Bonne année …1914 !

Jeudi 1er janvier 1914, Le petit Courrier, quotidien républicain régional, souhaite une bonne année à ses lecteurs et amis.

« L’année qui s’annonce sera marquée par un autre évènement non moins important, nous voulons dire, par les élections générales qui auront lieu dans quelques mois » est-il indiqué dans l’éditorial.

Le journal lance également un grand concours pour désigner les grands hommes de l’Anjou.

Le journal relate pour Cholet quelques informations sur l’administration des téléphones, sur une demande de boîte aux lettres dans le bureau de poste qui n’en possède pas, sur le concert à venir de l’Orphéon Sainte-Cécile et sur l’interpellation de trois « messieurs » qui s’amusaient à éteindre les becs de gaz de l’avenue Gambetta. « Les agents de l’autorité apprirent qu’ils avaient affaire à un principal employé de notre grande banque nationale. Jusqu’ici, ces actes souvent impunis, pouvaient être attribués à des mauvais garnements, aussi avons-nous été surpris d’apprendre que des gens soi-disant  » bien élevés  » se permettent de pareilles facéties ».

Le Petit Courrier est en vente à Cholet chez M.Vallée, libraire, avenue Gambetta au prix de 5 centimes.

Le 1er numéro de l’année 1914 de l’Intérêt Public de Cholet est  publié le dimanche 4 janvier 1914. (Hebdomadaire au prix de 10 centimes le numéro)

Résultats sportifs:

Le club Olympique Choletais (fondé le 24 mai 1913) a joué le dimanche 28 décembre 1913 contre Candé malgré la tempête et la pluie. Selon les observateurs, la partie ne fut pas particulièrement intéressante. A la mi-temps, le score était de 1 à 1: but de Raimbault pour Cholet. Résultat final: 2 à 2.

André Moullieu de l’Union Sportive Choletaise a battu le record de la demi-heure en courant 8 kilomètres 248 le dimanche 28 décembre sur les boulevards de Strasbourg et Jeanne d’Arc. Il a battu le précédent record détenu par André Roux, son camarade de club.

A l’affiche du Royal Ciné Gaumont, situé 2 rue Pineau : du 8 au 11 janvier, Fantômas, film de 1913.

File:Fantomas early film poster.jpg

Faits-divers:

Incendie chez l’industriel Georges Turpault dans une salle de fabrication de tissage à main. Les pertes sont importantes : des mouchoirs et des pièces de toile ont brûlé.

Des contraventions ont été établies à l’encontre d’automobilistes qui circulaient sans lanterne allumée à l’arrière.

Météo:

Une tempête s’est abattue dans l’ouest dans la nuit du 30 au 31 décembre 1913. A Cholet, de nombreuses ardoises se sont envolées et des cheminées ont été renversées à cause de vents violents. Les pluies torrentielles qui les accompagnaient ont provoqué des inondations dans les campagnes.

Annonces:

Le jeudi 8, le vendredi 9 et le samedi 10 janvier 1914, les grands magasins du palais des marchands de Cholet solderont une quantité considérable de chaussures.

Le gâteau le Saint-Pierre, spécialité de la maison Davy, fera pour les Rois, un gâteau sans rival.

Sources :

Le Petit Courrier, Archives Départementales du Maine et Loire

L’Intérêt Public de Cholet, Archives Municipales de Cholet.

Ce contenu a été publié dans Vivre à Cholet en 1914, Vivre à Cholet pendant la Première Guerre Mondiale, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *