A la rencontre d’une volontaire de la SPA

Anna Benoît exerce en service civique à la SPA d’Yvré l’Évêque.

Petit rappel historique

La SPA a été créée en 1845 par le docteur Étienne afin de protéger les chevaux maltraités par les cochers parisiens.

En 1850, l’Assemblée Nationale approuve la première loi consacrée à la protection des animaux.

En 1903 : la création du premier refuge de la SPA à Gennevilliers (92).

En 1976, l’Assemblée Nationale vote la charte des droits de l’animal.

En 1978 : déclaration universelle des droits de l’animal adopté a l’Unesco.

Qu’est-ce qu’être une professionnelle à la SPA ?

Elle a en charge l’hygiène des animaux, l’administration. Elle doit s’occuper des animaux de leur arrivée à de leur départ, analyser efficacement le comportement de chaque animal et remettre en forme les chiens et les chats errants et traumatisés. Les professionnels forment des stagiaires.

La vie à la SPA

Cinq animaux environ sont adoptés par semaine, 7 à 8 animaux arrivent au refuge par semaine, un sauvetage c’est un SOS d’un animal de plus de dix ans ou avec des problèmes de santé. Pour la SPA la période du coronavirus s’est très bien passée. Ils ont eu beaucoup plus de temps pour s’occuper des animaux et c’était très calme. Un chien coûte 250 euros, un chiot 300 euros et un chat 150 euros. Si quelqu’un souhaite confier son animal à la SPA, voici comment procéder : il faut faire une demande, une feuille d’identification de l’animal, faire le changement de propriétaire et la feuille de vaccin.

Coralie et Clara 4eB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.