Du Haut-Mainiot dans les écoutilles !

Le lundi 15 février, une co-intervention avec M. SOUCHÈRES, père d’élève mais aussi fin connaisseur du patois sarthois, a permis aux élèves de découvrir cette langue d’hier et d’aujourd’hui.

Après une lecture patoisante pour s’immerger dans cette langue on ne peut plus locale mais hélas trop « étrangère » aux oreilles des plus jeunes, puis une brève recontextualisation historique (langue d’oïl parlée dans le Haut-Maine), les enfants ont réalisé une dictée (il s’agissait d’orthographier deux phrases lues par M. SOUCHÈRES, dit Pilou).

Pour le plus grand plaisir des patoisans novices, beaucoup de dictées étaient bonnes, pour la simple et bonne raison que le patois sarthois, comme bien d’autres, ne s’écrit pas mais se parle. C’est donc l’oral qui prime ; si l’écrit respecte l’oral, alors ça marche, quelles que soient les orthographes !

Ensuite, les élèves se sont essayé à l’oralisation d’une fable de La Fontaine, qui a donné son nom à l’école (on ne pouvait donc pas rater l’occasion !).

Une petite vidéo du résultat, après quelques minutes d’entraînement en binômes (la fable a été « découpée » en plusieurs paragraphes).

Encore un grand merci à M. SOUCHÈRES pour sa participation et son engagement au service du patois auprès des jeunes générations.

Ce contenu a été publié dans 08. CE2-CM1-CM2 * 2020/2021, 09. École * 2020/2021, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.