Protégé : Ecole à la maison… maîtresse à distance pour les PS MS

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : CM2 : Les usines au XIXème siècle

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Tuto pour monter le shuriken

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Une journée à Montmirail

L ‘ATELIER PEDAGOGIQUE

Avec Emilie la guide des CM1 et Juliette celle des CE2, nous avons d’abord observé dans la salle à manger des assiettes en porcelaine de Chine qui étaient  accrochées aux murs pour décorer.

Nous avons peint des armoiries sur une assiette en porcelaine. Il y a 3 sortes de peintures : du bleu foncé, du bleu normal et du bleu clair.
Notre pinceau était grand et fin.
La peinture était liquide et elle était spécialement faite pour la porcelaine. C’est une assiette à dessert. Il faut la faire sécher 48 heures et la mettre au four à 150° pendant 35 minutes. Après on peut l’utiliser pour manger. Les armoiries sont divisées en trois parties : En haut il y a un chien de chasse qui s’appelle un lévrier. Au milieu il y a une coquille Saint-Jacques ( symbole du pèlerinage) et 2 étoiles. Au dernier il y a 3 losanges.

Des assiettes en porcelaine que l’on a peintes. (Louane)

 LA VISITE DU CHÂTEAU

Nous avons visité certaines pièces du château. Le salon de musique était magnifique. Il y avait des tableaux et un superbe lustre. Il y avait un piano.
Emilie nous a fait écouter de la musique de l’époque.(musique baroque)
Il y avait 5 portes au dessus desquelles des peintures représentaient les cinq sens : l’odorat, l’ouïe, le toucher, la vue, le goût. Certaines menaient à une pièce et d’autres donnaient sur un mur. C’était pour éviter de faire vide. Les murs étaient beaux. A l’époque, les murs étaient bleu turquoise mais avec le temps et les rayons du soleil, la peinture s’est abîmée et est devenue verte.

Il y avait des gravures dans la cheminée.
Lino et Louise nous racontent la légende liée à la mythologie qui y est gravée : « Un satyre se promenait dans la forêt en jouant de la flûte, tout le monde disait qu’il jouait très bien.
Apollon (qui joue divinement bien de la lyre) en entend parler, il n’est pas très content (jaloux) et lui propose un duel. C’est Midas qui doit les départager.Il choisit le satyre. Pour se venger, Apollon lui fait pousser des oreilles d’âne (il lui jette un sort) car il dit qu’il ne reconnait pas les sons les plus beaux! »


La salle à manger avait également des tableaux, c’était les 4 éléments : l’eau, le feu, l’air, la terre. Il y avait aussi plein d’assiettes en porcelaine. Il y avait deux sortes de porcelaines différentes : une de Chine et une de France avec des jolis motifs.
Il y avait 2 salles à manger : une était pour les riches et l’autre pour les pauvres.

Il y a des gravures dans la cheminée. (Hugo T)
C’est la salle de musique. (Thomas)
Les armoiries du château (Ambre)

LE VILLAGE

Nous nous sommes arrêtés devant une maison de tisserand, puis devant une maison qui a brûlé il y a environ 4 ans, c’était, à l’époque du château, la maison du baillis. Le baillis est celui qui juge les personnes avec le seigneur du château.

Nous avons vu l’ancien hôtel dieu (voir image) et aussi les anciennes halles qui servent aujourd’hui de salle des fêtes.

Arrivés à l’église, Sylvie une autre guide nous attendait. Nous avons fait le tour de l’église en regardant les différentes pierres de construction . Avant l’église était plus petite, elle a été agrandie. Certaines parties sont plus vieilles que d’autres.

Ancien hôpital (que l’on appelait à l’époque « hôtel Dieu » ) de Montmirail (Simon)
Cubes pour reconstituer la maquette de l’église. (Camille)
Lauréanne nous a fait chercher des maisons sur un plan. (Romane)
Socle ( une grosse pierre ) où était posé un meuble pour mettre le coeur de Marie de Melun. (Léna) (Clémence)
Fils utilisés par les tisserands. (Louise)
C’est du chanvre, solide comme du crin de cheval. (Simon)
Si on tire dessus, ça ne cassera pas, ça nous fera mal! (Mathéo G)

EN VRAC…

A  l’extérieur du château j’ai trouvé la vue trop belle. (Léna)

En latin, Montmirail se dit Mont mirabilis ce qui veut dire Mont que l’on peut admirer et aussi Mont d’où l’on peut admirer. (Clémence)

J’ai aimé la musique d’autrefois. (Simon)

J’ai appris plein de choses sur ce château. (Camille)

Les vitraux de l’église étaient beaux. (Thomas)

Au nom de tous les participants, je remercie Lauréanne et Sylvie du Perche Sarthois ainsi qu’Emilie et Juliette les guides du château pour cette journée très intéressante à Montmirail. (Sabrina la maîtresse)

Informations COVID-19

https://www.education.gouv.fr/coronavirus-covid-19-informations-et-recommandations-pour-les-etablissements-scolaires-et-les-274253

L’intervention de la Croix-Rouge

Jeudi 12 mars, notre groupe de CM2 a fait une formation Croix-Rouge avec Georges et Serge, deux bénévoles à l’unité locale de la Ferté-Bernard. 

Tout au début, ils nous ont montré une vidéo qui parlait de Henry Dunant, un monsieur suisse ayant inventé la Croix-Rouge: il a réfléchi à un moyen pour soigner les soldats. La Croix-Rouge est l’inverse du drapeau suisse. Dans d’autres pays, ce n’est pas une croix mais un cristal ou un croissant.

Puis, on a appris à mettre une personne inconsciente mais qui respire en PLS (position latérale de sécurité). Ensuite, on s’est rappelé quelques numéros importants : le 18, le 17, le 112, le 15, le 115 (Samu social :  des personnes qui s’occupent des SDF), le 114 (pour les muets, les malentendants). 

Pour terminer, ils nous ont montré comment faire avec une personne inconsciente et qui ne respire pas. Il faut faire un massage cardiaque. On a aussi vu comment se servir d’un défibrillateur : une machine qui arrête le cœur pour qu’il puisse repartir correctement. 

Sortie historique sur les pas de la libération : mardi 4 février 2020

En avril 2020, on va faire des boîtes pour un musée sur la 2ème Guerre mondiale (pour plus de renseignements, revenez sur le site dans quelques mois). Pour apprendre des choses sur cette guerre, le mardi 4 février, nous sommes allés voir des monuments de la 2ème Guerre mondiale. 

A Dehault

Pour commencer, on est partis à Dehault où se trouvait un monument avec une mitraillette qui était sur le haut d’un véhicule. Sur le monument, il y avait les prénoms de 4 personnes : Harley, Harold, Alex, Edward : ils sont Américains, ils étaient en éclaireurs et ils se sont faits tirer dessus par un canon allemand le 10 août 1944. A l’endroit du monument, une maison inhabitée a explosé, des voisins ont témoigné.

Onias Martin

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Poster-with-photo-of-Onias-Nick-McCrea-BDN.jpg.

Le lieutenant Onias Martin fait partie de l’armée américaine. Il est mort à 24 ans le 10 août 1944 entre Nogent le Bernard et Bonnétable.

Il était dans un véhicule de l’armée sur la route et il a été touché par un obus allemand.

Il était sportif, passionné de basketball.

C’est important d’honorer la mémoire de ce soldat. Un monument a remplacé la simple croix de bois.

Un homme qui était à ses côtés au moment de sa mort a planté 3 glands, un seul des trois a donné un chêne.

Pour lui rendre hommage, à Bonnétable, on a donné son nom à une rue. Devant l’hôtel de ville, il y a aussi une plaque qui remercie les Américains d’avoir libéré les habitants du village le 10 août 1944.

Ensuite, nous sommes allés à Mézières-sur-Ponthouin (avant, ça s’appelait Mézières-sous-Ballon), le maire de cette commune nous a expliqué ce qui s’y est passé, ce que les soldats ont vécu dans sa ville. Nous avons vu un char Sherman exposé qui a été retrouvé sous des broussailles en 1995. Toutes les ouvertures du char ont été soudées et le moteur enlevé. Il y avait un char qui s’est fait bombarder par un avion américain parce qu’il n’avait pas mis son drapeau. 4 autres chars de la 2ème Division Blindée ont été détruits par l’armée allemande, en tout, 25 hommes ont été tués. Les noms des 5 chars sont :Navarre, Labourd, Armagnac, Cotentin, Bordelais.

Le maire de Mézières nous a parlé du serment de Koufra.

Le serment de Koufra

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est koufra-1.jpg.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est DSCN6463.jpg.

A Koufra, le 2 mars 1941, le Général Leclerc a fait le serment qui dit : « Jurez de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs flotteront à nouveau sur la cathédrale de Strasbourg. »

Fidèle à son engagement, la 2ème DB s’empare de Strasbourg le 25 novembre 1944.

Nous avons vu une borne du serment de Koufra à Mézières car ce village était sur le chemin de la libération entre Koufra et Strasbourg.

 

 

 

 

 

Ensuite, nous sommes allés dans le cimetière, il y avait deux soldats du général Leclerc qui ont été enterrés dans un carré musulman.

Le général Leclerc

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est leclerc-1.jpg.

Le vrai nom du Général Leclerc est Philippe de Hauteclocque. Il a été fait prisonnier deux fois et s’est échappé. Il rejoint De Gaulle à Londres le 22 juillet 1940. Personne légendaire, il est nommé capitaine puis colonel et enfin général.

Il est nommé chef de la 2ème Division Blindée de l’armée française pendant la Seconde Guerre mondiale. Il envoie un message le mercredi 23 août 1944 aux habitants et aux résistants parisiens pour dire « Tenez bon, nous arrivons ! » Il utilise un parachute pour envoyer ce message. Il est mort dans un accident d’avion en 1947.

 

Spectacle à Athéna

Le mardi 21 janvier, nous sommes allés voir un spectacle à la salle Athéna : « le plus beau cadeau du monde ». Ce titre ne va pas du tout avec le spectacle car il n’y a pas tellement de belles choses dans ce spectacle:

C’est une famille (enfant, mère, père), ils ne sont pas vraiment contents ensemble, ils ne s’aiment pas vraiment, ils se disputent. Ils s’aimaient mais depuis que le fils est arrivé, ils ne s’aiment plus. Le papa et la maman se contredisent sans arrêt. Le père boit de la bière et du cidre. La maman est celle qui faisait tout. Elle veut le quitter. Il essaye de la retenir mais elle, elle ne l’aime plus.

Le père veut une nouvelle femme pour qu’elle lui fasse encore tout, lui ne fait rien.

La mère est plus belle une fois qu’elle a quitté son mari. Elle se sent mieux, libre. Avant, on aurait dit que c’était une femme de ménage.

Voici les mots auxquels on a pensé pour le spectacle à Athéna : « le plus beau cadeau du monde ».

 

Iris, la voisine, possède une bague qui arrête le temps pour 5 secondes. Ça marche sur tout le monde, sauf sur elle. Par exemple, Iris a fait exprès de tomber pour que le prince lui fasse un câlin et elle en a profité pour stopper le temps. 

Si nous avions cette bague, nous l’utiliserions pour :

-prolonger les bons moments (avec les amis, pour dormir, les câlins, un repas, les caresses à ses animaux).

-voler des choses, faire des bêtises, tricher.

-régler un problème, pour sauver quelqu’un qui traverse la route.

-faire un gros câlin à quelqu’un à qui tu tiens et qui va bientôt mourir.

-éviter un danger (une chute, un coup de poing)

La sculpture en savon

On a fait une dictée sur la dame de Brassempouy qui a été créée 25 000 ans avant J.-C. et qui a été sculptée en ivoire. Pour pratiquer l’art de la sculpture, le vendredi 4 octobre, nous avons utilisé du savon de Marseille et dedans, nous avons sculpté avec une cuillère. Nous avons commencé par deux cylindres, un en largeur et un en longueur puis nous avons coupé un des sommets du savon. Nous avons fait un cylindre à partir de cette coupure. Après, nous avons fait un entonnoir sur le cylindre de longueur, ensuite nous avons fait un « fossé » autour du trou de l’autre côté de l’entonnoir. Sur le long d’une arête, nous avons fait une « marche ». Puis, nous avons fait ce que l’on voulait.

Marie, Alexandre, Samuel, Nina, Léonie.

La sortie à Cherré

Nous sommes allés à une sortie scolaire à Cherré, sur l’exposition de l’école d’autrefois. Il y avait la classe de Sabrina et de Laurie. Nous avons été divisés en deux groupes. La classe de Laurie a commencé à l’intérieur: une dame nous a expliqué comment se passait l’école avant. Elle nous a même expliqué comment fonctionnait le matériel. Pendant qu’elle nous expliquait des choses, le groupe de Sabrina était dehors. Après, à l’intérieur, on s’est encore divisé en deux groupes : elle nous a expliqué le fonctionnement de la plume. Il y avait un encrier, de le poudre que l’on mélangeait avec de l’eau et ça donnait de l’encre. Il y avait plusieurs sortes de punitions : il y avait le bonnet d’âne, au début, ils croyaient que l’intelligence de l’âne allait pénétrer dans le cerveau de l’enfant. Mais après, c’est devenu une punition. Il y avait aussi la punition de la règle : on devait serrer les doigts puis, le professeur les tapait sur les doigts avec une règle carrée. 

Sur la cour, il y avait plusieurs jeux : on pouvait jouer avec des cerceaux, des billes, des osselets… Il y avait aussi le saute-mouton et la marelle.


Après, la classe de Sabrina est venue à l’intérieur et nous à l’extérieur. Nous avons fait une balade. On a vu un lavoir et nous sommes allés dans le parc public de Cherré.

 

Lino, Noé, Elyna, Mathéo, Lucie.

Classe des années 1930.

Lire plus