Le 77 ème régiment d’infanterie de Cholet

Les classes de 6ème se sont rendus au Musée d’Art et d’Histoire de Cholet pour voir l’exposition « Cholet au son du clairon » consacré  au 77ème RI. Voici le compte-rendu de Donovan R., 6ème C. Les compléments en italique sont ceux d’Anaïs C. en 6ème E. Un bon travail également.

Le nom du régiment qui était en garnison à Cholet était le 77ème Régiment d’Infanterie

Les soldats habitaient dans  la Caserne Tharreau. Ils y faisaient des exercices (de la gymnastique, ils s’entrainaient à marcher au pas). Ils faisaient des corvées (épluchage de pommes de terre…) et apprenaient à remonter et à démonter une arme et à entretenir les fusils et les uniformes. Ils apprenaient à nettoyer leurs affaires. S’ils ne le faisaient pas, ils allaient en prison….

Au début de la guerre, l’uniforme est bleu et rouge avec un képi rouge (en tissu). En 1915, l’uniforme devient bleu horizon, c’est une couleur moins voyante et le képi est remplacé par un casque en métal plus solide. Les armes ont évolué, elles tirent beaucoup plus loin que dans les guerres précédentes.

Les soldats organisaient des concerts et des parades dans les rues de Cholet et les fêtes. Ils faisaient partie d’une fanfare. Ils se baladaient dans la rue ou allaient à des fêtes surtout le dimanche.

Les soldats s’abritaient dans des tranchées creusées dans la terre. Elles les protégeaient, leur servaient d’abri et de passage, mais, elles étaient inconfortables, humides et sales.

Les tranchées sont boueuses, il y a des rats dedans.  La nuit est terrible car il y a tous les bruits des obus et ce qui leur fait le plus peur, ce sont les tirs de mines, ils les détestent.

Ils mettent des sacs de sable en haut des tranchées pour amortir les balles des fusils mais  parfois il y a des morts dans les tranchées. Donc ça sent le cadavre, ils sont toujours stressés…

Quand tout était calme, les soldats faisaient des petites sculptures avec des obus et des douilles. Et quand ils sortaient des tranchées, c’était pour se reposer, écrire à leurs familles.

Les élèves de 6ème C écoutent la lecture d'une lettre d'un soldat du 77 adressée à sa famille

 

Ce contenu a été publié dans Vivre à Cholet pendant la Première Guerre Mondiale, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Le 77 ème régiment d’infanterie de Cholet

  1. choquet dit :

    J’ai retrouvé une plaque militaire d un soldat du 77 infanterie dans le Pas de Calais il s’agit de monsieur Octave Marie matricule 915 de Saint Amand j’essaye de retrouver des descendants il a été tué dans la Somme si vous avez des photos de lui pour que je puisse mettre avec sa plaque pour donner à ses descendants cela me ferais plaisir merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *