Archives par mot-clé : arts visuels

L’activité du jour en TPS/PS/MS/GS (38) – La nouvelle page d’Émilie Jolie : le raton-laveur

Commencez par présenter le raton-laveur à votre enfant :

Puis écoutez la chanson du raton-laveur rêveur :

Deux activités aujourd’hui :

1) Création en arts visuels d’un raton-laveur

Matériel

  • peinture noire
  • pinceau
  • papier journal
  • colle

Imprimez ou recopiez le modèle du raton-laveur :

Avec les empreintes des deux mains, représente les yeux et les moustaches :

Colle des petits morceaux de papier journal sur les zones suivantes :

Peins en noir les autres zones, sans oublier le museau :

Représente les yeux avec deux attaches parisiennes :

2) Écriture, avec les consignes habituelles en MS (entre deux lignes, écartées de 2 cm) et en GS (entre deux lignes écartées de 1 cm ou 0,5 cm) :

BONUS

(Cette activité, photos et textes, vient de la page : https://www.wedemain.fr/Comment-fabriquer-un-videoprojecteur-avec-une-boite-a-chaussure-et-un-smartphone_a1695.html )

Le raton-laveur rêveur voudrait « un petit rôle dans un film en couleurs ». Aide-le en fabriquant ton projecteur :

Matériel nécessaire

– Une boîte à chaussures
– Une loupe
– De la peinture noire
– De l’adhésif d’électricien noir
– Un grand trombone
– Un cutter
– Un crayon
– Un smartphone

1) Préparez la boîte

Commencez par peindre l’intérieur de votre boîte à chaussure et de son couvercle en noir. Cela assurera une image plus nette par la suite. Une fois la peinture sèche, placez la loupe sur l’un des petits côtés de la boite et tracez-en le contour à l’aide d’un crayon.

2) Percer l’objectif

Découpez proprement le cercle tracé précédemment à l’aide du cutter. Percez ensuite un petit trou à l’arrière de la boîte afin de laisser passer le câble du chargeur de téléphone.

3) Fixez la loupe

Si votre loupe possède un manche, vous pouvez envisager de le couper. Sinon orientez-le sur le côté afin qu’il ne gêne pas. Placez ensuite la loupe dans l’orifice et fixez-la avec le scotch d’électricien.

4) Fabriquez le support du téléphone

Dépliez votre trombone et tordez-le afin de fabriquer un support pour le smartphone. Celui-ci devra tenir de façon droite, en parallèle avec la loupe.

5) Préparez la projection

Si vous ne possédez pas de murs blancs dans votre intérieur, il est possible de fabriquer un écran en tendant un drap ou en retournant un poster.

Il faut ensuite régler la netteté de l’image. Pour cela, placez le téléphone sur son support dans le fond de la boîte. Déplacez-vous ensuite d’avant en arrière en tenant la boîte jusqu’à trouver la distance idéale.

Vous pouvez enfin faire un réglage plus précis en déplaçant le téléphone à l’intérieur de la boîte à chaussure.

6) Projetez l’image

Réglez la luminosité de l’écran du téléphone au maximum et lancez votre vidéo ou votre diaporama. Il ne reste plus qu’à placer le téléphone sur son support et à refermer la boîte.

Et n’oubliez pas d’éteindre la lumière !

NOTE

Par un effet d’optique dû à la lentille convexe, l’image est inversée. Heureusement, ce problème peut être résolu très simplement en modifiant les paramètres du téléphone.

  • Pour un iPhone : allez dans Réglages > Général > Accessibilité et activez « AssistiveTouch ». Un petit bouton blanc apparait, appuyez dessus. Dans « Appareil », sélectionnez « Tourner l’écran » puis sélectionnez « À droite ».
  • Pour un téléphone Android : vous pouvez utiliser l’application Ultimate Rotation Control.


L’activité du jour en TPS/PS/MS/GS (34) – La nouvelle page d’Émilie Jolie : le petit caillou

« Émilie a mis le petit caillou dans sa poche et le petit caillou est bien content d’être dans la poche d’Émilie. »

Aujourd’hui, en arts visuels, on crée une forêt, inspirée des arbres-sucettes de Friedrich Hundertwasser :

Un artiste trop méconnu... - Lucie dans le ciel...

La forêt finie, ça donnera ceci :

Matériel :

  • peinture noire, verte, marron
  • ciseaux
  • feutres noir, vert, marron
  • crayons de couleur
  • colle
  • éponge usagée

1) Découpe l’éponge en trois morceaux :

2) Trempe un morceau dans le vert et tamponne la feuille jusqu’à ce qu’il n’y ait presque plus de peinture sur l’éponge :

Puis recommence, jusqu’à recouvrir presque toute la feuille :

3) Fais la même chose, avec la même éponge, en trempant dans le vert et un peu dans le noir :

4) Avec une autre éponge, ajoute un peu de marron :

5) Pendant que ça sèche, tu vas décorer les arbres-sucettes. D’abord, il faut des ronds de différentes tailles :

Ensuite, avec les feutres noir, marron et vert décore-les avec les motifs graphiques suivants : spirales, points, ponts, traits, ronds concentriques…

Tu peux les laisser en blanc, ou les colorier aux crayons de couleur, pour égayer la forêt :

7) Découpe (ou demande à Papa ou Maman de découper) les ronds, en essayant de laisser le trait noir autour, ce sera plus joli. Puis, quand la peinture du paysage de forêt est sèche, colle les ronds (tu peux les superposer un peu) :

8) Avec le dernier morceau d’éponge, trace les troncs en noir, et c’est fini :

Activité supplémentaire spéciale GS

Tu peux créer un arbre en relief, avec seulement des feutres (j’ai gardé noir, vert, marron, comme pour la forêt-sucettes) :

1) Dessine (ou imprime) l’arbre (attention à ne pas dessiner plus de branches, ça complique beaucoup l’activité) :

2) Le principe, c’est de tracer des horizontales « en dehors » de l’arbre et des arrondis « à l’intérieur ».

Sur le tronc, c’est facile :

3) ça se complique un peu sur les branches :

4) si la branche apparaît dès le bord de la page, tu commences par l’arrondi :

5) et ça se complique encore plus quand les branches sont les unes à côté des autres :

5) parfois, les horizontales vont laisser des blancs :

Il suffira de les compléter avec des arrondis :

8) et c’est fini :

BONUS

Mais dis donc, as-tu reconnu la forêt noire d’Emilie Jolie ?

Eh oui, c’est celle où le Petit Poucet a été abandonné avec ses frères et sœurs ! Et ce petit caillou, c’est un de ceux que le Petit Poucet a ramassés devant chez lui et qu’il a semés pour retrouver son chemin!

Mais au fait, connais-tu l’histoire du Petit Poucet ?

Si tu es en GS, tu la connais bien, nous l’avons lue en classe, tu t’en rappelles ?

Mais si tu n’es pas en GS, peut-être ne la connais-tu pas…

Elle est ici, à écouter et regarder :

[Note aux parents : c’est une histoire très connue, très importante, mais aussi très effrayante ; en effet, les parents abandonnent (deux fois!) leurs enfants en forêt, l’ogre veut les manger, mais égorge ses filles par erreur… Bref, des moments un peu durs, émotionnellement, pour les plus petits. Il peut être préférable de l’écouter avant de la proposer à votre enfant, et de décider ensuite.]

L’activité du jour en TPS/PS/MS/GS (25) – La nouvelle page d’Émilie Jolie

Les activités

La planète de A-440 ressemble à la planète Mars, la voilà :

On la surnomme « La planète rouge », vois-tu pourquoi ?

Oui, bien sûr, c’est à cause de sa couleur !

Il y a du jaune, du orange et du rouge. Te rappelles-tu comment on fait du orange ? [en mélangeant du jaune et du rouge]

Alors aujourd’hui, on va imaginer la planète de A-44O, en s’inspirant de la planète Mars.

1) Trace un rond en t’aidant d’un bol, d’une assiette :

2) Prépare ta peinture rouge et jaune, sans les mélanger, et un pinceau brosse :

3) On commence par imaginer une planète décorée avec des lignes horizontales.

Trempe ton pinceau dans le jaune et trace ton horizontale :

Puis trempe dans le rouge, et refais une horizontale.

Ensuite, trempe dans le jaune ou le rouge à ta façon :

S’il n’y a plus que du orange dans ta barquette, remets un peu de jaune, et de rouge et recommence :

4) On peut aussi imaginer d’autres décorations pour la planète d’A-440.

  • des lignes brisées :
  • des lignes sinueuses (ou des « vagues ») (ici, je n’ai pas fait « se toucher » les lignes, c’est joli aussi) :
  • des points :
  • des points partout :

5) Tu peux aussi faire ce que tu veux avec les couleurs et inventer ta propre planète !

6) Enfin, quand la peinture est sèche, découpe (ou demande à Papa ou Maman de découper) la planète et affiche-la :

Tu peux m’envoyer les tiennes à classepsmsgsalamaison@laposte.net !

GS/CP avions en papiers

Vous trouverez ICI un site qui vous propose 44 façons différentes de plier une feuille pour réaliser des avions en papier. Je vous conseille de choisir le niveau « facile » (« easy » car c’est un site anglais). Puis votre enfant choisit un avion et il n’a plus qu’à suivre les étapes de fabrication (en photos ou en vidéo).Les enfants adorent faire des pliages. Sans en avoir l’air, il devront utiliser de nombreuses compétences: se repérer sur la feuille, se concentrer longtemps, suivre les étapes de fabrication, faire des gestes précis, découper…

Lorsque l’avion est terminé, il n’y a plus qu’à le décorer: formes, lettres, mots…

arts visuels: Jouer avec les ombres

Les jours rallongent, la trajectoire du soleil change également. Disposez des objets sur le bord d’une feuille puis faites repasser leurs silhouettes à votre enfant avec un feutre noir. Ensuite donner libre cours à son imagination pour compléter le dessin !

Vous pouvez reproduire ce petit travail également en vous servant d’une lampe et avec une feuille plus petite que sur l’image !

L’activité du jour en TPS/PS/MS/GS (15) – Arts visuels sur essuie-tout

En arts visuels en maternelle, pour laisser s’exprimer sa créativité et découvrir de nouvelles techniques, on s’amuse à changer :

  • le support (feuille, affiche, carton, papier-peint…)
  • le médium (peinture, encre, colle…)
  • l’outil (crayon, pinceau, tampon…)
  • le geste (précis, large, rapide, lent, sur table, sur plan incliné…)

Aujourd’hui, en arts visuels, on change le support.

1) Va chercher dans la cuisine une feuille d’essuie-tout et observe-la : elle est faite de tout petits points, qui forment souvent des décorations assez discrètes (cœurs, spirales, ronds concentriques, arabesques…)

2) IMPORTANT : Pose un sous-main sous la feuille d’essuie-tout, car l’encre du feutre va traverser la feuille.

Avec la pointe d’un feutre, touche les points de l’essuie-tout pour les colorer. Tu peux poser doucement la pointe du feutre pour faire un petit point, ou tu peux garder longtemps la pointe sur l’essuie-tout et laisser l’encre se diffuser.

Tu peux utiliser des feutres à pointe large :

Ici, j’appuie longtemps : l’encre se diffuse.
Ici, je pose et je lève tout de suite : le point est plus petit.

Ou tu peux utiliser des feutres à pointe fine :

On peut aussi appuyer longtemps avec le feutre à pointe fine :

On peut aussi marquer un point sur deux :

Trois exemples de travail fini :

Envoie-moi le tien sur classepsmsgsalamaison@laposte.net !

GS – Un arbre en arts visuels, pour aller plus loin

As-tu fini ton arbre en arts visuels ?

Pour aller plus loin, découvre maintenant ces arbres d’un artiste que tu connais déjà :

Ce sont deux tableaux de Piet Mondrian. Te rappelles-tu quel tableau de Piet Mondrian nous avons étudié en classe ? Il était très différent de ceux-là, il y a avait des lignes horizontales et verticales… Oui ? Tu te rappelles ?

La réponse est : ICI

Et celui-là ? Il te rappelle sûrement quelque chose, non ?

C’est une oeuvre de Vincent Van Gogh. Te rappelles-tu quel tableau de Vincent Van Gogh nous avons étudié en classe ?

La réponse est :

Et oui, c’était bien un arbre, cette forme au premier plan de « Nuit étoilée » !

L’activité du jour en TPS/PS/MS/GS (10) – Un arbre en arts visuels

Comme promis après l’écoute de la page des oiseaux dans Emilie Jolie (voir ICI) , voilà l’activité de l’arbre en arts visuels.

Cette activité est inspirée des tableaux de Natasha Wescoat, les « arbres à bijoux ».

  • D’abord, il faut créer le tronc de l’arbre. On le fera avec du papier découpé (je l’ai fait avec du papier noir et une photo publicitaire dans un journal) :

Après collage en forme de tronc et branches :

Si vous préférez passer cette étape, voilà le modèle du tronc à imprimer (cliquez pour agrandir) :

  • Ensuite, découpez des bandes dans du papier de couleur assez épais (genre bristol) et enroulez-les dans vos doigts :
  • Puis mettez de la colle forte sur la tranche et posez-la, toujours enroulée, sur une branche de l’arbre. Tenez fermement une vingtaine de secondes et lâchez délicatement. Si la bande se déroule, laissez-la faire, et rappuyez pour la fixer dans sa position:

(Si vous n’avez pas de papier de couleur, vous pouvez faire colorier à votre enfant une feuille un peu cartonnée avec des crayons de couleur et/ou des pastels, puis découpez les bandes dans cette feuille coloriée :

  • Si cette activité est difficile pour les plus petits, vous pouvez faire tremper le doigt dans la peinture pour faire des empreintes de « feuille » sur les branches :

Avec différentes couleurs, ça rend joliment :

  • Pour finir, vous pouvez demander à votre enfant de faire des décorations autour, au feutre : des spirales, des ronds concentriques…

Envoie-moi le tien à classepsmsgsalamaison@laposte.net !