La zone humide en hiver

Ce vendredi 5 février, les deux classes se sont succédées à la zone humide de La Brûlatte. Nous allons la visiter au moins une fois pour période pour suivre son évolution au fil des saisons. Cette fois-ci, il y avait du brouillard lorsque le premier groupe est arrivé.

Comme à chaque fois, nous avons réalisé notre parcours référent afin d’observer nos différents points repères: le chêne, les mares, le ruisseau et le pont.

En l’absence de feuilles, nous avons pu analyser la structure du chêne, du tronc et l’organisation de  ses branches. Il restait quelques glands, qui commençaient à germer, au pied de l’arbre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il y avait beaucoup d’eau dans les mares. Nous avons écouté le bruit de l’eau et le chant des oiseaux. Le sol était gorgé d’eau.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans les mares, nous avons vu des oeufs de grenouilles. Parmi les animaux pêchés, nous avons reconnu des notonectes, des limnées et une larve de libellule. Nous avons conservé quelques animaux pour les installer dans l’aquarium de la classe d’Adeline pour pouvoir les observer.

Ce contenu a été publié dans 1 - Ecole maternelle, Archives fresque et zone humide, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à La zone humide en hiver

  1. Tom dit :

    Un fourmi est tombée sous le pont, dans l’eau. On a ramasse quelque chose qui n’avait rien à faire ici, qui ne donne ni à manger aux plantes, ni aux animaux, c’était une balle en plastique. On l’a ramenée dans l’école.
    Stéphanie a écrasé un ver de terre, elle avait pas fait gaffe, il était aussi sur le pont.
    C’était Super! Et trop drôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *