Noroc, compagnie de haute voltige équestre

La voltige équestre est un sport qui allie la danse, la gymnastique et l’équitation. Ce sport peut se pratiquer individuellement ou en équipe. La compagnie de voltige « Noroc », entraînée par le champion du monde 2014 Jacques Ferrari, a été créée en 2014. C’est un groupe de jeunes qui s’entraînent trois fois par semaine pour des concours, après l’école ou après le travail, le soir, le mercredi, le samedi et parfois le dimanche matin. Dès leur deuxième compétition, à Saumur pendant le week-end de Pâques 2015, ils ont accroché la deuxième place de l’épreuve par équipe et également la coupe des nations en représentant la France. Ils seront aux championnats de France en juillet prochain au Boulery-Jump à Yvré l’Évêque, qui est aussi leur site d’entraînement.

Ces voltigeurs ont choisi ce sport car ils aiment se mesurer aux autres ainsi que l’adrénaline que cela leur procure. Ils apprécient aussi les sports extrêmes et ils sont tous amoureux du cheval.

Pour organiser leurs chorégraphies, ils procèdent par petits morceaux : quand une figure fonctionne, ils enchaînent sur une nouvelle jusqu’à obtenir une chorégraphie libre « trois étoiles », soit le niveau le plus élevé.

Les membres de l’équipe « Noroc » s’entraînent aussi pour des spectacles destinés au grand public en France mais aussi au Maroc, par exemple, où ils partagent la vedette avec plus de 40 autres artistes comme le voltigeur Nicolas Andréani, champion du monde 2012.

Dans un concours, une équipe de voltige équestre présente un programme imposé et deux programmes libres. Tout programme imposé par la FFE (Fédération Française d’Équitation) compte 7 figures qui doivent être exécutés dans le même ordre durant 6 minutes. Dans un programme libre, les voltigeurs doivent réaliser des figures de leurs choix durant 4 minutes. Dans le second programme libre, l’équipe peut choisir le même enchaînement ou non. Six juges notent les trios. Parmi eux, quatre vont évaluer le(s) voltigeur(s) et deux évaluent le cheval avec le longeur qui fait un travail remarquable pour maintenir le cheval à un galop régulier. Les quatre juges évaluent les voltigeurs en fonction de la variété des figures, de leur aspect technique et artistique.

Manon Leseultre, Elisa Gicquel et Ema Bourdet, 5eB.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.