Vendredi 9 octobre

Tous en bottes, direction les marais salants avec François, le papa de Marius.

Première étape, découverte de l’ETIER: ce petit canal par où l’eau salée arrive de la mer. Les enfants ont ainsi pu répondre à leur grande interrogation: comment l’eau de mer arrive dans les marais ?

Nous avons découvert cette trappe en bois qui permet de gérer l’arrivée d’eau.

Puis, à l’aide d’une épuisette, nous avons observé les petits êtres vivants dans l’eau de l’étier: des petites crevettes grises. Nous avons ainsi compris pourquoi les oiseaux aiment tant venir se poser dans les vasières: ils viennent se nourrir.

On a aussi pu voir quelques aigrettes, des traces d’oiseaux, des escargots, des crottes de lapins. Une première approche du marais très réussie !

François a montré aux enfants les bouchons en bois qui servent à boucher les tuyaux. Avec la pluie de ces derniers jours, la saline était remplie d’eau.

Pour finir, lavage de bottes dans une flaque d’eau géante: plaisir garanti !

En dictée à l’adulte, les GS racontent un moment de la sortie:

Nous avons vu des CREVETTES, elles étaient toutes petites et elles sautaient. (Arthur)

Il y avait beaucoup de chemin pour y aller. C’était bien ! J’ai préféré quand on a vu l’aigrette et surtout quand François a enlevé le bouchon. (Adam)

On a mis nos bottes et après on est allé dans les marais. Surtout, on a vu des petits bouchons et aussi des gros pour boucher les tuyaux. Il y avait aussi une grosse trappe qui servait à faire couler de l’eau dans les marais. François ouvre la trappe quand il n’a pas assez d’eau dans son marais. (Sacha)

On a vu des aigrettes qui mangeaient les petites crevettes dans la vasière. (Timéo)

C’était bien les marais, il y avait des escargots et des crevettes. (Iwan)

Moi j’ai bien aimé poser les questions à François et aussi voir l’eau qui coulait. (Jude)

Maintenant, on sait pourquoi le gros sel est gris: il est en contact avec l’argile. (Morgane)

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *