Archives par mot-clé : mathématiques

Journal de TPS/PS/MS/GS (64) – Dessins cachés, danse du parapluie et jeu des légos

Les GS travaillent chaque jour sur des fiches de dessins cachés : il s’agit de retrouver et colorier les objets dans le dessin.

Nous avons aussi fait la danse du parapluie, avec les mouvements appris pendant le confinement :

Et on n’oublie pas de… s’amuser !

Les GS et les MS ont aussi rejouer au jeu des légos : quel nombre est écrit sur la case ? Et sur le dé ? Et combien en manque-t-il pour faire 5 ? Et pour faire 10 ? Et, à la fin, qui en a le plus ? Et combien de plus que les autres ?

GS/CP lundi 18 mai

Nous avons écrit une lettre aux copains et aux copines qui restent à la maison (pas tous…).


Puis nous sommes allés la poster.

Nous avons planté des graines dans le jardin, bien tardivement… Potiron, tournesol, haricot nain, fève et petit pois.

MARVIN: « Ho ! un oiseau vient de tomber de son nid !!! »
Et le chat est déjà là…

Partie de cache-cache endiablée pendant la récréation.

L’activité du jour en TPS/PS/MS/GS (35) – Le hérisson pour compter

Bonjour à tous,

On reprend ce matin le travail commencé la semaine dernière avec le hérisson pour compter.

Aujourd’hui, on travaille à « décomposer » les nombres, c’est-à-dire à « fabriquer » un nombre en utilisant d’autres nombres. Par exemple : 3, c’est aussi 2 et encore 1.

C’est une activité destinée aux PS, MS et GS. En TPS, on n’ira pas plus loin que ce qu’on a déjà fait la semaine dernière et qu’on peut refaire aujourd’hui : Compter avec le hérisson

On utilise le même nombre de cure-dents colorés en deux couleurs que la semaine dernière :

  • En PS : 3 de chaque couleur
  • En MS : 6 de chaque couleur
  • En GS : 10 de chaque couleur

Activité 1

« Mets le nombre demandé de piquants sur le dos du hérisson, en utilisant une ou deux couleurs. »

En PS : il faut mettre 3 piquants en tout.

En MS : il faut mettre 6 piquants en tout.

En GS : il faut mettre 10 piquants en tout.

[Quand votre enfant dit avoir fini, vérifier avec lui :

  • Le bon nombre de piquants : enlevez les piquants, posez-les à côté du hérisson et replantez-les en les comptant ;
  • combien de jaunes as-tu mis ? combien de rouges ?]

« Quand tu as trouvé une façon de faire, enlève tout et essaie d’en trouver une autre, différente. »

Il faut alors trouver le plus de façons possible de faire le bon nombre.

Attention : on considère que, pour faire 3, « 2 jaunes et 1 rouge » est une façon différente de « 1 jaune et 2 rouges ».

  • En PS, il y aura 4 façons différentes
  • En MS, il y aura 7 façons différentes
  • En GS, il y aura 11 façons différentes

Pour être sûr de ne pas en oublier ni de refaire plusieurs fois la même façon, on complétera, avec des feutres correspondants aux deux couleurs de cure-dents, les dessins suivants (à imprimer ou à recopier) :

Ainsi, pour les PS, le dessin terminera sera celui-ci :

Activité 2 (à faire après avoir fait plusieurs fois l’activité 1, voire un autre jour)

« Reprends ta fiche de hérissons avec les piquants au feutre, choisis un modèle et reproduis-le. »

L’activité du jour en TPS/PS/MS/GS (33) – Un hérisson pour compter

Aujourd’hui, on travaille avec le hérisson que tu as fabriqué mardi. Si tu n’as pas encore ton hérisson, c’est ICI pour le fabriquer.

Pour le travail d’aujourd’hui, tu vas avoir besoin d’une dizaine de piquants de deux couleurs.

Pour faire deux couleurs, il y a plusieurs solutions :

1) tu peux peindre les cure-dents, c’est très facile :

2) tu peux aussi découper deux pailles à boire et déposer les morceaux coupés sur les cure-dents :

Si tu n’as qu’une couleur de paille, on pourra dire qu’il y a les piquants de couleur (ici rouges) et les piquants « blancs » (sans couleur).

3) si tu n’as ni peinture ni paille, tu peux enfiler une perle sur le cure-dent, d’une couleur ou de l’autre, ou faire une marque au feutre sur chaque cure-dent, d’une couleur ou de l’autre.

Mon hérisson en piquants rouges et jaunes :

Là, la suite de l’article va être particulièrement bavarde et explicative, et je m’en excuse à l’avance, mais il est fondamental de bien construire et consolider les notions mathématiques en maternelle. Merci de votre compréhension, de votre participation et de votre implication, encore une fois !

Activité 1

[L’objectif de cette activité est de réviser les quantités et leur vocabulaire : plus/moins/autant/ajouter/enlever/il y en a trop/il en manque.

Il faudra bien faire plusieurs fois chaque activité, pour permettre à votre enfant d’apprendre en jouant, mais aussi en mémorisant.]

1) Pique les piquants sur le dos du hérisson en utilisant les deux couleurs.

2) Même activité, mais il faut mettre autant de jaunes que de rouges

Laissez d’abord faire votre enfant à sa façon. Quand il dit avoir fini, vérifier avec lui, en enlevant un par un les piquants, une couleur après l’autre, dans deux tas séparés : « Un jaune ici, un rouge là, encore un jaune ici, encore un rouge là… Ah regarde, j’ai mis un jaune ici, mais je n’ai plus de rouge pour là. Il manque un rouge. »

[Selon l’âge des enfants, ça ne marchera peut-être pas du premier coup : il/elle peut mettre tous les piquants sans trop se poser de questions. Si la comparaison un par un ne l’aide pas à trouver la bonne façon, dites-lui : « mets d’abord un jaune, puis un rouge, comme ça, tu seras sûr d’en mettre autant. » Cette activité a été faite plusieurs fois dans la classe, de différentes façons, notamment en partageant les fruits entre deux assiettes : c’est une bonne activité à faire dans la cuisine, avec des noisettes, des radis…]

3) Même activité, mais c’est vous, parent, qui mettez les piquants rouges. Votre enfant doit mettre autant de piquants jaunes que de piquants rouges.

[Attention : selon l’âge des enfants et le nombre de piquants, les techniques seront différentes. La technique toujours efficace consiste à mettre un piquant jaune pour un piquant rouge, juste à côté par exemple. Pour vérifier à la fin, on regarde si chaque piquant rouge a bien un piquant jaune à côté de lui.]

4) Il y a maintenant autant de piquants rouges que de piquants jaunes.

« Enlève un piquant jaune : quelle couleur en a le plus ? quelle couleur en a le moins ? »

« Ajoute un piquant jaune : quelle couleur en a le plus ? quelle couleur en a le moins ? »

« Ajoute des piquants pour qu’il y a moins de jaunes que de rouges. »

« Enlève des piquants pour qu’il y ait plus de rouges que de jaunes. »

etc…

En TPS, on n’ira pas plus loin. Pour les autres, on passe à la suite :

Activité 2

Donnez un certain nombre de piquants à votre enfant :

  • En PS : 3 de chaque couleur
  • En MS : 6 de chaque couleur
  • En GS : 10 de chaque couleur

On refait les activités ci-dessus, mais cette fois, on comptera les piquants pour vérifier.

« Enlève un piquant jaune, combien y a -t-il de piquants jaunes, maintenant ? [il faut essayer de répondre sans tout recompter]

« Ajoute un piquant rouge, combien y a-t-il de piquants rouges maintenant ? » [il faut essayer de répondre sans tout recompter]

« Regarde, j’ai mis les piquants jaunes, compte-les et mets-en autant de rouges que de jaunes. »

etc…

On pourra alors varier le nombre de piquants ajoutés ou enlevés, et faire compter.

L’activité du jour en TPS/PS/MS/GS (27) – Transvasement

Le transvasement est une activité qui fait travailler plusieurs compétences : l’habileté motrice, l’observation, le vocabulaire et le raisonnement mathématiques.

Mais c’est aussi une activité qui peut faire un peu (et parfois beaucoup) de désordre dans l’espace de travail, et même quand on y travaille sérieusement…

Je vais vous proposer de préparer l’espace de travail pour éviter le plus possible de désordre.

Vous aurez besoin :

  • d’une ou deux bouteilles en plastique (petites, de préférence, pour que l’activité ne dure pas trop longtemps) (si vous n’en avez pas, des petites bouteilles en verre ou des bocaux en verre peuvent faire l’affaire : il faut simplement que le récipient soit transparent) ;
  • d’une grande boîte à chaussures ;
  • un petit gobelet pour « pelleter » ;
  • un ou plusieurs élastiques ;
  • et au choix : de coquillettes, riz, semoule, lentilles, grains de blé… ; on peut aussi utiliser de toutes petites perles, si vous préférez ne pas jouer avec la nourriture).

1) Découpez le haut de la bouteille pour fabriquer un entonnoir (si vous avez un vrai entonnoir à la maison, inutile de découper la bouteille, mettez-le tout simplement dans le goulot de la bouteille) :

2) Placez la bouteille dans la boîte à chaussures : ce sera le « réservoir » des pâtes, pour les rassembler et récupérer celles qui tomberont de la bouteille (vous pouvez même tapisser le fond de la boîte d’essuie-tout ou de papier cuisson, pour limiter les « rebonds » des pâtes qui tomberont) :

3) Remplissez ensuite la boîte à chaussures avec… ce que vous voulez !

Les activités

(Entre guillemets, vous trouverez le vocabulaire à revoir)

  • D’abord, on joue, on s’amuse, avec pour seule consigne de ne pas en mettre partout ! (On l’a fait dans la classe juste avant le confinement, c’est seulement un rappel et une familiarisation avec le « nouvel » espace de travail)
  • Ensuite :

En TPS : on construit la notion de « quantité », de « combien », et on apprend/consolide le vocabulaire : « plein », « vide », « beaucoup », « peu », « tout », « rien »

  1. Remplis la bouteille jusqu’en haut : « Elle est pleine »
  2. Accroche un élastique sur la bouteille et remplis-la jusqu’au niveau de l’élastique ; selon la hauteur de l’élastique, on dira : « Il y en a beaucoup » ou « Il y en a peu »

En PS : on consolide la notion de « quantité », on revoit le vocabulaire mathématique de la quantité (« beaucoup »/ »peu ») et de la comparaison (« plus que »/ »moins que »/ »autant que »)

  1. Accroche un élastique sur la bouteille et remplis-la jusqu’au niveau de l’élastique ; selon la hauteur de l’élastique, on dira : « Il y en a beaucoup » ou « Il y en a peu »
  2. Remplis maintenant la deuxième bouteille et compare avec la première. Que peux-tu dire ? [Il y en a plus dans la première, il y en a moins dans la deuxième…]

En MS : on revoit le vocabulaire mathématique de la comparaison (« plus que »/ »moins que »/ »autant que ») et les structures de phrases de comparaison (« Il en manque »/ »Il y en a trop »/ »Il faut en ajouter »/ »Il faut en enlever »)

  1. Accroche un élastique sur la bouteille et remplis-la jusqu’au niveau de l’élastique ; selon la hauteur de l’élastique, on dira : « Il y en a beaucoup » ou « Il y en a peu » ;
  2. Déplace l’élastique vers le haut ou vers le bas. Que peux-tu dire maintenant ? (« Il en manque, je dois en ajouter » ou « Il en manque, je dois en enlever »), puis fais ce qu’il faut pour arriver au nouveau niveau de l’élastique :

En GS :

  1. Accroche un élastique sur la bouteille et remplis-la jusqu’au niveau de l’élastique en comptant le nombre de gobelets que tu as utilisé pour remplir ;
  2. Accroche un deuxième élastique au-dessus du premier et ajoute ce qui manque pour remplir jusqu’au deuxième élastique ; compte combien de gobelets tu as ajouté .
  3. Calcule combien de gobelets tu as mis en tout. « J’en ai mis 6 pour remplir jusqu’au premier élastique, puis j’en ai ajouté 3, donc j’en ai mis 9. » [Il est préférable de limiter le nombre de gobelets total à 10, pour pouvoir compter avec ses doigts ; sinon, il est aussi possible d’utiliser des jetons ou des petits cubes pour aller plus loin]

Si tu as une deuxième bouteille, tu peux aussi accrocher un élastique où tu veux sur chaque bouteille et calculer combien de gobelets il y a en plus ou en moins dans chaque bouteille.

L’activité du jour en TPS/PS/MS/GS (26) – Coucou, tu me vois ?

Aujourd’hui, un jeu qui fait travailler l’observation, le vocabulaire et la numération !

Sur chaque page, trouve ce qui est demandé autour des photos (vous pourrez cliquer sur chaque image pour les agrandir) ; pour être sûr d’avoir tout trouvé, il faut compter :

  • avec des légos : demande à Papa et Maman de te préparer une tour-modèle avec le nombre de légos correspondant au nombre à trouver (ex : si tu dois trouver 5 chatons, il faut une tour de 5 légos) ; à chaque objet/animal trouvé , ajoute un légo à ta tour ; quand ta tour est aussi haute que la tour-modèle, tu as tout trouvé !

Attention : ne détruis pas tes tours à chaque recherche ! Garde tes tours, tu en auras 10 à la fin de chaque page, et tu pourras les ranger de la plus petite à la plus grande.

  • en comptant sur tes doigts : à chaque objet/animal trouvé, ouvre un doigt, jusqu’à ce que tu aies ouvert le bon nombre de doigts.
  • Pour aller plus loin en GS : quand une série est complète, on peut demander combien il en resterait si on en ajoutait un, deux…, ou si on en enlevait un, deux… (ex : tu as trouvé 5 chatons, combien y en aurait-il si on en ajoutait deux autres ?)
  • Pour aller plus loin en GS :avec une série de cartes à jouer de 1 à 10, on peut aussi associer à une série la carte à jouer correspondante. (ex : j’ai trouvé 5 chatons, je montre la carte 5)

Pour les plus petits : joue à retrouver le petit garçon qui se cache sur chaque page :

Et maintenant, choisi ta page préférée pour commencer et amuse-toi bien :

GS/CP Jeu de la marchande (ou du marchand): numération, calculs et problèmes

Un petit jeu pour travailler beaucoup d’exercices de mathématiques: le jeu de la marchande (ou du marchand d’ailleurs…).

  1. Création d’un atelier de fabrication de fausse monnaie… pièces de 1 et 2 euros, billets de 5b et 10 euros sont suffisants. Découpage et écriture des chiffres.

2. Ensuite passez à l’étiquetage des marchandises.

3. Enfin choisissez votre rôle: marchand(e) ou acheteur-euse. Il est préférable au début qu’un adulte soit marchand. L’acheteur aura un panier (une boîte) pour regrouper les objets qu’il achète. Pas trop à la fois. Commencez par trier avec votre enfant la monnaie et les billets dans la caisse. (une simple caisse en bois peut faire l’affaire)

4. Passez à l’étape plus compliquée: l’achat, et pour les CP, le rendu de la monnaie. Différents exercices: – donner la bonne somme pour 1 objet (dénombrement de pièces de 1 euro ou calcul mental avec des pièces de 1 euro, 2 euros ou des billets. – donner la bonne somme pour 2 ou 3 objets (calcul mental) – donner la bonne somme en essayant de donner le moins de pièces et de billets possibles – pour les CP: rendre la monnaie ! (plus compliqué): l’objet coûte 3 euros, j’ai donné un billet de 5 euros, donc j’ai donné 2 euros de trop, etc…

Pour les GS, essayez d’avoir des étiquettes de prix de 1 à 10 euros.

Pour les CP vous pouvez aller jusqu’à 40 ou 50 euros sur une étiquette. Essayer de favoriser le calcul par dizaines (billets de 10): pour avoir 32 euros, il me faut 10 +10+10 donc 3 billets de 10 et encore 2 euros, 1 pièce de 2 euros. Ou alors si je n’ai que 2 billets de 10, je rajoute 2 billets de 5 euros + encore 2 euros (10+10+5+5+2). Etc, etc…

Bon jeu !

Les objets à vendre.
Le compte est bon. La brioche est un peu chère..!
Petit problème: combien vais-je devoir donner au caissier ?
Encore un problème: combien le caissier doit-il me rendre ?

L’activité du jour en TPS/PS/MS/GS (12) – Les oiseaux du printemps

C’est le printemps depuis vendredi dernier !

Parlons donc des oiseaux du printemps, avec le livre de Léo Timmers (que nous avons lu dans la classe), « Je veux qu’on m’aime » :

« Le corbeau, qui en a assez d’être tout seul, essaie de se faire des amis. Il rencontre une mésange, un pinson et une perruche.

Mais hélas, les trois petits oiseaux ont peur de lui, et le corbeau reste tout seul.

Heureusement, il a une idée… » (voir tout en bas de l’article pour cette idée)

Ci-dessous, la mésange, le pinson et la perruche, avec le pauvre corbeau :

ACTIVITÉ 1

  • En TPS/PS :

Regarde les trois petits oiseaux : quelles sont leurs couleurs ?

Dessine des petits oiseaux (ou demande à Papa et Maman de te les dessiner, on peut le faire très facilement :

Ensuite, colorie-les en utilisant seulement les couleurs des oiseaux du livre.

  • En MS :

Nomme les couleurs de chaque oiseau.

Dessine un oiseau que tu colories avec les mêmes couleurs que la mésange, puis un oiseau que tu colories avec les mêmes couleurs que le pinson, puis un oiseau que tu colories avec les mêmes couleurs que la perruche.

Puis dessines-en d’autres, mais attention : il faut qu’il y ait AUTANT de mésanges que de pinsons que de perruches (s’il y a trois mésanges, il faut trois pinsons et trois perruches).

  • En GS :

Dessine et colorie (avec les couleurs du livre de chaque oiseau) des mésanges, des pinsons et des perruches pour qu’il y ait 10 oiseaux EN TOUT sur ta feuille. Ensuite, fais la phrase comme en classe : « Pour faire 10 oiseaux, il faut __ mésanges, __ pinsons et __ perruches. »

ACTIVITÉ 2

  • En PS :

Écrivez pour votre enfant les mots en (assez grosses) CAPITALES : MÉSANGE, PINSON, PERRUCHE.

Demandez-lui : « Quelles lettres de ton prénom reconnais-tu ? Quelles lettres sont dans plusieurs mots (exemple : P au début de PINSON et de PERRUCHE) ? »

  • En MS :

Écrivez pour votre enfant les mots en (assez grosses) CAPITALES : MÉSANGE, PINSON, PERRUCHE.

Demandez-lui de nommer les lettres, puis de compter les P, les E, les N, les S, les R (votre enfant peut les entourer avant de les compter, pour être sûr de ne pas en oublier ; Note : on compte le É comme un E)

  • En GS :

Écrivez pour votre enfant les mots en attaché : MÉSANGE, PINSON, PERRUCHE.

Demandez-lui d’entourer les lettres identiques en les nommant : « Il y a un n dans mésange, et deux n dans pinsons. »

Pour finir, des photos des « vrais » mésange, pinson et perruche. Les reconnais-tu ?

(Bonus :

Et l’idée du corbeau, alors ? La voilà :

Mais ça ne marche paaaaaaas !

Finalement, la mésange, le pinson et la perruche reviennent et pensent que c’est le corbeau qui a mis en fuite « l’affreuse mésange, l’horrible pinson et l’épouvantable perruche ». Les trois petits oiseaux remercient le corbeau, qui n’ose pas leur dire la vérité et devient leur ami (et protecteur !).

JOURNAL DE PS/MS/GS (37) – Seconde visite des parents

Trois parents ont passé la matinée avec nous, aujourd’hui. Ils ont découvert « en vrai » le fonctionnement de la classe.

Les activités de ce matin :

  • dans l’espace « arts et graphisme », il faut décorer les boules du sapin, qui seront ensuite encrées :
  • dans l’espace « mathématiques », il y a le jeu de société « Pique-Plume », avec Sonia :
  • dans les autres espaces, les élèves choisissent leur activité, et les GS font un « bac de GS » :

Merci à Anaïs, Jessica et Kevin d’être venus ! À la prochaine fois !

JOURNAL DE PS/MS/GS (29) – Jeu mathématique

Un nouveau jeu mathématique a été présenté dans la classe, avec des œufs Kinder et des boîtes de 10 œufs.

Le principe : il faut aller chercher dans une assiette le nombre d’œufs dont on a besoin pour remplir sa boîte.

  • Les PS doivent commencer à comprendre les quantités et apprendre les mots « trop », « autant », « pas assez » ;
  • Les MS comptent les œufs en trop ou manquants après un premier voyage ;
  • Les GS doivent prendre les 10 œufs dès le premier voyage, en les comptant.