des photos du marathon de septembre…

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Les somnambules – Le Quai – 18 novembre 2016

Vendredi 18 novembre, la classe de CE2/CM1 s’est rendue au théâtre du Quai, à Angers. Nous avons assisté à  une représentation de la Compagnie des Ombres Portées:

Les somnambules

Un vieux quartier promis à la démolition laisse place à une ville moderne et déshumanisée. Au fil des nuits, quand la cité s’endort, des habitants rêvent. Leurs songes se répercutent sur elle, l’animent et la métamorphosent en un lieu de tous les possibles.

L’espace évolue sous nos yeux grâce à quatre marionnettistes qui sont tour à tour manipulateurs, acteurs et éclairagiste. Deux musiciens poly-instrumentistes et bruiteurs accompagnent cette ville en mutation.

 

 

Publié dans les sorties, Non classé, Théâtre | Laisser un commentaire

marathon

C’est le printemps… Les arbres vont retrouver leurs feuilles vertes …

…et sur le site de l’école,  la page encore blanche de la classe CP/CE1 va se remplir dans les jours qui viennent …

En hiver, des virus traînent, même des virus informatiques qui cryptent des documents prêts  à la publication…Il a donc fallu refaire…

Pour commencer, quelque chose déjà ancien, un document sur le marathon de septembre… mais il annonce le prochain en fin d’année… et il y a des photos…

Marathon….

En septembre, 4 classes ont  couru de nouveau pour réaliser un marathon par équipes. En voici enfin quelques photos et la recette (élaborée collectivement en classe)  pour réussir ce genre d’épreuves … On recommencera à la fin de l’année…

marathon septembre

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Rencontre avec Alex Cousseau

Vendredi 6 novembre, Alex Cousseau est venu dans notre classe. C’est l’auteur qui a écrit »Charles le dragon  » et « Les trois loups ». Nous lui avons  posé plein de questions et nous avons appris beaucoup de choses sur le métier d’écrivain. Il nous a lu le début de « Charles, amoureux d’une princesse » et a dédicacé deux livres de l’école.

C’était une belle rencontre!

Ana, Maëlle et Rémy V.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Interview d’Alex COUSSEAU le 6 novembre 2015

Alex Cousseau nous a rendu visite. Découvrez cet auteur et n’hésitez pas à nous écrire à ce sujet

Interview à télécharger  ici

Publié dans Histoire de l'art, Les exposés, Littérature, Non classé, Nos écrits | Laisser un commentaire

Interview du Loren Khan Theater

Rencontre avec les actrices , Loren KAHN et Isabelle Kessler
de la compagnie

« Loren Kahn Puppet and object Theater  »
d’Albuquerque, Nouveau Mexique, USA.

 

www.lorenkahnppuppet.com

 

 

Elles sont venues travailler à Brain pour répéter leur spectacle « La ballade de Cornebique » tiré du roman de Jean MOURLEVAT. Nous les avons rencontrées et elles ont accepté de répondre à ces questions. Nous avons assisté à une de leurs répétitions.

1.Pourquoi avoir choisi cette histoire ?Quelqu’un, une libraire,  les a invitées et leur a présenté ce livre. Elles ont fait ce spectacle pour lui faire plaisir et surtout parce qu’elles avaient adoré cette histoire.

2.Pourquoi ce titre ?

Parce que le livre existe avec ce titre. Elles ont fait ce spectacle pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire. « La ballade de Cornebique » a été traduite par  » Billy Goot Ballad » en anglais

En Français :

Balade : c’est la promenade (marcher)

Ballade : c’est une chanson (une forme musicale) .

3.Pourquoi Cornebiquette embrasse-t-elle Cornebique puisqu’elle ne l’aime pas ?

Elle embrasse Cornebique , elle préfère Bique en corne , mais elle aime bien Cornebique par amitié. Le baiser était fait pour le remercier de l’aider à parler à Bique en corne.

4.Pourquoi le loir s’appelle t-il Pie?

L’auteur a choisi lui même ce nom. . Les actrices nous ont dit qu’elles allaient bientôt le rencontrer et qu’elles lui demanderont la raison de ce choix

« L’auteur ne le sait pas ! Pié parce que Pié… »

5.Comment faite-vous bouger la chaussette?

C’est une chaussette en silicone avec une chaussette en laine par dessus. Il y a une barre en fer qui traverse pour faire bouger la tête.

6.Comment avez-vous fabriqué les marionnettes de boucs ?

Les parties faciles des marionnettes ont été sculptées avec de la plastiline recouverte de « dragon skin  (DS) » le DS est utilisé pour les personnages du cinéma.

7.Comment avez-vous enlevé ou ajouté des scènes au livre ?

Elle ont enlevé quelques scènes au livre sinon ça allait être trop long. L’histoire a forcément un peu changé.

8.Combien de temps dure le spectacle ?

En Anglais, ça dure au moins 1h10 puis en Français environ 1h20. Elles vont essayer de faire plus vite la prochaine fois. La première était un peu longue.

10.Depuis combien de temps travaillez vous dessus ?

La version française a mis deux mois et demi à être préparée.

Un peu de vocabulaire :

une traduction :est le travail d’une langue à l’autre.

Adaptation : est le travail d’une culture à l’autre ou d’un média à l’autre. Les mots ne sont pas forcément exactement traduits.

Création des décors :
tout le décor français est à imaginer et à fabriquer.

Répétition : travail des artistes avant le spectacle.

11.Etiez-vous stressée pendant le spectacle ?

Oui .quand nous avons vu tout ce monde, nous avions beaucoup le trac. Mais c’est normal d’être stressées pendant le spectacle parce que sinon on a du mal à le finir.C’est surtout Loren qui a eu plus le trac parce que elle vient des Etats-Unis et là-bas on parle anglais. Elle avait peur qu’on ne la comprenne pas avec son accent quand elle parle français.

12.Où produisez-vous votre spectacle habituellement ?

Aux Etat-Unis, en Espagne ,au Canada, en France, en Autriche où elles ont été invitées.

13.Quels sont vos autres spectacles ? Ressemblent-ils à celui-ci ?

Il y a 7 spectacles dont ceux ci :

«What a choice » Pour les adultes.

« Flappo » Pour les 5-6 ans.

« Peek-a-boo,  »Pour les 1-2 ans.  Ca veut dire « coucou »

« Nathalia »:  ce sont des marionnettes.

On peut jouer 3 spectacles différents le même jour.

14 Pourquoi êtes vous venues à Brain ?

La mairie de Brain a prêté la salle communale pour les répétitions. Sinon le spectacle va être joué dans les villages des alentours. Les actrices sont hébergées chez des habitants de Brain.

Remarque : en anglais Brain signifie : cerveau.

15.Y a t-il toujours autant de spectateurs?

Oui, quelque fois, il y en a trop car il y a des gens qui ne voient rien.

16.Où vous produisez-vous d’habitude ?

Dans des cafétérias , dans des gymnases et rarement dans des théâtres comme au quai à Angers.

17.Travaillez-vous toujours avec des marionnettes?

Elle utilisent les marionnette et elles font aussi du théâtre d’objets. Elles donnent vie à des objets pour expliquer la vie.

18.Etiez-vous contentes de vous vendredi dernier ?

Elles étaient contentes car il n y avait pas de trou de  mémoire et il n’y a rien eu de cassé pendant le spectacle. LOREN était fière d’elle. Avec son accent , elle a été comprise.

19 Qu’est-ce qui vous plaît dans ce métier ?

Ce sont les rencontres avec les spectateurs ou d’autres artistes.

20.Depuis combien de temps l’exercez vous ?

Elle font ce métier depuis 31 ans. Isabelle est sortie  des Beaux Arts et du conservatoire de Mulhouse à 21 ans.

21.Comment gagnez-vous votre vie et financez-vos achats.

Elle font un budget avec des recette et des dépenses puis elles proposent des prix de spectacle pour financer le matériel , les déplacements et les salaires des acteurs.

2 2 Comment êtes vous devenues comédiennes ?

Nous sommes allées au conservatoire. C’est une école où on apprend le métier d’acteur.

23 Quelle distance y t-il entre ici et chez vous ?

Il y a environ 10 00 kilomètres entre Albuquerque et Paris. Pour y aller , l’avion passe au dessus du Groenland. On le comprend quand on regarde le globe alors que sur le planisphère on dirait qu’il fait un détour.

24 Avez vous une famille aux USA ?

Lauren a des cousins. Elle est fille unique et a perdu ses parents.

25.Pouvez-vous décrire votre région du monde ?

Elles habitent au Nouveau Mexique (U.S .A) dans la ville d’Albuquerque.

Aux Etats-Unis, il n’y a pas de département mais des états.

Il y a des déserts blancs, noirs et rouges. Elle ont trouvé des putois ,des serpents  à sonnette et des cactus .

Une fois Isabelle a vu les putois dans une cage qui servait de piège à rats. Elle a eu peur que les putois l’aspergent quand elle les délivrait. Ils la connaissaient et ne lui ont rien dit.

26 Vivez vous dans une maison ou un appartement ?

Nous vivons dans une maison avec un jardin.

27.Comment vivent les gens ?

Les gens travaillent énormément. Il y a des gens très riches et des gens très pauvres.

Ils ont parfois deux métiers et donnent la priorité à la  vie professionnelle. La vie est plus difficile qu’en France .

 

Publié dans Histoire de l'art, Les exposés, Théâtre | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

1) Jean Pierre MARTIN , sa vie

Il a 63 ans et il a 4 frères et 2 sœurs. Il est né au lieu dit : « la croix Robert » à Brain sur Longuenée. Il nous a dit qu’il était « natif » de Brain.

Son métier : il allait dans les mines pour entretenir le matériel d’extraction de l’ardoise. Il y a fait ses premières découvertes de fossiles ( des trilobites) et de minéraux. Avant , il était chaudronnier mais il a quitté ce métier parce qu’il avait mal aux oreilles. Il est descendu au plus profond à 510 mètres à Trélazé ( près d’Angers) puis à 455 mètres à la Pouèze. (village près de Brain sur Longuenée) Il a trouvé son premier fossile dans les ardoisières. Beaucoup de gens de cette région ont travaillé dans les mines parce que c’était la principale source d’emploi. On appelait ces entreprises les ardoisières. On organisait l’extraction de l’ardoise dans des carrières ou des mines.  Tous ses frères sont allés travailler dans les mines d’ardoises et l’un est parti travailler à l’équipement (une entreprise de travaux publics).

2) La formation de l’ardoise

La formation de l’ardoise s’est faite il y a 455millions d’années près du pôle sud dans les mers froides. Les déchets se sont déposés au fond de la mer. C’est la sédimentation. Il y a eu un déplacement des continents. (Les savants appellent ce phénomène la tectonique des plaques.) La vase a été tour à tour émergée et immergée. Elle a été compressée et est devenue de l’argile. Ca a durci et ça a formé une roche que l’on a appelé ardoise. Les veines d’ardoise sont des immenses réserves d’ardoises en forme de long tuyau. Celle de l’Anjou  va de Trélazé à Freigné. Ce « tuyau » passe sous la route entre la Pouèze et Bécon les Granits. ( Maine et Loire) Les poches : sont comme des réserves d’ardoise utilisable .Comme à Noyant la Gravoyère . Ce sont comme des bulles à part le long de la veine.

3) Les propriétés de l’ardoise

L’ardoise est imperméable : elle ne laisse pas passer l’eau. C’est pour ça qu’on l’utilise pour la toiture. L’ardoise est fissile. Les ardoises peuvent se fendre facilement quand on tape sur le côté. Les « fendeurs » étaient des ouvriers a rdoisiers. Ils devaient fendre et découper l’ardoise.

Carte de la veine d’ardoise et de la poche de Noyant la Gravoyère dans le Maine et Loire

 

 

 

 

4) Les fossiles de l’ardoise

Généralement, les trilobites étaient des animaux  benthiques. C’est à dire qu’ils déplaçaient sur le fond des océans à une profondeur  allant de quelques dizaines de mètres à plusieurs centaines.

Certaines espèces  pouvaient, d’après l’étude de leurs morphologie externe (leur aspect),  avoir un mode de vie différent. Ils étaient fouisseurs, vivaient dans la vase et mangeaient du plancton. Il n’ y a pas que la morphologie du trilobite qui soit importante pour déterminer son mode de vie. En effet, la conservation et la disposition des trilobites dans la roche est également une précieuse source d’ informations Ils vivaient probablement en groupes. On a vu un fossile d’excréments (les crottes) de trilobites.

5) Les autres roches et fossiles que nous avons vus :

Les marnes à huîtres L’Anjou était immergée lors de leur formation alors que la Bretagne sortait de l’eau. Ca ressemble à un pudding aux raisins sauf que ce sont des huîtres et d’autres coquillages collés entre eux.

Les dents de requin. L’Anjou était immergée sous la mer des faluns, il y a 12 millions d’années. Les animaux avaient des squelettes et des os. On parl e de vertébrés. On était à l’ère quaternaire. Nous étions au bord de la mer près des rivages car on trouve aussi des fossiles d’arbres à ces endroits.

Les fougères du carbonifère Elles se sont formées quand les terres d’Anjo u étaient au niveau de l’équateur. Elles étaient émergées et , dessus, poussaient des fougères qui pouvaient atteindre 30 mètres de haut. Les restes des végétaux ont produit du carbone et la roche que l’on trouve aujourd’hui, c’est le charbon. On parle de l’époque carbonifère. 

L’ammonite du crétacé. La France était quasiment à sa place actuelle. L’ammonite ces de la famille des escargots c’est à dire des gastéropodes. Les ammonites ont disparu à la fin de l’ère mésozoïque. 

6) Comment  se créent les fossiles ?

Au début, il y a un petit animal, par exemple un trilobite. Quand il meurt,  sa coquille va se poser au  fond de l’eau  et se recouvre de vase. Au fil des millions d’années, les continents ont bougé et sous la pression la vase est devenue l’ardoise. C’est la trace ou le moulage de l’animal que l’on trouve maintenant.

7) L’exposition : l’Anjou, il y a 600 millions d’années : le résumé.

-Il y a 455 millions d’années les terres d’Anjou étaient prés du pole sud. Elles étaient immergées en mer froide.

-Il y a 380millions d’ années, l’ Anjou se trouvait sous l’ équateur, immergée et proche des côtes. On se trouvait en mer chaude. La pierre formée à cette époque est le marbre. On a retrouvé des fossiles de coraux et des traces de végétaux.

-Il y a 325 millions d’ années, l’Anjou se trouvait sur l’équateur et était émergée. Elle se trouvait dans un climat chaud et humide. La roche de l’époque est le charbon et on y trouve des fossiles de fougères.

-Il y a 90 millions d’ années, l’Anjou se trouvait au dessus de l’ équateur et était immergée. On se trouvait en mer chaude. La roche formée était le tuffeau. On y a retrouvé l’ammonite

-Il y a 40millions d’années. L’Anjou  se trouvait au niveau du nord de l’Afrique actuelle. Elle se trouvait émergée dans un climat chaud et humide. La pierre est le grés et on a retrouvé des traces de végétaux comme  les palmiers.

-Il y a 12 millions d’années, l’Anjou se trouvait à sa position  actuelle  et était  immergée Elle se trouvait  en mer froide La roche de cette époque  est le falun On a retrouvé des  dents de requins  et divers restes d’animaux  aquatiques.

Publié le par Raphaël EON | Laisser un commentaire

Interview de Magali ROUGERON, claveciniste

Clavecin, musique baroque et compagnie de l’éventail

Pendant que vous lisez l’interview, vous pouvez écouter un extrait des « Indes galantes » de Jean Philippe RAMEAU  au clavecin . [audio:http://passerelle2.ac-nantes.fr/thiberge-brainsurlong/wp-content/uploads/sites/78/2012/03/indes-galantes.mp3|titles=indes galantes]

Et si vous voulez écouter autre chose: [audio:http://passerelle2.ac-nantes.fr/thiberge-brainsurlong/wp-content/uploads/sites/78/2012/03/bransle-de-basque.mp3|titles=bransle de basque]

Votre métier

1 -Votre métier a t-il un nom ? Lequel ?
Je suis professeur de clavecin en école de musique à Sablé sur Sarthe et Alençon et musicienne, concertiste claveciniste.

2 – Qu’avez-vous fait comme études générales (bac ?) ?
J’ai fait un bac littéraire et mathématique avec option grec ancien.

3 -Qu’avez-vous fait comme études musicales ?
J’ai étudié en école de musique puis aux conservatoires de Nantes, Paris et   Amsterdam.

4 – Que faites-vous dans la vie quand vous ne faites pas de musique ?
J’aime me promener dans la nature et m’occuper de ma maison.

5 – Avez-vous étudié le solfège ?
Oui et elle nous a dit quelle était mauvaise. (en tout cas pas très bonne)

6 – Depuis quand jouez-vous du clavecin ?
Elle joue du clavecin depuis l’âge de 8 ans.

7 – Allez-vous souvent dans des écoles ?
Rarement, j’y vais de temps en temps.

8 – Enseignez-vous le clavecin ?
Oui, elle enseigne le clavecin dans une école de musique à Sablé sur Sarthe.

9 – Combien de temps travaillez-vous par semaine ?
Elle travaille 20 heure par semaine.

10 – Combien de temps travaillez- vous votre instrument par semaine ?
Le plus souvent elle travaille 14 heure par semaine (en plus des 20 heures).

11 – Êtes-vous mariée et avez-vous des enfants ? La vie de musicien permet-elle d’avoir une vie de famille ?
Oui, elle est mariée et elle a deux enfants de 5 ans et 7 mois.
Bien sûr la vie de famille est possible mais il faut planifier (s’organiser avec son agenda.). Les enfants sont contents d’avoir des parents musiciens.

12 -Qu’est-ce qui vous intéresse le plus dans ce métier?
Magali souhaite développer les interventions auprès des élèves.

13- Quels en sont les inconvénients, d’après vous ?
L’irrégularité. Il y a des périodes où on est beaucoup à la maison et d’autres pas du tout.

14- Comment gagnez-vous votre vie ?
Je suis professeur, je donne des concerts et je fais des interventions dans les classes.

Vous et le clavecin

15- Pourquoi avoir choisi cet instrument ?
C’est un hasard, je voulais pratiquer l’accordéon mais mes parents ne voulaient pas et il n’y avait plus de place en piano alors qu’il en restait en classe de clavecin.

16- Est-ce difficile de jouer ou d’apprendre le clavecin ?
C’est difficile mais pas plus qu’un autre instrument. Les 2 mains jouent deux choses différentes. On appelle ça l’indépendance des deux mains.
Je dois lire le clé de sol et le clé de fa.

17- Que ressentez-vous quand vous jouez du clavecin?

Je ressens la joie, la tristesse, la colère et toujours beaucoup de plaisir.

18 -Pratiquez-vous d’un autre instrument ?
Je pratique le clavicorde. C’est un instrument à clavier, ancêtre du piano. Ce sont des barres de laiton qui frappent les cordes par dessous. C’est un instrument de musique de chambre.

19- Vos parents faisaient-ils de la musique ou du clavecin ?
Ma maman chante dans une chorale pour son plaisir.

20 – Jouez vous à plusieurs avec d’autres instrumentistes ou d’autres clavecinistes?

Le clavecin accompagne souvent d’autres instruments mais jouer à plusieurs clavecins , c’est plus rare.

L’instrument21- Est-ce que le clavecin se joue comme le piano?
Il y a un clavier comme au piano mais on n’y  touche pas comme au piano. On dit que  » Le touché est différent ».
C’est dû aux cordes qui sont frappées au piano alors qu’elles sont pincées au clavecin.

22- Quelles sont les différentes parties du clavecin ?

 

Le pupitre pour poser les partitions. Le pic pour tenir le toit.
Le clavier : pour jouer les notes sur le clavier, il y a les touches les touches: Quand on appuie dessus, un système de balancier lève un sautreau.
Le sautreau:C’est une barre en bois qui tient le bec (le plectre) qui pincera la corde. Le chapiteau sert à ce que les sautereaux ne sautent pas trop haut.
Des cordes métalliques tendues à l’aide de chevilles et qui reposent sur deux pièces de bois (le sillet et le chevalet) Les registres: ce sont des systèmes qui permettent de ne jouer qu’un corde et de faire varier l’intensité du son .

23- Quelles sont les mesures du clavecin?
2
Le clavecin  mesure environ deux mètres cinquante de long sur un mètre de large.

24- Quel est le poids d’un clavecin?
Celui ci pèse environ cinquante kilos et peut être déplacé dans une voiture.

25-Combien y a t-il de notes?
Son étendue couvre environ cinq octaves. (une soixantaines de touches)
Un octave comporte 7 touches noires et 5 touches blanches. (le contraire du piano)

26 Elles ont le même nom qu’au piano et qu’aux autres instruments: do , ré, mi, fa ,sol ,la, si , do.

27 -Qui a inventé cet instrument?    29 – A t-il des ancêtres ?
« L’origine du clavecin remonte au Moyen Âge : il est une évolution du psaltérion auquel a été adapté un clavier. » wikipédia

28 – A quelle famille appartient -il ?
C’est un instrument à cordes pincées comme la harpe ou la guitare.

Jean philippe RAMEAU (1702-1766)

 

Publié dans Histoire de l'art, Musique | Marqué avec , | Laisser un commentaire