PROCES VERBAL CONSEIL D’ECOLE DU 28 MARS 2011.

PROCES VERBAL CONSEIL D’ECOLE DU 28 MARS 2011.

PROCES VERBAL CONSEIL D’ECOLE DU 28 MARS 2011.

Etaient présents :

  • M. Clément, maire de la commune.
  • M. Béthanis, DDEN.
  • M. Durreau, directeur.
  • Mmes Chabirand, Sobezack et Rabillé, enseignantes.
  • M. Collas, enseignant.
  • Mmes Olivier, Chessé, Rocheteau, représentants des parents d’élèves.
  • Ms. Beaupin et Bonneau, représentants des parents d’élèves.

Etaient excusés :

  • M. Barilly IEN
  • Mme Fleury représentante des parents d’élèves.

Le conseil d’école débute à 18 heures, le directeur remercie les participants de leur présence et excuse l’absence de M. Barilly.

Un rappel de l’ordre du jour est fait :

  • Présentation du projet d’école.
  • Les résultats de l’évaluation nationale des CM2.
  • La place et le fonctionnement du R.A.S.E.D.
  • Évocation de la fête de juin.
  • Compte rendu de l’exercice d’alerte incendie
  • Les travaux réalisés et ceux à venir.

 

Présentation du projet d’école.

Le projet définit les modalités particulières de mise en œuvre des programmes nationaux 2008. Il donne un cadre à l’action de l’équipe pédagogique. Le projet d’école est un moteur d’action et aussi un outil de conduite et d’évaluation de nos actions. Chaque fin d’année le point est fait pour évaluer si les actions menées ont été efficaces.

  1. Le Réseau de Réussite Rurale.
    L’école de L’Ile d’Elle fait partie d’un réseau qui regroupe 7 écoles. La Mise en réseau a pour but de favoriser les rencontres, la mutualisation des biens, de créer une dynamique pour les apprentissages.
  2. Trois objectifs :– s’engager dans une dynamique de réseau pour une ouverture culturelle, littéraire et scientifique.
    Les rencontres au sein du réseau sont financées par le conseil général à hauteur de 80%, cela permet de soulager le poids financier des sorties. Une rencontre chant est prévue le 21 juin à laquelle participe toute l’école. Une rencontre danse ainsi qu’une rencontre sportive sont prévues pour cette fin d’année.
    – mettre en place des outils pour améliorer la réussite des parcours scolaires.
    La nouvelle équipe va travailler à la création d’outils communs pour un meilleur suivi des élèves : des progressions de cycle, des présentations de bulletin communes…
    – améliorer et renforcer l’acquisition du vocabulaire dans tous les domaines.
    Des actions sont menées dans chaque classe autour du vocabulaire : les maternelles travaillent à la création d’imagiers ; les CE2/CM1 participent à la création du dictionnaire numérique.

    M. Beaupin s’interroge sur la place du collège dans le RRR. La liaison école collège se concrétise par plusieurs aspects : le collège met à disposition des écoles du RRR ses salles notamment pour l’informatique, mais aussi le matériel pédagogique, ses installations sportives. Chaque année, les CM2 passent une journée au collège pour découvrir les locaux, les enseignants. Un projet de pentathlon cm2/6ème va peut être voir le jour. Le collège ouvre une classe bilingue anglais/allemand ; l’enseignante d’allemand va ainsi faire une initiation aux cm2 du réseau.

    M. Béthanis se demande si la communauté de communes intervient pour faciliter le RRR. M le Maire nous informe que la compétence scolaire ne dépend pas d’elle mais que chaque commune favorise les activités par le prêt de salles, de terrains… Le problème du car de la communauté de communes est exposé : il n’y a qu’un seul chauffeur, et le car sert tous les jours pour le ramassage scolaire. Il n’est donc pour ainsi dire pas disponible pour les sorties scolaires.

Les évaluations nationales CM2 :

  1. rappel :
    Ces dernières, dont les contenus sont en adéquation avec les programmes de 2008, ont pour objectif de permettre de mesurer les acquis des élèves à des moments clefs de leur scolarité. En CM2, ces évaluations ont été passées courant janvier. Ces évaluations sont en lien avec le socle commun des compétences. Toutes les compétences du programme sont évaluées, sur des exercices de difficultés variées. Le contenu des évaluations est: trois séquences en français et deux en mathématiques répartis en 60 items de français et 40 items de mathématiques. Elles testent : la lecture, l’écriture, le vocabulaire et l’orthographe, la numération, le calcul, la géométrie, les grandeurs et mesures, l’organisation et la gestion de données.
    Pour l’école, ces évaluations sont considérées comme un outil permettant à l’enseignant de savoir ce qui est acquis et ce qui n’est pas acquis par ses élèves.
  2. Résultats :
    Les résultats ont été communiqués aux familles, la comparaison avec les résultats départementaux sera possible prochainement sur le site du ministère.
    On peut déjà dire que les évaluations ont mis en avant un niveau d’ensemble faible :
    En français, 6 élèves sur 17 ont un taux de réussite supérieur à 50 %, 1 seul pour les mathématiques. En français, les réussites concernent le lire écrire ; le travail doit porter sur le vocabulaire, grammaire, orthographe. Pour les mathématiques, les réussites concernent le calcul ; le travail doit porter sur l’organisation et la gestion des données, les grandeurs et mesures, la géométrie. Ces résultats sont à relativiser par le fait que certaines notions n’avaient pas encore été abordées.
    Devant les résultats, certains parents se questionnent sur l’intérêt d’évaluer l’ensemble des compétences en milieu d’année.
    Le directeur rappelle que c’est avant tout l’analyse et l’exploitation des résultats qui fait la pertinence des évaluations nationales. Cela permet à l’enseignant de mettre en place avec plus d’objectivité des dispositifs d’aide pour la deuxième partie de l’année.
  3. Aides et dispositifs :Pour les élèves en difficulté, plusieurs aides peuvent être apportées. Tout d’abord l’aide personnalisée ; ensuite, si les difficultés sont plus importantes, l’enseignant met en place un Projet Personnalisé de Réussite Educative. Le PPRE est un outil qui fixe des objectifs clairs et précis, il détermine les différents acteurs ainsi que leur rôle pour atteindre ces objectifs. Parmi ces acteurs, le Réseau d’Aide Spécialisé aux Elèves en Difficulté (RASED).

Le RASED.

Le directeur rappelle qui sont les membres du Réseau d’aide et le travail qu’ils font. Il souligne l’importance de leurs interventions qui offrent une aide précieuse tant pour les élèves que pour les enseignants. Ces derniers regrettent néanmoins le manque de disponibilité du RASED. Des demandes d’aide sont toujours en attente faute de moyens.

Evocation de la fête de juin.

La date est à fixer soit au vendredi 17 juin ou au vendredi 24 juin. La fête sera l’occasion pour les enseignants de mener des projets dont l’aboutissement sera la représentation finale devant les parents. La journée du vendredi sera donc consacrée aux derniers préparatifs, aux répétitions générales, ainsi qu’à l’organisation matérielle. L’équipe a pour volonté que les élèves soient les acteurs majeurs de cette fête. Une remise des prix aux cm2 sera à organiser en concertation avec M. le maire.

A ce sujet, le passage d’un représentant commercial pour la vente des dictionnaires et livres pour la remise des prix a révélé des méthodes douteuses. Celui-ci s’est présenté à l’école pour proposer les ouvrages et faire signer au directeur un bon de commande en annonçant que la mairie était au courant (ce qui n’était pas le cas de M. le maire) et que cela se « faisait comme ça » chaque année. Le directeur reconnaît un manque de vigilance de sa part, les commandes ont cependant été gardées emballées en cas de problème. M. le maire a rappelé l’irrégularité de ces pratiques.

Compte rendu de l’exercice d’alerte incendie

Les dysfonctionnements relevés lors du premier exercice ont encore été notés. Pour rappel : le premier exercice incendie a mis en avant des manques: absence d’alarme dans certains bâtiments, absence de plan d’évacuation. La société SICLI n’est toujours pas passée pour poser les plans d’évacuation, ainsi que pour mettre un dispositif d’alarme en conformité. M. le maire a demandé à être présent lors des alertes incendie. M. Béthanis a insisté sur le caractère sérieux et urgent du problème.

Vie de l’école et travaux.

Le directeur remercie la mairie pour sa réactivité quant aux travaux réalisés. Ainsi, un lavabo a été posé près des toilettes ; le déplacement de la ligne internet/téléphone a permis d’aménager un nouveau bureau de direction ainsi qu’une salle des maîtres, ce qui permettra à l’avenir d’investir la salle entre les deux classes élémentaires pour des besoins pédagogiques (salle d’arts visuels, de science…). M. le maire rappelle que la mezzanine sera démontée cet été.
Les structures de jeux n’ont toujours pas été remplacées,
M. le maire nous assure que cela sera fait pour la rentrée de septembre.
Les parents se questionnent sur la conformité des sanitaires. Aucune réponse claire n’est apportée.
M. Beaupin rappelle la problématique des serviettes de cantine que les enfants de l’élémentaire ne mettent pas. Proposition est faite de mettre des responsables de serviettes. M. le maire émet l’éventualité que la mairie mette à disposition des serviettes. La question n’est pas arrêtée et la solution de M. le maire sera étudiée quant à sa faisabilité (combien de serviettes ? Qui lave ? Responsable ?…)
M. le maire rappelle le danger de la cour notamment l’utilisation de la partie haute de l’élémentaire (dite la scène). Celle ci est donc condamnée et des garde corps seront installés. Les enseignantes de maternelle rappellent l’urgence de mettre également un grillage au dessus du muret de la cour haute des maternelles. De même, un portail doit être installé derrière la salle de danse.

Ces demandes ont été entendues par M. le maire, mais aucune date n’a été donnée quant à la réalisation des travaux.

Le conseil d’école s’est achevé à 20h20.


La secrétaire de séance : Mme Chabirand. Le directeur de l’école : M. Durreau.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *