Côtoyer l’ennemi à Cholet pendant la Grande Guerre : prisonniers allemands et population civile.

Ce projet vient de recevoir le label national de la Mission du Centenaire.

Gare de Cholet, mercredi 5 août 1914, la foule se presse sur les quais pour assister au départ des soldats de Cholet vers les zones de combat.

Départ du 77ème RI de la gare de Cholet

Gare de Cholet, mardi 1er septembre 1914, « une foule nombreuse qu’on peut évaluer à 5 ou 6000 personnes s’est porté vers la gare« ¹. Ce qui amène le quart de la population Choletaise² à se diriger vers ce lieu, c’est l’annonce de l’arrivée de prisonniers allemands dans la ville.

Comment va réagir cette foule alors que la mort de plusieurs Choletais au combat est déjà connue? Qui sont les prisonniers allemands internés dans la commune? Comment vont-ils être traités ?  Les traités internationaux qui définissent les droits des prisonniers de guerre vont-ils être respectés?  Quelle va être l’attitude des Choletais face à ses ennemis hors de combat pendant les longues années de guerre ?C’est à toutes ces questions et à bien d’autres encore que devront répondre les élèves des classes de 4ème B et de 4ème C en travaillant sur des documents originaux aux Archives Municipales de Cholet. Un travail que nous espérons prolonger avec des informations sur des prisonniers de guerre Choletais en Allemagne.

Merci à Nathalie Lucas, responsable du service éducatif des Archives Municipales, qui accueille chacune des classes et qui m’a suggérée l’idée de recherches sur les prisonniers de guerre. Merci aux Archives Municipales de Cholet pour l’autorisation de mise en ligne de documents et à la maman de Maëva qui a accepté que j’utilise l’en-tête d’un courrier de son arrière-grand-père prisonnier pendant la Grande Guerre ( mon-ancetre-dans-la-guerre-jean-marie-brouard)

Mme Bossy-Guérin

¹ Extrait du journal « Le Réveil Choletais » du 6 septembre 1914.

² La population de Cholet s’élève à 21 058   en 1914

 

 

3 réponses à Côtoyer l’ennemi à Cholet pendant la Grande Guerre : prisonniers allemands et population civile.

  1. MERCERON Jean-Paul dit :

    Bravo pour votre travail sur la Grande Guerre auprès des jeunes.
    En avril sortira en livre « Chronique des Américains en Anjou Juillet 1917- juillet 1919 », une recherche que je viens de terminer sur la présence de milliers de sammies dans nos communes dont Cholet.
    Bonne continuation et bon travail.
    Jean-Paul Merceron

    • pierrecharlesfaitsonnumero dit :

      Merci pour vos encouragements.

      J’ai effectivement trouvé aussi la présence nombreuse des Américains à Cholet.
      Prévenez-moi lors de la sortie du livre.

      Sylvie Bossy-Guérin

      • MERCERON dit :

        Le livre est sorti le 6 avril aux Editions Hérault de Maulévrier et j’ai totalement omis de vous prévenir. Ouest-France y a consacré une pleine page le jour même 6 avril, date de la déclaration de guerre des Etats-Unis. De plus, le 6è génie prépare une semaine américaine sur Angers du 18 au 22 septembre dans laquelle j’interviens comme conférencier. La presse s’en fera l’écho car je possède des photos inédites de cette présence « sammie ».
        Bon été et bravo pour votre travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *