La République protège les orphelins.

La loi du 27 Juillet 1917 met en place des aides notamment financières pour les orphelins de guerre. La Nation « adopte » les orphelins de guerre. Elle ne remplace pas la famille mais apporte un soutien. La Nation a une dette vis-à- vis de ces enfants, elle vient en aide aux mères qui se trouvent seules et dont le mari est mort pour la Patrie.

 

Carte d'identité d'une pupille de la Nation. A.M.Cholet

Sur la carte d’identité, on peut voir Marianne, symbole de la République, qui se met à la hauteur de deux enfants et leur tend ses bras ce qui montre la tendresse qu’elle a envers eux. Elle les accueille et va les protéger. Sa présence sur cette image montre que cette loi est pour tous les enfants orphelins qui ont perdu leurs pères lors de la guerre qu’ils soient riches ou pauvres. En haut de l’illustration il y a un homme allongé comme dans une tombe, sûrement la représentation du père mort au combat.

Un article paru dans l’Intérêt Public de Cholet annonce que la Fraternité Franco-Américaine va mettre en relation des bienfaiteurs américains et des orphelins de guerre. Les conditions sont que :

  • le père doit être mort à la guerre.
  • l’enfant doit être élevé dans la famille.
  • L’enfant doit être âgé de moins de 13 ans.
  • L’association prend en compte la moralité de la mère (qualité essentielle).
  • l’enfant ne doit pas être aidé par une autre œuvre similaire.

A Cholet, la Fraternité Franco-américaine propose son aide à René Le Névé qui remplit les conditions : c’est un jeune orphelin dont le père Joseph est mort dans la Marne en 1915. Celui qui propose de lui apporter son aide s’appelle James Codding et habite au 299 Broadway à New-York. On ne sait pas s’il y a eu des échanges entre eux deux par la suite.

Ecrit de synthèse des élèves de 3ème D et 3ème E après une séance d’étude de documents en salle informatique.

 

Ce contenu a été publié dans Orphelins de guerre, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *