Procès verbal du conseil d’école du 26 mars 2012

Procès verbal du conseil d’école du 26 mars 2012

CONSEIL D’ECOLE DU 26 MARS 2012.

PROCES VERBAL

Etaient présents :

  • M. Bluteau, adjoint au maire de la commune.
  • M. Durreau, directeur.
  • Mmes Chabirand, Sobezack et Rabillé, enseignantes.
  • M. Colas, enseignant.
  • Mmes Dabin, Oliviers représentantes des parents d’élèves.
  • Ms. Beaupin et Bonneau, représentants des parents d’élèves.

 

Etaient excusés :

  • M. Barilly IEN
  • M. Clément, maire de la commune arrivé à 19h suite à une réunion.
  • M. Béthanis, DDEN.
  • Mmes Fouchier, Chessé, représentantes des parents d’élèves.
  • Ms. Beaupin et Bonneau, représentants des parents d’élèves.

 

Le conseil d’école débute à 18 heures, le directeur remercie les participants de leur présence et excuse l’absence de M. Barilly.

Un rappel de l’ordre du jour est fait :

  • Présentation des actions du projet d’école.
  • Présentation de l’utilisation des moyens de l’année précédente.
  • Utilisation des fonds de la coopérative.
  • Les listes de fournitures laissées à la charge des familles.
  • La place et le fonctionnement du R.A.S.E.D.
  • La commission de sécurité.
  • Évocation de la fête de juin.

 

Intervenant Prise de parole.
Le directeur.

Le directeur.

Le directeur.

Le directeur.

Le directeur.

Le directeur.

Le directeur.

M. Bluteau.

Le directeur.

Le directeur.

Le directeur.

Le directeur.

Le directeur.

Le directeur.

M. le maire.

Le directeur.

M. le maire. L’équipe enseignante.

Le directeur.

M. le maire.

Le directeur.

  1. Accueil
    1. Présentation des membres présents, notification des membres du conseil excusés. Rappel du premier conseil d’école, et demande d’éventuelles réclamations ou validation.
      Rappel de l’ordre du jour. En conclusion de ce point nous retenons que :
      Le procès verbal du 1er conseil d’école est validé.
  1. Présentation du projet d’école 2010 2014 :
    1. intro :

    Le projet définit les modalités particulières de mise en œuvre des programmes nationaux 2008. Il donne un cadre à l’action de l’équipe pédagogique. Le projet d’école comme moteur d’action et aussi comme outil de conduite et d’évaluation de nos actions. Chaque fin d’année le point est fait pour évaluer si les actions menées ont été efficaces.

    1. Notre projet pédagogique :

    Nouveau projet d’école est associé à la mise en place du R R R.
    3 objectifs : – s’engager dans une dynamique de réseau pour une ouverture culturelle, littéraire et scientifique.
    – mettre en place des outils pour améliorer la réussite des parcours scolaires.
    – améliorer et renforcer l’acquisition du vocabulaire dans tous les domaines.

    1. Explication des actions menées et aides demandées.

    Le RRR permet la mise en œuvre de Regroupements Pédagogiques Hebdomadaires qui finance à hauteur de 80 % les transports effectués dans le but de projets communs entre écoles. Cette année encore des projets sont conduits au sein du RRR : rencontres sportives et culturelles.
    Des outils pour améliorer la réussite scolaire ont été conçus l’année dernière et mis en œuvre depuis la rentrée. Les progressions communes, l’harmonisation des outils des élèves, la mise en place de temps de liaison entre maternelle et élémentaire contribuent à améliorer le suivi des élèves et que ces derniers aient des repères solides concernant leur métier d’élève.
    Cette année, les enseignants de Cycle 3 ont investi dans de nouveaux manuels de français et de mathématiques dans un souci de continuité dans les méthodes d’apprentissage. Les enseignantes de maternelle se sont également dotées de nouvelles méthodes de mathématiques dans le même but. Le renouvellement des méthodes de lecture pour le cycle 2 est en cours de réflexion.
    Concernant l’acquisition du vocabulaire, un projet de livre de recettes devrait aboutir pour la fin d’année et finalisera un long travail sur différents aspects de la langue française (recettes, poésies, documents géographiques, exposés…).
    L’équipe enseignante exprime le souhait d’investir dans l’informatique et l’internet, ceci afin de pouvoir respecter les programmes de l’éducation nationale qui prévoit dans la compétence 4 du socle commun, un enseignement à la maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication dès le CP. Cette année des projets ont été réalisés difficilement par manque de moyens. Pour mémoire, l’école dispose actuellement de 7 ordinateurs de 98 dont 6 fonctionnent, 3 ordinateurs de 2005, 2 de 2007 ; un seul ordinateur est relié à internet.
    La préfecture devait faire un don d’écrans plats par le biais de l’Amicale. Mme Flégeo, présidente de l’Amicale, jointe ce matin par téléphone n’a toujours pas reçu d’information de la préfecture, nous sommes dans l’attente. L’équipe enseignante demande à la municipalité s’il est possible d’envisager le renouvellement des ordinateurs à raison de 2 par an, ainsi que de faire installer internet dans l’ensemble des classes. M. Bluteau prend note. Il avance l’idée de demander la participation des associations (FCPE, Amicale). En conclusion de ce point nous retenons que :
    le projet d’école fixe les actions qui permettent à l’équipe enseignante de conduire des projets et d’investir dans du matériel avec un souci de cohérence et d’efficacité au service de la réussite des élèves. Le renouvellement des ordinateurs sera étudié ainsi que la connexion à internet dans l’ensemble de l’école. La contribution de la mairie et des associations sera demandée.

  2. Présentation de l’utilisation des moyens de l’année précédente.
    L’année dernière (2011) la dotation de la mairie était de 8000 euros soit 61,50 par élève. Ce Budget a été dépensé de la manière suivante : La part importante de la reproduction sera réduite cette année notamment grâce à l’investissement dans les manuels. Le choix d’investir dans du matériel de qualité ce justifie dans la volonté que les élèves conservent leur matériel tout au long d’un cycle. La coopérative a permis cette année encore la réalisation de nombreux projets pédagogiques avec une souplesse de fonctionnement très appréciée. Les actions comme la photo de classe, la vente de gâteaux lors des fêtes, permettent de financer la coopérative. En conclusion de ce point nous retenons que :
    l’étude des dépenses permet de mieux identifier et de préparer les commandes dans un souci d’économie et de rationalisation. On notera que la coopérative à permis de réaliser de nombreux projets avec une souplesse d’organisation très appréciée.
  3. Les listes de fournitures laissées à la charge des familles. Devant le coût important de certaines fournitures, les enseignants ont choisi de demander, en début d’année, aux familles de prendre en charge les outils suivants :
    Cycle 1 Cycle2 Cycle3
    – Crayon véléda – mouchoir – timbale – crayon véléda – ardoise – mouchoir – cahier de texte pour les CE1 – crayons de couleur – feutres (facultatif) – trousse. – crayon véléda – ardoise – mouchoir – cahier de texte ou agenda – crayons de couleur – feutres (facultatif) – trousse. -calculatrice

    En conclusion de ce point nous retenons que :
    comme pour cette année, il sera proposé pour la rentrée 2012/2013 une liste de fournitures laissées à la charge des familles.

  4. Les informations relatives aux aides et au travail du RASED.
    Afin d’aider au mieux les élèves, l’école peut mettre en place différents type d’aide pour les élèves en difficultés. L’aide personnalisée vise à accompagner au mieux certains élèves sur des difficultés passagères. Elle se déroule en dehors du temps scolaire sous la direction d’un enseignant. L’aide des enseignants du Réseau d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficultés, se destine aux élèves dont les difficultés demandent un accompagnement plus expert, et plus soutenu. Les membres du RASED sont au nombre de 3 : Maître E Maître G Psychologue scolaire. Les demandes d’aide concernant le RASED peuvent venir des enseignants, mais aussi de la famille. En conclusion de ce point nous retenons que :
    Les membres du RASED apporte une aide experte qui a bénéficié à plusieurs élèves cette année.
  5. La commission d’hygiène et sécurité.
    En début d’année, une nouvelle alarme a été posée pour palier au problème d’alerte observé lors des exercices d’alerte incendie. Une commission de sécurité a été proposée par les services de mairie auprès de la préfecture suite au premier conseil d’école. Étant donné la nature du bâtiment (5ème catégorie), la préfecture a déclaré que la sécurité relevait de la compétence de la mairie. Au regard de ces informations, les travaux qui attirent mon attention concernent d’une par les sanitaires de l’élémentaire d’autre part la mise en place d’un dispositif de sécurité adapté aux exigences et aux normes actuelles. Je précise que les plans d’évacuation ne sont toujours pas réalisés. Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS) se met en place ; une réunion aura lieu prochainement pour relever les dysfonctionnements et apporter les solutions adaptées. En ce qui concerne les sanitaires de l’élémentaire, ils ont été bloqués cet hiver pendant 10 jours, (5 jours l’année dernière) en raison du gel des canalisations. De plus, le fait que les toilettes soit à l’extérieur entraîne naturellement un nettoyage compliqué, et donc une hygiène peu maîtrisable. Il n’est pas rare de retrouver des insectes à certaines périodes de l’année. Enfin le seul lavabo posé l’année dernière est trop petit par rapport au nombre d’élèves ; il n’y a pas de distributeur de savon ; et son emplacement (dans la partie réservée aux garçons) freine les filles à l’utiliser. M. le maire évoque le problème du lavage des mains au restaurant municipal. Il avance l’idée d’un grand lavabo à l’élémentaire. L’équipe enseignante propose de réaménager l’ancien logement de fonction afin de créer un bloc sanitaire aux normes ainsi qu’un toilette enseignant. Un dernier point concerne plus spécifiquement le rafraîchissement de l’espace enseignant. Depuis l’année dernière, l’équipe occupe les locaux situés entre les classes maternelles et élémentaires. Des travaux ont été réalisés (électricité, internet, chauffage) mais l’état général reste très vétuste notamment le coin cuisine qui ne dispose pas d’eau chaude, un évier très peu pratique, pas de poubelle fermée, un mobilier très disparate. J’ajoute pour finir que le ménage y est fait rarement. M. le maire fait part au conseil d’école du recrutement d’un cuisinier en chef et de la réorganisation de l’équipe de ménage pour la rentrée de septembre. Les locaux des enseignants seront nettoyés 1 à 2 fois par semaine. Une armoire métallique est commandée pour les produits ménagers de l’élémentaire. Les souhaits de l’équipe enseignante pour cette année sont :
    _ Une mise en conformité des dispositifs d’alerte incendie,
    _ la réalisation de plans d’évacuation.
    _Une amélioration de l’espace sanitaire pour une utilisation toute l’année. La pose d’un grand lavabo ainsi que d’un distributeur de savon. L’exploitation de l’ancien logement de fonction pourrait permettre de créer un bloc sanitaire aux normes actuelles d’hygiène.
    _ Un moyen d’affichage plus important pour l’élémentaire.
    _ Un rafraîchissement général de l’espace enseignant.
    _ M. Colas demande un renouvellement de ses rideaux.

    En conclusion de ce point nous retenons que :
    La mise en place du PCS sera l’occasion de revoir les besoins de l’école au point de vue hygiène et sécurité. Une réunion aura lieu prochainement à laquelle les enseignants seront conviés. Le recrutement d’un chef cuisinier amènera une réorganisation de l’équipe de ménage.
  6. Évocation de la fête de juin. La fin d’année sera ponctuée par une fête le 29 juin. Cette soirée sera l’occasion pour les classes de présenter des chants, des danses préparées durant l’année. Il sera demandé aux parents de participer à la préparation, à l’organisation de la buvette (dont les revenus iront à la coopérative de l’école), ainsi qu’au rangement. Une invitation sera lancée aussi aux associations de la commune pour leur proposer de participer à la fête de la façon dont elles le désirent.


Le conseil d’école s’est achevé à 19h40.

 

 

La secrétaire de séance : Mme Rabillé. Le directeur de l’école : M. Durreau.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *