Lucie Vandevelde, une artiste haute en couleurs

Le gardien de lumière

Lucie Vandevelde est illustratrice pour la jeunesse. Elle adore son métier car selon elle : « Il faut être passionnée quand on exerce un métier avec un statut d’indépendant. Je suis déclarée à la Maison Des Artistes. Ce statut reste assez précaire ». Elle illustre des livres mais pas seulement. Elle travaille aussi pour des agences de communication dans la publicité, la presse, pour des galeries ou des municipalités.

A la question  «Lorsque que vous étiez enfant, dessiniez-vous beaucoup ?», elle répond qu’elle était comme tous les autres enfants. Sa vocation ne s’est révélée qu’à 12 ans. Elle suivait alors un cours d’arts plastiques encadrés par un artiste, Alain Buot, le mercredi après-midi, à Cherbourg.  Les élèves de l’atelier ont réalisé plein de projets dont une œuvre de mail art qui consiste à envoyer un projet artistique à tout son réseau et après ce réseau répond sur le même thème. Pour Lucie Vandevelde, ce fut l’élément déclencheur.  Le mail art l’a orientée vers le métier d’artiste. Comme une évidence, elle  a compris qu’elle aimait créer, faire des choses avec ses mains.

« J’aime dessiner de tout, et paradoxalement, surtout dessiner des choses que je ne sais pas dessiner. Ce qui me plaît dans la création, c’est explorer des choses que je ne sais pas faire parce que c’est là où je grandis, où j’apprends ». Elle utilise différentes  techniques, peint à l’aquarelle, fait des collages, peint des journaux. Elle aime utiliser des matériaux différents. Elle travaille avec le graphite, le crayon de bois, des crayons noirs de différentes tailles, de l’encre de Chine, des crayons de couleur, des pastels gras, des crayons secs, de la gouache, parfois de l’acrylique et également à la palette graphique sur ordinateur avec le logiciel Photoshop.

Elle trouve surtout son inspiration dans la culture : le théâtre, l’opéra (ex: la Flûte Enchantée), tous les  spectacles d’arts en général, et la littérature pour adultes car c’est une grosse lectrice. Elle va régulièrement voir des expositions d’autres artistes, pour se tenir au courant  et  inconsciemment se nourrit de leur travail. Les peintres Klein, Matisse et Picasso l’ont influencée.

séance d'art visuel avec les élèves de la Maternelle Louis Pergaud et les élèves d'ULIS du collège Les Sources

Lucie Vandevelde intervient de temps en temps en milieu scolaire. Le 20 mars dernier, elle a mené une séance d’art visuel avec des élèves de l’école maternelle Louis Pergaud et la classe ULIS du collège Les Sources. Elle est partie d’un travail collectif sur le thème du jardin. Elle a commencé par la lecture de l’un de ses livres, Le Jardin Des Secrets, pour faire le lien entre le thème et la fresque à réaliser. Le livre permettait d’avoir une base pour aborder les éléments graphiques du jardin.  Les élèves sont partis de grands gestes, sur une feuille de 4 X 1,5 mètres vers des gestes au fur et à mesure beaucoup plus minutieux.

Elle a choisi d’apporter « sa petite graine plastique ». « Ça m’intéresse de travailler avec des enfants, participer, amener une compétence et un savoir-faire qui viennent compléter un gros projet parce que cela a du sens. D’ailleurs, il y a des projets graphiques que je n’accepte pas car je ne me fais pas démarcher par des écoles qui sont dans une dynamique de consommation. J’ai accepté ce projet pour compléter un projet artistique qui a été pensé par les enseignants, M. Vérot, Mmes Lenoir et Pons ».

Ema Bourdet, Manon Leseultre et Elisa Gicquel, 5eB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.