Bénévole de la SPA, “une passion”

Émilie Gire, bénévole à la SPA

Émilie Gire s’engage au sein d’une association.

Émilie Gire, maman de deux enfants de trois et six ans s’est engagée au sein de la SPA en tant que bénévole depuis 2019. Il lui est difficile de gérer son travail, le bénévolat et ses enfants. “Depuis que le club jeune a été fondé par la SPA, je ne peux plus les amener avec moi car le club jeune n’est accessible qu’à partir de 12 ans”, déclare-t-elle.

Pourquoi une telle motivation ?

Le but d’Émilie Gire est d’apporter de l’affection aux animaux et donner de son temps. “Je n’ai jamais eu d’animaux quand j’étais petite, mes parents ne voulaient pas ce qui m’a beaucoup motivée et ce qui au fil du temps est devenu une vraie passion.” Elle souligne le fait que quand un animal est récupéré il faut vérifier si son comportement est normal selon son vécu. Si un animal se blesse, la SPA a un chauffeur pour l’emmener chez le vétérinaire en cas de blessures ou autres.

Les démarches d’adoption

Les personnes qui souhaitent adopter viennent avec une idée d’animal précis ou vu sur internet. Puis une rencontre avec l’animal sera faite et si le futur propriétaire est convaincu, il doit signer des papiers et payer des frais pour les démarches effectuées par la SPA pour les soins de l’animal. “Il faut un habitat adapté à l’animal. Les frais d’adoption d’un animal varient en fonction de l’âge”, dévoile Émilie Gire.

Le quotidien d’une bénévole

Eh oui, être bénévole n’est pas de tout repos, elle doit accomplir les tâches dont l’animal a besoin pour une vie équilibrée. « A la SPA nous avons une petite mare avec deux grands parcs, et je fais le tour avec l’animal. On s’occupe également de leur donner à manger, de leur faire des câlins. Pour résumer, leur donner toute l’affection dont ils ont besoin». Elle souhaite expliquer la procédure qui permet de sauver un animal en danger : « Tout d’abord il faut qu’un voisin prévienne en faisant un courrier d’alerte maltraitance. Une enquête sera menée et si celle-ci aboutit, l’animal sera emmené à la SPA par la gendarmerie accompagnée du personnel de la SPA. »

Chirine et Anaïs, 4eA, collège Bérengère de Navarre, Le Mans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.