A la découverte du marais!

A la découverte du marais!

Depuis la reprise post-confinement, les mardis après-midis, nous sortons pour observer, explorer et découvrir le Marais de Grée, proche de l’établissement.

Le Marais de Grée est une zone humide de 450 hectares de prairies, sillonnée de canaux.

Il s’est créé il y a 2000 ans environ. Des alluvions se sont déposés au fil des inondations de la Loire, transformant le lieu en marais.

Il est alimenté par trois ruisseaux : la Motte, l’Aubinière et le Clairet, qui se jettent ensuite dans la Loire. C’est un réservoir de biodiversité.

Le marais joue différents rôles très importants:

1) Il permet aux oiseaux migrateurs de faire des haltes, des étapes au cours de leur migration, depuis les zones arctiques jusqu’à l’Afrique.

2) Il sert d’habitat, de réserve de nourriture, et de lieu de reproduction pour les oiseaux, les poissons, les amphibiens…

Nous avons trouvé de nombreuses coquilles d’œufs vides sous les arbres. Le marais est un lieu de nidification important pour de nombreux oiseaux. Nous avons aussi observé plein de très jeunes poissons.
Depuis l’observatoire, nous surplombons la zone humide sans apeurer les animaux.

3) C’est un réservoir d’eau. Il se gorge d’eau en période pluvieuse, pour la restituer progressivement ensuite. Il sert d’éponge naturelle. Il intervient ainsi dans la régulation du cycle de l’eau.

4) Il sert de filtre et nettoie l’eau. Les milieux humides jouent un rôle essentiel dans la bonne santé de l’environnement en filtrant l’eau et en régulant les débits des cours d’eau. Ils sont comme les reins de la planète. L’eau qui sort d’un milieu humide est de meilleure qualité que celle qui y entre.

5) Il empêche les inondations et débordements.

6) C’est un lieu de chasse, pêche , élevage, culture, randonnée,…

Un vannage permet de maîtriser les échanges entre le marais et la Loire.

Les portes restent fermées à partir d’octobre pour garder l’eau des ruisseaux en amont. En novembre et en décembre, elles sont régulièrement ouvertes quelques heures pour permettre la remontée des brochets en période de reproduction.

Les vannes sont ouvertes en mai-juin, libérant les brochetons qui rejoignent la Loire. Le marais se vide peu à peu mettant les prairies hors d’eau et permettant ainsi les activités agricoles.

Les milieux humides sont de véritables trésors naturels et leur préservation constitue un enjeu actuel majeur, car plus de la moitié d’entre eux ont déjà disparu en France dans la seconde partie du XXème siècle.

🦞🦞🦞🦞🦞🦞🦞🦞🦞🦞🦞🦞🦞🦞🦞🦞🦞

🚴‍♂️🚴‍♀️🚴‍♂️🚴‍♀️🚴‍♂️🚴‍♀️🚴‍♂️🚴‍♀️🚴‍♂️🚴‍♀️🚴‍♂️🚴‍♀️🚴‍♂️🚴‍♀️🚴‍♂️🚴‍♀️

Dernière sortie, le mardi 23 juin!

Ce matin, Alexis a pu observer un groupe de cigognes (entre 15 et 20)!

C’est un oiseau migrateur protégé qui vient parfois s’installer dans le marais de Grée en été.

Nous sommes donc partis en exploration l’après midi et nous les avons retrouvées, sans pouvoir vraiment nous approcher.

Cette photo a été prise sur internet car nous étions trop loin pour les photographier.

Mais pour retrouver leur piste, ce fut une vraie aventure, comme le prouvent les photos ci-dessous !

3 thoughts on “A la découverte du marais!

  1. Merci les explorateurs!
    Vos photos sont magnifiques…
    Nous avons la chance d’avoir une faune et une flore très riche et à portée de mains!
    Merci pour vos articles!

  2. Cela donne vraiment envie de vos accompagner dans vos explorations !!! Des trésors se trouvent tout prêt de nous et souvent nous les ignorons !
    Bravo et Continuez à nous faire découvrir les richesses locales !

  3. Merci pour la ballade, les informations riches et fournies, les photos magnifiques…
    Bravo aux enseignants organisateurs !
    Madame Peins

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *