

de Alexandra Hetmerova

6 min

2012

C’est l’histoire d’un homme qui va à la piscine la nuit. Il ne veut pas aller à la piscine le jour parce qu’il y a trop de monde. La nuit il rencontre une femme à la piscine. Ils s’amusent bien, ils se donnent la main, ils sont amoureux. Après le gardien arrive et quand il voit le garçon et la fille hors de l’eau, il hurle de peur et s’enfuit en courant.  Le garçon est un centaure et la fille est une sirène. Ils vont à la piscine la nuit parce qu’ils ont peur que les autres se moquent.

Ce qu’on a aimé : quand le garçon et la fille nageaient ensemble, c’était romantique.

Ce qu’on n’a pas aimé : quand le garçon est tout seul chez lui, il s’ennuie, il attend que la journée se passe, on est triste pour lui.

Article de Léonie, Sawsane et Julie

The Orchestra

Il est sorti en 2015

Réalisateur : Agostino Ferrente

Producteur: Andrea Occhipinti

Scénario: Agostino Ferrente, Mariangela Barbanente, Massimo Gaudioso, Francesco Piccolo

Montage : Desideria Rayner, Jacopo Quadri

Il a été créé en Australie

Il dure 15 min.

Tous les gens ont des petits musiciens qui leur ressemblent. Un vieux monsieur vit tout seul chez lui avec ses musiciens et une plante dans un pot. Il est timide et ses musiciens jouent mal de la musique. Un jour, il a une nouvelle voisine. Il en tombe tout de suite amoureux. Mais il est timide devant la dame parce qu’il y a son orchestre qui joue mal de la musique. Le Monsieur appuie sur la sonnette pour offrir la plante à la dame. Mais il fait tomber le pot parterre. Il retourne chez lui. Il décide d’apprendre à ses musiciens à bien jouer de la musique pour plaire à la dame. A la fin, la dame entend les petits musiciens du monsieur. Ça lui plaît. Ils vivent ensemble.

On a aimé quand les musiciens du monsieur et de la dame jouent ensemble.

On n’a pas aimé quand le pot est tombé.

Article d’Ewen, Ethan et Manoé.

 

 

           

Publié dans CE1-CE2 Arts visuels | Laisser un commentaire

Notre visite du château de Sillé-le-Guillaume

 

Mardi 15 janvier, nous sommes allés visiter le château de Sillé-le-Guillaume avec la classe de CE1/CE2. C’était une visite guidée avec Marie. Nous avons commencé par la barbacane où nous avons pu observer les mâchicoulis, les meurtrières, les canonnières, les archères et les douves ( il y avait des ronces pour protéger le château). La barbacane fait partie de la basse-cour. A l’intérieur, on trouvait l’ église, les écuries, c’ était l’endroit où les soldats s’entraînaient et surveillaient le château. Il y avait également les artisans et en cas d’attaques ( on appelle cela des sièges), les paysans venaient s’y réfugier .

Photo d’ une partie de la porte principale de l’église

L’église Notre Dame , était située au milieu de la basse-cour. Vous pouvez essayer de trouver parmi les personnages le baron de Sillé et sa femme.

Ensuite, nous sommes entrés dans l’enceinte du château : la haute tour. On y trouve le logis du seigneur et des tours où vivaient les soldats. Sous le porche, nous avons observé des blasons . Ce sont des emblèmes  particuliers représentant chacun une famille noble.

                                                       

  Les CM1/CM2 devant le château                                  Le blason de la famille de Guillaume de Sillé

Nous sommes allés visiter la tour d’artillerie où il y a les prisons, les canonnières, la salle de garde, les laterines. Les prisons n’étaient pas des prisons 5 étoiles, la vie y était très difficile. Dans la salle de garde , on peut voir des coussièges : ce sont des bancs près d’une fenêtre où l’on peut lire, écrire ou nettoyer ses armes. On y trouve une cheminée pour s’éclairer et se réchauffer. Les laterines sont des toilettes cachées. C’était un luxe au Moyen âge!

 

Les CM1/ CM2 devant la tour d’artillerie

                                                   

                                                  Les coussièges dans la salle de garde

Enfin pour finir, nous avons pu monter tout en haut de la tour pour voir la  charpente du château. C’était très impressionnant!

Charpente du château de Sillé

Au fil du temps, le château a beaucoup changé, c’est même devenu un collège. Nous avons adoré cette sortie!

Les élèves de CM1/CM2

Publié dans CM1-CM2 | Laisser un commentaire

Le tournoi d’échecs

             Les joueurs du tournoi d’échecs 

                    de Rouessé Vassé                                             Notre médaille

                            

Le tournoi d’échecs s’est déroulé à la cité scolaire Paul Scarron,  le samedi 12 janvier. Nous étions 11 enfants de notre école sur 250. Nous sommes arrivés 4 ième en équipe. Nous avons peut être la chance d’être qualifiés au tournoi régional. Nous étions un peu stressés au départ mais très heureux du résultat à la fin. C’est un sport qui fait travailler le cerveau, il faut être très patient et très logique.

Victor, Hugo, Gaspard, Prune, Margot, Camille, Lohan, Pierrick, Ewen, Ladislas et Rayan.

Publié dans CM1-CM2 | 3 commentaires

Allumeeeeez le feu !

Faire du feu à la préhistoire

Thomas nous a réunis sous le grand préau. Devant lui, il y avait plein d’outils. Nous avons reconnu que c’était des outils pour faire du feu. Nous avons essayé de trouver leur nom et à quoi ils servaient.

A quoi servait le feu ?

Le feu était très utile aux hommes préhistoriques. On pense qu’ils l’ont découvert avec la foudre. Le feu servait à plusieurs choses : à cuire le gibier, à se chauffer, à s’éclairer, à se protéger des animaux sauvages pendant la nuit, à avoir des activités de groupe, à durcir les pointes des lances.

La méthode par friction

Explication des outils :

Un coquillage, un archet, de l’herbe sèche, une drille, une planchette de bois

Comment faire du feu ?

D’abord, Thomas a mis de l’herbe sèche dans un coquillage. Il a pris la planche de bois, l’archet et la drille. Il a tourné la drille dans l’archet pour qu’elle soit serrée. Il a mis la pierre sur la drille pour se protéger la main. Il a fait un trou dans la planche et il a commencé à tourner. De la sciure est tombée de la planche  et a chauffé pour se transformer en braise.  Il a aéré la braise puis l’a mis dans l’herbe sèche. Après, il a soufflé doucement pour avoir une flamme.

La méthode par percussion

Les outils qu’il faut :

La percussion se fait avec de la pyrite et du silex, du foin ou de l’herbe sèche, un coquillage creux et du champignon qui s’appelle l’amadou.

Ce qu’il faut faire :

On frappe la pyrite avec le silex pour que des étincelles atterrissent dans l’amadou. L’amadou commence à brûler. On le récupère et on le met dans l’herbe sèche dans le coquillage. Après, il faut prendre le coquillage dans ses mains et il faut souffler doucement pour que le feu démarre.

« C’était impressionnant ! » Léonie

« C’est très dur de faire du feu.  » Manoë

« On a bien aimé. On a découvert comment faire du feu. » Ethan

 

 

Publié dans CE1-CE2, CE1-CE2 Questionner le monde | Laisser un commentaire

A la manière de Pablo Picasso

Publié dans CE1-CE2 Arts visuels | Laisser un commentaire

Rencontres sportives jeux collectifs : « C’était trop bien ! »

Hier après-midi, lundi 5 novembre, nous sommes allés en car au stade de Crissé.
Nous avons joué à trois jeux différents avec d’autres classes de Crissé, Mont-Saint-Jean, Parennes, Vivoins et Ségrie.
Les trois jeux, c’étaient le jeu des foulards, le bouchon et les gendarmes et les voleurs.
Les CE1 et les CE2 étaient mélangés dans deux équipes de 7. Manoë n’était pas et là. Kylian ne pouvait pas jouer car il était blessé. Alors, c’est lui qui a pris les photos.
L’équipe 3 a gagné tous les jeux. Elle a eu 60 points. L’équipe 4 a eu 52 points.
Au début, certains étaient stressés de perdre. Tout le monde a fait des efforts. Nous nous sommes bien amusés. A la fin, nous étions fatigués.

Publié dans CE1-CE2 EPS | Laisser un commentaire