Les éléphants du Laos

Les éléphants du Laos

Nous avons visité une exposition et assisté à un concert au sujet des éléphants du Laos.

Autrefois, le Laos était « le pays du million d’éléphants ». Ils se promenaient partout dans les immenses forêts du pays en liberté.

Le Laos

Mais il n’y en plus que 800 aujourd’hui (400 domestiqués et seulement 400 en liberté).

LA CARAVANE DES ÉLÉPHANTS. ENTRE HONGSA ET LUANG PRABANG. LAOS 2015

Un responsable laotien de la protection des éléphants et des comédiens, sur le dos d’une douzaine
d’éléphants, ont traversé le Laos pendant sept semaines. Ils voulaient sensibiliser la population sur le sort de ces animaux, victimes de la déforestation et du braconnage (pour le commerce de l’ivoire, pour les envoyer dans des zoos ou des cirques, etc…). L’exposition rassemble des photos, des panneaux explicatifs, des extraits de BD…

La BD-concert s’appelait « La Longue Marche des éléphants », et l’exposition « La Caravane des éléphants ».

L’exposition est un reportage photographique de Patrice Terraz .

Les musiciens du concert, du groupe Kafka, ont joué des airs laotiens avec des instruments traditionnels du pays.

Un des musiciens avait fait le voyage et avait rapporté les instruments de là-bas.

Pendant ce temps un conteur racontait l’histoire et des extraits de la BD étaient projetés sur un grand écran.

Au Laos, les gens sont généralement pauvres. Ils peuvent être obligés de travailler illégalement et de détruire les forêts pour survivre.

Les cornacs dirigent les éléphants avec leurs pieds. Ils les placent sous les oreilles et ils appuient sur la tempe du côté où ils veulent tourner. Pour avancer, ils sautillent sur la tête de l’éléphant. Parfois ils leur donnent des coups sur le front avec une barre de fer lorsqu’il y a un danger. Car un éléphant est capable d’envoyer un homme à 40 mètres d’un coup de trompe!

Les laotiens héritent l’éléphant de leurs parents. Sinon, ils ne pourraient pas se le payer, car il coûte 50 000 euros, une véritable fortune.

Ils utilisent les éléphants pour arracher et déplacer les arbres (pour le commerce du tek). Ceci est un très grand problème écologique car la déforestation entraîne la disparition des éléphants qui y habitent.

Certains laotiens, notamment des enfants, sur le trajet de la caravane, rencontraient des éléphants pour la première fois de leur vie, alors qu’avant ils étaient très nombreux dans le pays.

Les cornacs lavent leur éléphant et le soir, ils l’attachent à un arbre, avec une chaîne de 40 m et l’éléphant mange pendant toute la nuit.

Mais la nuit, seul, il redevient sauvage et tous les matins le cornac doit le rééduquer.

D’ailleurs nous avons également visionné en « Actu », un mini reportage sur l’histoire d’un éléphant en Inde, qui se rapproche de celle des éléphants du Laos. Son habitat est également détruit. Cela entraîne des problèmes, car il ne peut plus se nourrir et devient dangereux en traversant des villages, ce qu’il ne faisait jamais auparavant.

Cliquez sur ce lien pour accéder au reportage (après 2’15 » d’émission ):

https://www.arte.tv/fr/videos/100510-227-A/arte-journal-junior/

2 réflexions sur « Les éléphants du Laos »

  1. Les photos sont superbes ! Je suis déçu d’avoir raté l’exposition et le concert, heureusement que vous nous en faites un super résumé ! Ca donne envie de voyager
    Lucile

Répondre à Jean-François BRIAND Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.