Travail sur Guernica

Travail sur Guernica

En classe, nous avons travaillé sur le tableau de Pablo Picasso « Guernica ».

Il est en noir et blanc, ça donne l’impression qu’il s’agit d’un vieux film ou de vieux journaux. On ne voit presque rien… ça paraît triste.

Il est unique. Personne ne pourrait faire pareil.

C’est un récit fantastique, avec des créatures irréelles.

Ces gens vont aux enfers en étant vivants.

On voit des têtes, des bras arrachés. Mais il n’y a pas de sang.

On dirait des contorsionnistes.

Les formes ont des pics, ce qui donne une impression de peur, de violence. Il y a une sorte de pyramide au milieu.

On dirait une guerre. Ca fait macabre. Il y a des cris.

Nous avons différentes interprétations:

Les animaux se rebellent contre les humains… Ou ce sont des fantômes.

Pablo Picasso
Le véritable tableau est géant.
Il mesure 8,50m sur 3m .
Il est actuellement au musée de la Reine Sofia à Madrid, en Espagne..

Il a été exposé à Paris, en 1937. Puis à New York.

Comme le voulait Picasso, il n’est revenu en Espagne qu’après le retour de la démocratie, après la mort de Franco, le dictateur.

Picasso a du utiliser des escabeaux, mettre ses pinceaux au bout de longs bouts de bois pour le peindre.

On distingue des personnes décapitées. Ils ont peur. On dirait des ogres.

Ils ont peur du taureau ou de la mort. Il y a le feu.

Tous les yeux sont en forme de gouttes (d’eau ou de sang).

Ca fait bizarre, quand même. J’ai l’impression qu’ils sont dans un vieux train. C’est le bazar. C’est une série de meurtres. Il y a quelqu’un qui se fait posséder par une fille.

Le taureau est déformé. C’est le diable! Il crache dans la bouche de la femme. Il veut lui manger la langue… ou la manger tout court.


La femme a accouché. Elle est toute nue. Elle est en train de pleurer.

Elle a mal. Son bébé est mort.

Son visage regarde le ciel, d’où viennent les bombes. Elle exprime la souffrance.

C’est peut-être la colombe de la paix, présente pour les personnes qui sont mortes.

Il est en train de se faire avaler ou aspirer par une poubelle de l’enfer.

Ou bien elle tombe dans les flammes.

On dirait qu’il s’est fait décapiter le bras. Il avait une épée dans la main. Une fleur pousse sur son épée. Peut-être qu’il s’est marié juste avant.

La fleur qui pousse peut vouloir dire qu’il va revivre. On est tous sur terre, donc on a peut-être pris la place d’autres gens… pour peut-être faire ce qu’ils n’ont pas pu faire. C’est un minuscule espoir.

Je n’aimerais pas me retrouver devant ce cheval.

Le cheval écrase un bras et il a un pic dans la bouche. C’est sa langue.

L’ampoule est en forme d’œil ou de soleil.

La lumière peut représenter du feu, une explosion, qui aveugle le cheval.

Un gars veut faire de la lumière.

Après avoir observé le tableau et donné nos impressions, nous avons appris son histoire.

Picasso a peint Guernica à l’occasion de l’exposition universelle de Paris, à la demande du gouvernement républicain espagnol alors au pouvoir en 1937, juste avant d’être renversé par le Général Franco, pendant la guerre civile espagnole.

C’est le bombardement de la ville basque de Guernica par les fascistes italiens et les nazis allemands, qui va lui donner l’idée de son sujet et l’occasion d’utiliser sa peinture pour défendre une cause.

C’était le marché et de nombreuses personnes ont été tuées alors qu’elles n’étaient pas des soldats. Hitler en a profité pour tester de nouvelles armes. Il y avait des bombes incendiaires terribles.

Guernica proteste contre la violence, la barbarie, la cruauté et la guerre.

 » La peinture n’est pas faite pour décorer les appartements, c’est un instrument de guerre, offensif et défensif contre l’ennemi », dit Picasso.

3 thoughts on “Travail sur Guernica

  1. En lisant tous vos commentaires cela donne envie d’aller au musée de Madrid voir ce gigantesque tableau !
    Chacun de vous y voit des choses très précises, ce tableau vous a inspiré !
    Merci pour ce partage de projections, de réactions et pour votre imagination.
    Artistiquement vôtre!

  2. Merci à vous pour ces liens passionnants entre l’art et l’histoire…

    J’ai particulièrement apprécié vos commentaires qui donnent envie de laisser aller nos pensées en admirant des oeuvres d’art!

  3. Whaou !!! C’est très riche de vous lire !
    Vous y voyez plein de chose dans ce tableau, c’est agréable de vous suivre dans vos pérégrinations.
    J’espère qu’il y en aura d’autres …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *