Lundi 25 et mardi 26 mai

Vocabulaire avec les jeux de la classe :

un extincteur : pour éteindre un feu

un vaporisateur : pour envoyer des petites gouttelettes d’eau : pshhhhhit

un poulain : c’est le petit du cheval

Nous avons relu l’histoire :

Les mots du trésor de mots

un baluchon : on s’en sert quand on n’a pas de valise.

se réconcilier : quand on s’est disputé et que l’on veut à nouveau être amis, on se réconcilie.

Nous préparons une surprise. Je posterai un message aux papas, papis,mamies ou autre adulte… que les mamans n’auront pas le droit de lire ! Les enfants qui viennent, même un jour, cette semaine ou la prochaine, le feront en classe.

Rythmes (mardi en classe) :

Cela aide les enfants à chanter/à compter en gardant un rythme /prépare à découper des syllabes/développe la mémorisation

On reproduit des rythmes, en tapant à la même vitesse que l’adulte (dans ses mains, sur ses cuisses, sur ses épaules…) . Parfois on se tait, en faisant un petit « chut », un doigt sur la bouche.

1,2,3 chut 1,2,3

1,2 chut 1,2,3,4

1,2 chut 1,2 chut 1,2 …

On peut changer le rythme. Si on a, on peut utiliser un petit instrument, ou taper le rythme avec une baguette (sur un petit pot par exemple).

Cache-cache nombres (mardi en classe) :

En fonction des nombres que l’enfant connaît (nom du nombre).

L’enfant cache ses yeux, l’adulte cache un nombre, l’enfant doit écrire le nombre caché et dire son nom. Il peut recompter sur la frise, si besoin pour le retrouver.

frise MS : à découper, coller les deux parties :

Frise GS : Attention, en fin de grande section, l’enfant doit savoir lire les nombres de 1 à 10. On peut bien sûr jouer avec les nombres plus grands mais n’insistez pas si l’enfant mélange tout ou ne s’y intéresse pas. Il faut d’abord se concentrer sur 1 à 10 :

Jeu des hérissons (non fait en classe avec ce matériel, mais avec un autre matériel): Tout le monde peut jouer à la maison

Utilisez des pinces à linge et le document ci-dessous (il y a des mini-pinces en solderies, qui peuvent être utilisées aussi)

Dans un premier temps, installer les pinces, en fonction du nombre.

Puis :

En moyenne section, utilisez d’abord les hérissons de 1 à 4 pour apprendre à compléter :

Sur le hérisson 3, vous placez deux pinces et vous demandez : « Est-ce qu’il y en a 3? » « Combien faut-il en mettre encore ? » ou « il en manque combien? »

Votre enfant dit combien il en manque et pose les pinces. (il faut le laisser se tromper).

Si l’enfant ne sait pas, on lui montre où il faut en mettre en comptant jusqu’à 3 et en montrant les pinces déjà mises et les endroits où on doit en mettre.

S’il en met deux par exemple, il va recompter, et corriger lui-même.

Revenez alors au début et montrez-lui comment on peut trouver. Comptez jusqu’à 3 en montrant les pinces, puis les places où on va mettre les pinces. (C’est important de faire cette étape car votre enfant va « imaginer » ce qui va se passer, c’est difficile pour certains enfants de 4 ans, il faut les aider)

Les MS peuvent jouer avec les hérissons jusqu’à 4 ou 5, c’est déjà bien.

Les GS peuvent jouer avec les hérissons plus grands. Si le nombre est grand, commencez par mettre beaucoup de pinces. (le nombre à chercher sera plus petit). Par exemple, vous prenez le hérisson 9, vous mettez 7 pinces.

L’enfant peut compter avec ses doigts ou imaginer.

Collez les hérissons sur un carton :

Moyenne section :

Grande section :

les alphas :

Jeu avec les alphas/ ou sans : en écrivant directement sur l’ardoise. On essaye d’écrire des petites syllabes MI, RO, SA… en fonction des alphas connus. (certains aiment écrire en capitales, d’autres en attaché, peu importe)

Si l’enfant se trompe, on lui lit en insistant sur les sons et en suivant avec son doigt les alphas. Puis on dit la syllabe plus vite.

Je propose aussi par exemple « IR » en insistant bien, ou « AS » . Pour s’entraîner à ne pas inverser. Je dis « attention de ne pas écrire RI ». Si l’enfant pose les alphas en commençant à droite, on peut lui mettre une flèche à gauche :

Il n’est pas nécessaire d’utiliser beaucoup d’alphas. Seulement ceux que l’enfant connaît bien et ne confond pas.

Ce contenu a été publié dans MS-GS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *