Tarmac une association sarthoise

Laurent Bocahut comptable à Tarmac Sablons nous parle de l’association où il travaille.

Les nouveaux locaux de Tarmac aux Sablons

Tarmac est une association d’utilité publique à but humanitaire non lucratif. Elle existe depuis le 22 février 2011 suite à la fusion de trois structures (L’Horizon, L’oasis 72 et la halte mancelle). Les administrateurs avaient décidé de fusionner sous l’influence des financeurs publics. Tarmac emploie beaucoup de professionnels dans les métiers éducatifs, administratifs et techniques.

“Nous avons des éducateurs spécialisés, des moniteurs, des intervenants sociaux du 115, des veilleurs, des infirmières, des secrétaires…” explique Laurent Bocahut, comptable de l’association.

Le budget global : 9 millions d’euros environ versés par l’État, la région des Pays de Loire, le département, la ville, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie, la Caisse d’Allocations Familiales et sous forme de dons à raison d’1 à 2 %. Tarmac compte 120 salariés et 160 bénévoles. Plusieurs locaux sur la ville du Mans servent d’hébergements ou de lieux de travail ou de bureaux. 180 logements sont loués à des bailleurs sociaux, dont des chambres d’hôtels. L’association dispose de plus de 20 véhicules (voitures, camionnettes, tracteurs), 4 hectares de serre et de jardins, et un bâtiment d’insertion.

Les actions de l’association

“Nous accueillons les SDF, les demandeurs d’asile, les migrants, les alcooliques, les femmes battues, les victimes d’expulsions locatives, les jeunes de 18 à 25 au chômage et en précarité, les femmes seules avec enfants, les sortants de prison. La mission de s’occuper des enfants seuls est attribuée à Montjoie.”

Plusieurs centaines de personnes sont accueillies chaque jour au sein des structures de Tarmac. “Nous faisons de l’hébergement d’urgence, le suivi des demandeurs d’asiles, l’insertion sociale et professionnelle, la mise à l’abri pour tout le monde”, ajoute Laurent Bocahut.

Une association uniquement sarthoise

Les lieux de travail sont tous situés sur le Mans métropole (le Mans centre, Sablons, Coulaines, Allonnes). Il y a très peu de logements dans la Sarthe hors Le Mans Métropole, seulement une dizaine. Pour être volontaire, il faut faire une demande sur un des sites d’accueil de jour ou directement au siège. Les volontaires sont souvent des retraités mais il y a quand même des jeunes. On peut postuler à partir de 16-17 ans. Les bénévoles sont impliqués et disponibles, ils font face à des situations complexes et difficiles.

Portrait : « Ce travail m’a donné un nouvel espoir »

Laurent Bocahut est comptable général, comptabilité fournisseur, clients, trésorerie et budgétaire. “J’assure la sincérité des comptes pour que chaque personne qui envoie de l’argent soit sûre que son argent est bien utilisé”. Il fait peu de contrôle de gestion, il est aidé par deux collègues dont c’est la tâche principale. “J’ai travaillé pendant très peu de temps pour l’Horizon. Avant j’étais employé dans des PME, petites et moyennes entreprises à but lucratif”.

“ J’aime mon travail. Ça m’apporte de la dignité d’aider les gens, et cela a donné un sens à mon travail et je me sens solidaire auprès de ces personnes en précarité. Je me sens heureux dans le cadre de mon travail car mon environnement est agréable, mes collègues sympathiques et prévenants. Lorsque j’ai fait un infarctus, mes collègues, et même le directeur général se sont inquiétés de ma santé.”

“On ne peut pas en dire autant de mes derniers patrons qui dirigeaient une PME et qui ont eu un comportement odieux (insultes et pression à la démission) avec moi après 5 ans de loyauté auprès d’eux. J’ai choisi de travailler à Tarmac car cela me donne un nouvel espoir dans l’humanité.”

Noa, Mariame et Chloé , 4eA, collège Bérengère de Navarre, Le Mans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.