poèmes mélangés…

poèmes mélangés…

Le silence

Nous suffit d’avoir un chant d oiseau

Laissant un silence

Dans ce vent grand comme le ciel.

Tout bruit a cessé

Son plein de secrets.

Isis

 

J’ai rencontré ma bien-aimée.

Depuis que j’aime la lune et l’eau.

Les voilà, les voilà qui viennent,

Sur le toit de la vieille ville.

La neige nous met en rêve sur les vastes plaines .

J’ai fait un bouquet du monde d’eau de mer ,

Comme si c’était trop tard.

 

Maëlane

 

Sans lequel je ne peux pas vivre.

Mon pauvre cœur est un hibou.

Comme lièvre et l’amoureux.

La vie est encore cruelle.

Les bien aimés sont malheureux.

Quand le bon dieu l’aura permis.

 

Le tigre

 

Lorsque je l’ai vu,

bigre ce chat était un tigre

il sauta sur sa proie

un tabouret de bois

puis il leva la patte

ses griffes qui se flattent

ainsi qu’un écolier qui

finit le premier un exercice

pas trop factice.

 

Dylan

 

On raconte qu’à l’origine du lapin,

C’ était une nuit de pleine lune.

Le lapin alla trouver le roi des éléphants

et lui dit de rentrer chez lui

il lui dit qu’il ne pouvait rien faire pour la souveraine.

 

Corentin

 

Que les bois aient des arbres,

quoi de plus naturel?

Un chien bleu avec des poils gris?

C’est bizarre et il y avait

dans le coin du monde ,

un âne qui avait beaucoup de peine

et pour parler au chat,

le merle doit apprendre le langage des chats.

 

LOLA

 

Nous avons tous pensé à un instrument fantastique

un ordinateur gratuit qui ne demande qu’une chose

que le tam tam chante le désespoir

que le tam tam chante la vie

et le tamtam chante l’amitié.

 

Maxime

 

Des mondes de misère

 

Je n’ ai plus l ‘habitude

grave jardin

tu oublieras

en ce dimanche au goût d’orange

éveille ton âme .

Jade L.

 

La fée

 

Tu n’es ni l’une ni l’autre de la rosée

J’ai une fée à mon côté

Elle butine les fleurs des vallées

A ton cœur défendant le sort du prisonnier

Chacun disait : Qu’elle était jolie!

Les étoiles brillent dans la nuit

 

LISA .T

 

CHAQUE FOIS L’opéra AYANT ENTENDU

CHANTER LES CIGALES,

UN Âne, Ésope ÉTAIT FORT LAID

BOSSU D’UNE FIGURE HIDEUSE

SUR UNE Planète INCONNUE

UN JOUR DE MARDI-GRAS

J’étais à LA FENÊTRE

AYANT ENTENDU DU BRUIT ABOMINABLE.

 

JULIE

 

La guerre

Ce qu’est la guerre vous le savez

Pour l’avoir éprouvée

Sur elle mon propos n’est conjecture .

Sitôt la faites- vous surgir qu’elle surgit abominable.

Pakito

 

En ce dimanche goût d’orange.

 

En ce dimanche goût d’orange,

Je marche en tâtonnant.

La voix de la saison qui parle aux chants.

Je m’en fous si tu dis blanc

Car même s’il faut du temps,

Les mots vont mourir si quelqu’un

Les remue pas à temps.

Jade

 

Le silence

 

Ce silence du soir

Qui tourne sur un disque

Qui danse la danse des oiseaux

Et la lune lumineuse comprend

Que quand tu tendras les mains vers mon corps

Tout le monde sera content .

 

Marceau

 

Le silence

 

Nous suffit d ‘avoir un chant d ‘oiseau

Laissant un silence

Dans ce vent grand comme le ciel.

Tout brut a cessé

Son plein de secret.

Isis

 

J’ai rencontré ma bien-aimée.

 

Depuis que j’aime la lune et l’eau.

Les voilà, les voilà qui viennent,

Sur le toit de la vieille ville.

La neige nous met en rêve sur les vastes plaines .

J’ai fait un bouquet du monde d’eau de mer ,

Comme si c’était trop tard.

 

Maëlane

 

La guerre

 

La guerre élégie de la mort.

L hydromel est un sursaut arabe.

Si le pratiquant vit la duperie.

Les jardins d’Espagne sur les marges.

Prodiges, ils veulent vivre dans les jardins d’Espagne.

Le chant de la pluie fait pousser les plantes.

Il neige j ai essayé d écrire dans la neige.

il n’est pas de midi qui tienne.

Les renards viennent pour manger les corbeaux .

 

Marion

 

 

Sur son perchoir dans l’arbre au parfum

je nous vois au désert de colombe,

les aurores boréales s’allument.

 

le papillon est une fleur,

une parole sans musique

un silence sans parole

et pour finir girafe vous broutez.

 

Lisa

 

Je vis dans les quartiers sombres du monde

sans lumière et sans vie.

Je marche dans les rues à tâtons

appuyé sur mes rêves vagues

trébuchant sur l’esclave dans mon désir d’être.

 

Louis


Vouloir vivre

 

S’il arrive au peuple ,

un jour de vouloir vivre ,

il faudra bien que le destin réponde ,

il faudra bien que s’ouvre la nuit ,

il faudra que cède le jour.

Mais avant tout ça il faudra bien vivre dans l’ enfer

pour que les esprits réalisent le vœu de tous.

 

Lou-Ann

 

Le soir les feuilles tombent aux pieds

de la très vieille et douce dame .

Léa

 

 

 

Or donc maître corbeau ,

on raconte qu’à l’origine du monde

le peuple des lapins vivait au bord du fleuve.

Mon pauvre cœur est un hibou.

Et à quoi reconnaît-on

que les bois étaient des arbres.

MALO CE2

2 thoughts on “poèmes mélangés…

  1. je pense que ce blog est très bien ! c’est une très bonne idée de faire un blog pour l’école élémentaire et de mettre le travail intéressant des éléves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *