Retour vers le Bitume…

  Les classes de CM1 et CM2 se rendront à Machecoul (salle de l’Espace de Retz) ce jeudi 13/12/2018 après-midi pour assister au concert de Tioneb « Retour vers le bitume ».

  Ce spectacle est organisé par les Jeunesse Musicales de France. Pour information, sachez que le coût du spectacle et le déplacement à Machecoul sont intégralement pris en charge par la coopérative scolaire.

Et si le sampling était en fait une véritable machine à voyager dans le temps, dont le carburant serait un mélange explosif de beat, d’assise rythmique et de pulsation ?

Aux commandes de ce vaisseau festif : Tioneb, pilote de haute précision, échappé du duo Human Player qui avait enchanté le réseau des JM France il y a quelques années. Sur ses platines, il sait comme personne réinventer différents répertoires, certains funky, d’autres plus rap, d’autres encore plus électroniques. Jouant de son micro comme d’un puissant levier de vitesses, il nous embarque pour un voyage musical personnel de haute volée à travers les musiques urbaines et le hip-hop. Aussi excellent chanteur que beatboxer, il nous fera ressentir les vibrations des époques depuis le groove jazz-funk des années 70 jusqu’aux rythmiques acérées de la bass music des années 2010, révélant l’empreinte que chacune a laissé sur la suivante. Attachez vos ceintures !

Piscine de Pornic… A l’aise comme des poissons dans l’eau !!!

Avant-dernière séance de piscine à l’Aquacentre pour les élèves de CP et de CM1…

C’était l’heure des ultimes évaluations avant la perspective des aménagements ludiques

du mardi 4 décembre !!!

Merci aux parents qui nous ont ponctuellement ou régulièrement accompagnés et

Merci à la maman de Jules pour les photos ICI !

Trier les déchets : comment ? Pourquoi ?

Situation-problème : où déposer ces déchets ?

Vendredi 16 novembre, les classes de CM1 et CM2 ont participé à une animation sur le tri et le recyclage des déchets. Avec Laëtitia Amisse, « ambassadrice du tri » au service environnement de Pornic Agglo, les élèves ont appris ce que devenaient les déchets, comment se faisait le recyclage, ainsi que les gestes à adopter pour réduire la production de déchets. Un bon prélude à la Semaine Européenne de Réduction des Déchets !

Vous aussi… Participez-y !!!

Restitution orale des choix des différents groupes…

Les classes de CM au cinéma

 

Vendredi 23 novembre, les élèves se rendront au cinéma St Gilles pour voir un film d’animation : « Croc Blanc ». En voici l’histoire, tirée d’un roman de Jack London…

« Croc-Blanc est un fier et courageux chien-loup.  Après avoir grandi dans les espaces enneigés et hostiles du Grand Nord, il est recueilli par Castor Gris et sa tribu indienne. Mais la méchanceté des hommes oblige Castor-Gris à céder l’animal à un homme cruel et malveillant. Sauvé par un couple juste et bon, Croc-Blanc apprendra à maîtriser son instinct sauvage et devenir leur ami. »

Commémoration du centenaire… Les élèves des Nondales mobilisés !

Nous avons pérégriné de l’école Kerlor jusqu’au port, échappé à la pluie sur la place du Môle, frissonné au retentissement du clairon libérateur et vibré au moment de la lecture du discours à huit voix…

MERCI à TOUS ceux qui se sont déplacés en ce jour ANNIVERSAIRE, MERCI aux courageux lecteurs : Elouan, Lilie, Zélie et Thaïs, à la porte-drapeau auto-désignée : Ambre, aux choristes « Morts pour la France » : Manon et Zélie et aux élèves de CM1 pour l’élaboration de la partie finale du discours (fin de la la guerre, armistice, conséquences et travail de Mémoire).

Découvrez les photos et 2 vidéos en cliquant sur le lien suivant : ICI 

DISCOURS COMMÉMORATIF DU 11 NOVEMBRE 2018

ECOLES KERLOR, LES SABLONS et LES NONDALES

(KERLOR) Depuis le début du XX° siècle, la tension grandit entre les pays européens. La guerre éclate en août 1914. D’un côté, les empires centraux : l’Allemagne, l’Italie et l’Autriche-Hongrie ; de l’autre, les alliés : la France, la Russie et le Royaume Uni. Les soldats pensent que la guerre ne durera qu’un été….

De fait, l’offensive allemande est foudroyante. La Belgique, puis le Nord de la France sont envahis. Les troupes allemandes menacent Paris. La contre-offensive française stoppe l’avancée allemande à cinquante kilomètres de Paris lors de la bataille de la Marne, menée par le général Joffre.

A la fin de l’année 1914, les fronts se stabilisent partout, c’est la fin de l’espoir d’une guerre courte.

La bataille des frontières est une guerre de mouvement marquée par une très forte puissance de feu de l’artillerie et des mitrailleuses. Les pertes humaines sont énormes.

(Les Sablons) Les armées creusent des tranchées : la guerre de mouvement devient une guerre de position. Les conditions de vie des soldats sont horribles. Les journées des poilus sont rythmées par des pluies d’obus, les sorties offensives, l’arrivée des repas, du courrier, de la relève et de la permission. La bataille de Verdun stoppe l’offensive allemande à l’est. La guerre des tranchées dure quatre ans.

Au cours du conflit, l’armement évolue pour devenir de plus en plus meurtrier. Les soldats sont confrontés à de nouvelles armes : gaz asphyxiants, obus, chars, avions, sous-marins. La guerre devient totale et mondiale. Les hommes partis au combat, les femmes les remplacent aux champs, à l’usine, à la fabrication de munitions. Elles soignent également les très nombreux blessés.

(Elouan) En 1917, le Président Wilson entraîne les États-Unis dans la guerre aux côtés de la France, tandis que la Russie, en pleine révolution, se retire. Cette année est également celle de l’usure des soldats français qui en ont marre de combattre et vont jusqu’à se révolter, se mutiler ou s’enfuir… Heureusement, au printemps 1918, le recul allemand s’amorce. Il faut attendre le 11 novembre 1918 pour que l’armistice soit signé et arrête enfin ces combats sanglants. L’Allemagne est vaincue. La France, la Grande-Bretagne et les États-Unis, appelés les « alliés » sont déclarés vainqueurs.

(Lilie) Pourtant, il est difficile de parler de victoire tant le bilan humain est terrifiant : près de 10 millions de soldats tués dans le monde, dont environ 1,4 million de soldats français. Sur 100 hommes partis à la guerre, 17 sont morts au combat. 1 soldat sur 5 a donc été sacrifié et 1 sur 3 a été blessé, mutilé ou gazé. Ici, à Pornic, à Sainte-Marie et au Clion ce sont 237 soldats qui ne sont pas revenus chez eux…

Le territoire français a subi de lourds dommages… Un nombre important d’usines, de mines, de routes, de voies ferrées et de villes sont détruites. La Société Des Nations (SDN) est créée en 1920. Cette nouvelle organisation internationale doit empêcher les autres guerres, mais elle va connaître l’échec… La « Der des Ders » sera suivie d’un autre conflit mondial effroyable !

(Zélie) Pourquoi, 100 ans après cet armistice, faut-il s’en rappeler ? Car les soldats français se sont battus pour la France et ont même parfois donné leur vie pour leur pays, pour qu’aujourd’hui, nous puissions vivre en paix… Depuis 1922, le 11 novembre est devenu un jour férié, essentiel pour rappeler le sacrifice des soldats français. A Pornic et ailleurs, dans les 36 000 communes de France, des monuments aux morts ont été édifiés, les noms des poilus ont été gravés dans la pierre pour ne JAMAIS LES OUBLIER ! « Maudite soit la guerre », « A ses enfants morts pour la France », « Morts pour la patrie » ou « A nos morts » sont les formules d’hommage les plus courantes.

(Thaïs) Plus personne ne peut témoigner d’avoir vécu cette horrible guerre, mais, nous, enfants, devons faire perdurer ce devoir de mémoire pour ne pas répéter les erreurs du passé… 100 ans plus tard, construire la paix est toujours une question d’actualité !

Chères Pornicaises, Chers Pornicais, MERCI de nous avoir écoutés. Les élèves de CM1 et de CM2 des 3 écoles publiques de Pornic sont émus et fiers de participer à cette cérémonie en ce jour si particulier…

Vive la PAIX, Vive la République, Vive Pornic et Vive la France !!!

Conseils d’enfants = la démocratie participative existe dès le plus jeune âge aux Nondales !!!

A peine élus par leurs pairs, les représentants des élèves se sont réunis le lundi 15 octobre dernier à 13h45 pour participer au 1er conseil d’enfants de l’année scolaire 2018/2019…

Voici, précisément et exhaustivement, ce qui s’est dit :

Compte-rendu du Conseil d’enfants n°1

du Lundi 15 OCTOBRE 2018 / 13H45 – 14H30

 Enseignant présent : Baptiste FOUILLET Président et secrétaire : Baptiste FOUILLET

Délégués présents : 

TPS/PS/MS : représentés par Rosie et Kilian (CM2)

MS/GS : représentés par Ambre et Amaury (CM1)

GS/CP : Inaya et Eline

CE1 : Célia et Julian

CE2 : Hugo et Anaïs

CM1 : Ambre et Amaury

CM2 : Rosie et Kilian

Rappel collectif de l’ordre du jour pour ce conseil :

1) Demandes pour améliorer les cours ?

2) Y a-t-il des remarques sur le déroulement des récréations ?

3) Projet « Spectacle du 3 MAI 2019 » : Quoi ? Comment ?

Avant d’aborder le conseil en lui-même : question initiale posée aux représentants des élèves : « A quoi sert un conseil d’enfants d’après vous ? »

  • A parler des choses de l’école (Julian)

  • A améliorer les choses (Rosie)

  • A faire attention s’il y a des dangers (Eline)

  1. DEMANDES POUR LA COUR :

  • Installer un trampoline (demandes communes des MS/GS et des GS/CP) : Le paramètre danger ne permet pas de mener à bien ce projet.

  • Rajouter des cordes à sauter et des pédalos (CE2) et des mini-buts + mini-paniers de basket pour que les CP/CE1 puissent y jouer : Voir avec les enseignants pour faire une commande groupée.

  • Créer une arène de toupies, creusée dans la cour élémentaire (CM2)

  • Repeindre la cour du haut car elle est trop triste (CM1). Les élèves sont volontaires pour, eux-mêmes, jouer les artistes en extérieur.

  • Repeindre en blanc les ligne de la cour (CM2) pour qu’elles soient plus visibles.

  • Installer une table de ping-pong immobile sur la cour des Grands (CE2).

  • Rehausser le grillage/filet de protection pour éviter de perdre les ballons chez les voisins (CM1 et CM2).

  • Implanter une structure pour les enfants de 6 à 11 ans sur la cour (partie haute).

  • Fixer un panneau de basket-ball en face de celui qui existe sous le préau pour pouvoir faire des matches (CE2)

    Pour les 7 dernières demandes, il serait souhaitable de rédiger une lettre à la Mairie de Pornic et éventuellement établir une hiérarchie des vœux :

    Qu’est-ce qui est le plus important/urgent pour vous ?

  • Installer une pelouse synthétique sous le préau (CM2) : Est-ce vraiment essentiel ?

  • Fixer des miroirs dans les toilettes des filles et des garçons en élémentaire (CM2) : la demande de travaux a été faite à la Mairie de Pornic… Réponse après les vacances d’automne !

  • Utiliser des chasubles de couleurs pendant les récréations (voir avec les enseignants) + donner du relief aux poteaux des buts sous le préau (Mettre des lunettes 3D ! ?)

2 – Remarques en lien avec les comportements observés sur la cour : Y a-t-il des problèmes ou des commentaires positifs à formuler ?

      • CE2 : « Problèmes de respect des rotations au football avec les CM1 » (Se référer au tableau des rotations pré-établies doit y mettre fin).

      • CE1 : « Attention à ne pas lancer les ballons sur les autres à la main et surtout au pied »

      • CM2 : « Attention au respect des limites du terrain pour les footballeurs » (Respecter les règles du jeu pour ne pas gêner les autres usagers de la cour)

Remarque du Maître : Veillez à ce que le matériel collectif de cour (élastiques, pédalos, ballons) soit systématiquement rangés à la fin de la récréation. Ça doit être la mission d’un ou deux responsable(s) par classe (au moins du CE1 au CM2).

De plus, être à l’écoute des enseignants : quand ils frappent dans les mains, la plupart doivent aller se ranger tandis que quelques autres organisent le rangement ! On n’en profite pas pour aller dans les toilettes au dernier moment, prenez vos dispositions pendant les 15 minutes précédentes !

  • Rosie : « Attention à ne pas laisser les autres seuls sur la cour. On doit leur proposer de venir jouer pour mieux les intégrer » C’est en lien avec notre nouveau projet d’école. Nous pouvons donc réfléchir à une mission relevée par certains élèves qui seraient charger d’aller vers les nouveaux pour qu’ils se sentent à l’aise et connaissent les habitudes de notre école.

3 – LE PROJET DU 3 MAI :

La Grande salle du Val Saint-Martin est réservée pour que nous produisions un spectacle… Vous, en tant que représentants des élèves, qu’imaginez-vous comme spectacle avant de recueillir les idées de vos camarades ?

    • Hugo : « Une histoire qui est dans un livre et qu’on met en scène »

    • Amaury : « Faire une chorale »

    • Rosie : « Mettre en scène ce qu’on fait en sport (GYM – ACROSPORT – DANSE)  »

Actions à mener dans les classes avant le prochain conseil d’enfants :

  • Lettre(s) à la Mairie ! Qui s’en charge ?

    Plutôt les plus grands : CE2 + CM1 + CM2

  • Respecter les règles de vie déjà établies sur la cour !

  • 2 élèves désignés par classe (du CE1 au CM2) pour ramasser les éléments du matériel sportif (récréations du matin et de l’après-midi)

  • Quelles idées pour le 3 mai 2019 ???

Séance levée à 14h31 et quelques secondes…

Nous avons enfilé nos baskets et fait reculer la maladie !

Vrai moment solidaire, fédérateur et sportif le vendredi 19 octobre dernier sur le stade du Clion puisque les 115 élèves du CP au CM2 se sont relayés pour prêter symboliquement leurs jambes à ceux qui ne peuvent plus les utiliser…

Les retours à chaud des enfants et un article de presse en témoignent !!! A revivre…

ELECTIONS DES REPRESENTANTS DE PARENTS D’ELEVES : LE VENDREDI 12 OCTOBRE

Voici les 9 parents élus, un GRAND MERCI à EUX :

(124 votants – 109 suffrages exprimés – sur 226 parents électeurs,

soit un taux de participation de 54,87%)

  • GALLIAZO Nathalie (CP) – Tête de liste
  • BRODART Michaël (CE2)
  • DESCHAMPS-CARDIN Corinne (CE1)
  • GAMEIRO Frédéric  (GS, CE2 et CM2)
  • OLIVIER Mathilde (MS et CE1)
  • QUEMENER Emilie (PS et GS)
  • TERRASSON Elise (MS et CE1)
  • BELLANGER Anne (CE1 et CM2) – suppléante
  • MARTIN Elodie (GS) – suppléante

Chaque parent est électeur et éligible.

Tous les parents sont donc concernés, quelle que soit leur situation, c’est à dire qu’ils soient mariés ou non, séparés ou divorcés.

Seuls sont écartés les parents qui se sont vu retirer l’autorité parentale par décision de justice. En tout état de cause ces cas sont exceptionnels et, en absence de précision contraire, qui serait donnée et justifiée par la personne en charge de l’enfant, il convient de considérer que les deux parents d’un enfant sont électeurs.

Chaque parent ne dispose que d’une seule voix, quel que soit le nombre de ses enfants inscrits dans l’établissement.

Les personnes de nationalité étrangère bénéficient des mêmes droits que les nationaux.

En application de l’article 3 de l’arrêté du 13 mai 1985 modifié relatif au conseil d’école, ne sont pas éligibles le directeur de l’école, les enseignants qui y sont affectés ou y exerçant, les personnels chargés des fonctions de psychologue scolaire et de rééducateur, le médecin chargé du contrôle médical scolaire et l’assistante sociale, l’infirmière scolaire ainsi que les agents spécialisés des écoles maternelles, exerçant à l’école pour tout ou partie de leur service. S’ajoutent à cette liste, en tant qu’ils exercent à l’école tout ou partie de leur service, les aides éducateurs et les assistants d’éducation, les intervenants pour l’enseignement des langues vivantes à l’école primaire et les instituteurs et professeurs des écoles suppléants (ou auxiliaires).