Une enfance difficile

Gaston Brouter habitait au Mans, en 1958.

Abandonné à 8 jours, il est recueilli par sa grand-mère.

Il a vécu avec elle jusqu’à ses 12 ans.

Gaston a eu un dur dilemme : soit il devait arrêter l’école et n’être plus nourri soit il travaillait et subvenait à ses besoins. Il a donc choisi de travailler.

A ses 13 ans, sa grand-mère le fait placer en Foyer de Jeune. Gaston se fait donc suivre par un tuteur, un gendarme. Il a vécu 5 ans chez le tuteur.

« Je faisais trop de bêtises donc j’ai fugué, la justice ma emmené au tribunal et j’ai dû choisir entre 5 ans de prison ou 5 ans d’armée donc j’ai choisi de faire 5 ans d’armée. J’ai décidé de travailler à la ville du Mans en tant que éboueur, pendant 44 ans ». Il s’est marié à 21 ans, a eu 3 enfants, puis 7 petits enfants.

Gaston a toujours aimé travailler donc à sa retraite, il a décidé de travailler à l’ACO.

« Pendant les 24 Heures il y a un homme avec un couteau qui avait des intentions malsaines et je l’ai empêché de tuer quelqu’un. J’ai eu une lettre de remerciement de la part de la belle mère».

Lettre de remerciement

Charles et Perrine, 4eB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.